Ajoutez cette page à votre écran d'accueil
(bouton + du navigateur)
pour pouvoir lancer Nowaki depuis votre dock et profiter de la navigation plein écran.

News

Accueil

Catalogue

Accueil

Catalogue

Retour

Igor Dornelles
Lunar


Photographie et design : M.J.

nk189
06-2017
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Nanopix
Sous-marin et périscope


Peinture : Benoît Balfet ; design : M.J.

nk188
05-2017
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Barascud
Nulle part


Photographie et design : M.J.

nk187
04-2017
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Joâo Schnier
Brisures


« brisure :
nom féminin
(de briser)
• Littéraire. Fente, fêlure dans un objet brisé ; fragment d’objet brisé : Les brisures d’une glace.
• Modification apportée à des armoiries, pour distinguer une branche cadette ou bâtarde de la branche principale ou légitime. »

Je suis entre deux eaux, en mon patronyme comme en mon cheminement culturel. Ce placement intermédiaire est un legs que j’apprivoise et que j’ausculte. Et je fais en sorte de rester ainsi, suspendu, entre sérieux et gravité, entre avant garde et culture pop, entre règles et libertés, entre écriture réfléchie et improvisation spontanée ou
l’inverse.
Au demeurant, j’aime à picorer dans tout les genres, me colletant avec les techniques et les idées pour voir ce qui en sort. A la fin des fins, cela donne quelques menus sonorités qui correspondent à ce que je sentais vouloir obtenir, plus parfois quelques surprises ravissantes.
Et de ces brisures, je fais un bouquet qui je l’espère saura divertir.

Photographie et design : M.J.

nk186
03-2017
Tracklisting :

Catalogue

Retour

sWeenDL
Toxicophobie


Photographie : Franck Jolibois ; design : M.J.

nk185
02-2017
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Light is a blue trap
Amnèsia l'hort


Photographie et design : M.J.

nk184
12-2016
Tracklisting :

Catalogue

Retour

sWeenDL
Organisationen von Verschwörern


Photographie et design : M.J.

nk183
11-2016
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Philippe Zulaica
Morphose


"L’album Morphose est composé à partir d’improvisations enregistrées en 2015 et 2016. Elles sont ensuite découpées, superposées, samplées, et réorchestrées selon un processus rapide et intuitif lui aussi proche de l’improvisation. Comme je le fais habituellement depuis de 2001, de nombreux fragments d’enregistrements et d’albums précédents sont également réutilisés, transformés et manipulés sous forme de boucles ou de textures. Avec cette méthode de fabrication, la musique est spontanée, immédiate, organique, mais elle est aussi le résultat d’une lente évolution d’une matière première sans cesse écoutée et découverte."

Musiciens:
- Ninel Cam : voix
- Aurore Dudevant : clarinette
- Alice Zulaica : voix
- Philippe Zulaica : piano, violon, violoncelle, programmation


Photographies : Philippe Zulaica ; design : M.J.

nk182
10-2016
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Santeco Wibowo
Baby Aye


Photographie : Santeco Wibowo ; design : M.J.

nk181
09-2016
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Igor Dornelles
II


Dans ce projet, Igor effectue une improvisation libre avec sa guitare 8 cordes, sans effets, ni pédales ou tout autre instrument. Juste de la guitare et de l’esprit, 4 morceaux totalement live en studio.
La façon dont la musique est traitée dans l’industrie est la raison pour laquelle Igor a choisi ces titres pour l’album et ses pistes.
"II" est la suite de "I", publié sur le netlabel tecnoNucleo : http://www.tecnonucleo.org/

Photographie et design : M.J.

nk180
08-2016
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Tuuli/Tulii vs joli-joli
The Summoner


A l’époque, on en avait rêvé. En réalité, ils l’avaient fait.
Voici une archive précieuse surgie des tiroirs de nos trois monstres adorés. Une rencontre au sommet entre l’électronica lourde et matièriste du duo Tuuli/Tulii (J.Gowthorpe et A.Degrenier) et les spasmes vocaux de joli-joli, plus proche d’un Mark E. Smith en coma éthylique que de sa post-synthpop testostéronée habituelle. Ces sessions d’improvisations datant de 2011-2012 furent heureusement sauvées des eaux (Nantaise...) par notre grand spécialiste des cours d’eau joli-joli. Et, par la grâce de ses ciseaux, nous donne à entendre huit pièces vraiment intenses.
Et l’on mesure ce qu’aurait donné ce projet s’il avait été poursuivi.

Photographie : Gerard Scordia (Crocothemis annulata) ; design : M.J.

nk179
07-2016
Tracklisting :

Catalogue

Retour

ioa
2013-2016


La fête triste, grave célébration de l’instant présent,
langage universel, fascination de la laideur.

Dessin : ioa (autoportrait aveugle 052) ; design : M.J.

nk178
06-2016
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Traqueurs de Combes
Akrasia


Dessin : Arnot Jolibois ; design : M.J.

nk177
05-2016
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Neurosync
Ito


Ces compositions ont été produites comme une révélation de l’espace intérieur, ou même, comme un dialogue entre l’espace intérieur et extérieur.
En raison de la gamme volumétrique des tons, chaque piste éclot de son propre coin profond, provenant d’un univers inconnu ...
Au figuré, à propos de la trame : dans l’espace sonore de ce travail, les textures sont principalement synthétisées dans un vide transparent, avec des nuances chaudes, dans un mouvement vers l’éternel, parfumées à l’aide de forte pulvérisation à froid de structures logiques.
Globalement, l’auteur est un individu ordinaire vendeCrimé,
Konstantin Tolcheyev.. Il a été mis en condition de détonation interne, qui, éventuellement, a pris de la forme de son.

Réalisations graphiques : Konstantin Tolcheyev. ; design : M.J.

nk176
04-2016
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Ravcan and RMSS Systems Inc.
Reactive Magnetron Sputtering


Photographie : Ravcam/RMSS Systems ink ; design : M.J.

nk175
03-2016
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Picard et Jolibois
Retrospektive 95-15 4/4


Composée du Mini LP "Rock is Dead" de 2013, du "Live à Fukushima" de 2011, évidement, et de deux Sigles, "White" de 2014 et "Pink" de 2015, complètée par deux morceaux en Bonus, ainsi s’achève notre quatrième et dernier volet des aventures soniques et mutantes du duo Picard et Jolibois.
Les pochettes originales sont incluses dans le fichier de téléchargement.

Visuels : Bruno Picard ; Design : M.J.

nk174
03-2016
Tracklisting :

Catalogue

Retour

joli-joli
EP


Image : La Roue de Fortune (Tarot de Marseille) ; design : M.J.

nk173
02-2016
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Traqueurs de Combes
Crève !


Dessins : Arnot Jolibois ; design : M.J.

nk172
01-2016
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Lorenzo Gomez Oviedo
Pasajes


"Cette pièce a été réalisée avec quantité de sons électroniques, d’instruments virtuels, des enregistrements de terrain ainsi que ma propre voix lisant un texte poétique que j’ai écrit en 2014, publié dans le livre "La radio-y la estática" édité par Zindo

nk171
01-2016
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Picard et Jolibois
Retrospektive 95-15 3/4


Un ep "Yellow Flexidisc" (2007), le mini album "Tahiti Bitch" (2007), la "Johannesburg Session" (2010), et le mini album "Poor Love" (2012), composent ce troisiéme et avant dernier volet de la rétrospective Picard et Jolibois. Les années "tubes".

Visuels : Bruno Picard ; design : M.J.

nk170
12-2015
Tracklisting :

Catalogue

Retour

José Sánchez et Niño de Elche
Strates


Composé et arrangé par José Sánchez et Niño de Elche.
Produit par Natural Artifice (www.natural-artifice.com).
Enregistré au studio Le Graal par Stephane Ley
et au studio Sputnik par Javi Mora
en Juillet et Août 2014.
Masterisé par Boris Beziat.
Précédement édité en cd par Natural Artifice (Na-Na-1, 2014)

Peinture : José Maria Yturralde (Preludio, 1993. Acrílico sobre lienzo, 100 x 100 cm.) ; design : M.J.

nk169
12-2015
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Picard et Jolibois
Retrospektive 95-15 2/4


Second volume de la retrospective du duo Toulousain de Mutant-Pop.
On retrouvera Picard et Jolibois dans de nouvelles aventures psycho-soniques, à travers trois projets de la décennie passée : le mini-album "Brown" (2009), l’album "WTC0911" (2001), et le single "Cold Days" (2006).
Les pochettes originales sont incluses dans le fichier de téléchargement.

Visuels : Bruno Picard ; design : M.J.

nk168
11-2015
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Barascud
Nous ceignent



Photographie et design : M.J.

nk167
11-2015
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Picard et Jolibois
Retrospektive 95-15 1/4


Enfin, la rétrospective complète du duo toulousain.
De 1995 à aujourd’hui, la solide amitié qui les lie les a conduit à élaborer un projet hors du temps, une sorte de Pop mutante, toute en improvisation, une folie douce parfois rageuse, purement analogique.

Cette "Retrospektive 95-15" comprendra quatre volumes retraçant l’ensemble de leur carrière et l’intégralité de leurs productions.

Ce premier volume court sur les débuts du duo.
Il contient les trois premiers ep7", "Blue" (1995), "Green" (1997), et "Red" (1999), la "Jaune Pile Session" (2002), deux titres provenant de la compilation "Shiny People" (2005), et enfin le "Live in Odessa" (2008).
Les pochettes originales sont incluses dans le fichier de téléchargement.

Visuels : Bruno Picard ; Design : M.J.

nk166
10-2015
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Nanopix
Ecoumène lab


Photographie : Benoit Balfet ; design : M.J.

nk165
09-2015
Tracklisting :

Catalogue

Retour

V/A
Dépôt BNF


Le mois dernier, la Bibliothèque Nationale de France nous a conviée à faire un dépôt d’oeuvres phonographiques au sein de son illustre fond. Nous avons reçu cette invitation comme un cadeau fait à notre humble label pour ses dix années d’existence. En effet, en 2005, nous publiions le premier disque Nowaki, et jusqu’à 2008, nous en avons sorti une dizaine. Nous avons déposé les quelques rares références qui nous restaient en stock :

Won : "a forest" (nk-r01/nk004, cd, 2005)
Ultralibéral : "Ecotourisme" (nk-r06/nk014, dvd audio, 2006)
Traqueurs de Combes : "Attentifs ensemble" (nk-r07/nk016, cd, 2006)
Ultralibéral : "L’âge d’or, encore" (nk-r09/nk024, cd, 2007)
Ultralibéral : "Unshock the monkey-the Mons project" (nk-r11/nk029 et nk030, cd mp3, 2008)

Cette présente mise en ligne est une petite compilation de ces cinq disques, une façon pour nous de marquer le coup. Une petite piqûre de rappel aussi, histoire de se souvenir d’où vient Nowaki, initialement un petit label d’auto-production basé à Toulouse, une histoire d’amis, qui a beaucoup et bien évolué depuis.
Une façon aussi de remercier Mr Zanzotto de la BNF pour la surprise et l’honneur qu’il nous a fait.

Photographie : Franck Jolibois ; design : M.J.

nk164
08-2015
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Light is a blue trap
Tot el que pot un cos


Photographie et design : M.J.

nk163
07-2015
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Lorenzo Gomez Oviedo
Mi música / Tarkovski / Scelsi / actriz porno


" Mi música / Tarkovski / Scelsi / actriz porno " est un collage sonore constitué de plusieurs de mes premières compositions, modifiées en temps réel. A partir de ces résultats sont extrapolés différents fichiers audio du réalisateur Andrei Tarkovski, du compositeur Giacinto Scelsi et d’une actrice pornographique au nom inconnu.

Photographie : Lorenzo Gomez Oviedo ; design : M.J.

nk162
06-2015
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Pellerin/Koek/Boussougou/Cabott
Live @ court-circuit café



Live @ court-cicuit café, Nice (FR), 10-12-2014.

Photographie et design : M.J.

nk161
05-2015
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Lord Havoc
Storm Among Stars

Tempête parmi les étoiles

01 - Voyage :
Ce fut un long voyage. Une nouvelle maison. Une colonie, loin des suzerains d’Orderaki. Epsilon Eridani, la maison de l’humanité. Leur lieu de naissance détruit, ils partirent loin et longtemps. Ils entrèrent dans un système. Deux planètes, assez froides, un disque de débris planétésimaux résiduels et deux ceintures d’astéroïdes. "Un bel endroit ...", dit Jaroslava Zadiska, capitaine du Darius, le navire d’hibernation.
Jaroslava était aussi la petite-fille d’un célèbre mais brutal pirate de l’espace, Drago, du même nom de famille. Le gros de l’équipage se réveilla dès qu’ils arrivèrent au-dessus d’Epsilon Eridani b, et ils commencèrent à se poser. La création des premières villes, des fermes et des systèmes terraformés prendrait du temps.

02 - Colonisation :
Plusieurs années passèrent et les Eridaniens souffrirent, mais ils supportèrent. Leur population augmenta, leurs usines construisirent des navires et des transports. Même des machines de guerre. Les sciences étaient florissantes. Jaroslava grandissait lentement, alors qu’elle conduisait son peuple vers un avenir meilleur. Comment était-elle devenu un leader ?
Elle fut choisie en raison du fait que les pirates d’autrefois donnèrent naissance à la rébellion contre l’empire Orderak. Elle savait que sa volonté devait être forte. Reconstruire, coloniser, créer un empire puissant. Puis répondre à la vengeance, même en étant vieille.

03 - Le progrès guidé par la vengeance :
Et ce n’était pas seulement le sentiment de Jaroslava Zadiska, leur chef. Les humains d’Eridania avaient tous un désir de vengeance. Leurs maisons furent détruites, ainsi que leur lieu de naissance. C’était un grand empire qui l’avait fait au nom de sa propre «justice», et ils massacrèrent les familles des Eridaniens, leurs amis,leur liberté, leur indépendance.
Ils travaillaient pour la survie ... et pour la vengeance. Unis dans ces deux tâches, ils prospérèrent vite et bien. La République d’Eridania devint un pouvoir uni, mais caché au sein de la galaxie.

04 - Contacts avec l’Ombre :
Quand l’économie fut pleinement utilisée et l’approvisionnement alimentaire plus en danger, la direction d’Eridania commença à dresser un plan.
Le plan de riposte, d’assouvissement de la vengeance, et de destruction de l’Empire Orderak, une fois pour toutes. Les archives parlèrent d’un ennemi d’Orderak. Les Fantômes, ou Ombres. Les seuls ennemis que les Orderaks n’ont jamais été en mesure de vaincre et qu’ils détestaient. Une pensée : peut-être qu’ils nous aideront.
Après qu’une flotte défensive et puissante fut construite, ils décidèrent d’envoyer un message aux différents endroits de la Voie Lactée où Les Ombres vivaient. Il ne fallut pas longtemps avant qu’ils n’apparussent juste au-dessus Epsilon Eridani. C’était un moment de tension. Toutefois, la communication fut établie.

05 - Intentions diplomatiques :
Le navire de la dite Ombre était grand. Très grand. Long d’environ 4200 mètres (alors que les navires Eridaniens mesuraient 1000 mètres de long).
La peur était présente des deux côtés. Qui sait, tout cela pourrait être un piège Orderak. Les tensions subsistaient toujours, mais finalement, les diplomates de l’Ombre furent d’accord pour se poser sur la surface d’Eridania.

06 - Face à Face avec les Ombres :
C’était étrange comme les Ombres semblaient nouveaux et inhabituels pour les humains Eridaniens. Au cours des entretiens, il fut constaté qu’ils ne s’appelaient pas Ombres ni Fantômes, mais les Karodiens ; ils furent nommés ainsi en raison de leur technologie de camouflage avancée. Les Karodiens avaient cinq pattes, ils pouvaient aussi utiliser leurs bras et leurs mains, chacune avec quatre doigts. Un seul œil noir, et ils devaient toujours garder un masque sur leurs visages, car ils vivaient au dépend du sélénium. Ils maniaient d’étranges fusils de couleur noire, qui, selon eux, projetaient de grands et puissants faisceaux, alimentés en particules alpha, agissant sur le biologique et d’autres formes de vie. Ils utilisaient aussi d’autres types d’armements.

07 - Ennemi commun :
Les pourparlers diplomatiques commencèrent peu de temps après les échanges culturels. Une fois la barrière de la langue entièrement surmontée, ils convinrent que les Orderaks étaient une menace.
Les Karodiens les combattirent durant les six cents dernières années. Beaucoup moururent pour la défense de Karodia, mais une fois que les dispositifs de camouflage furent créés,tout devint facile. Bien que la guerre fut devenue une impasse, les Orderaks asservirent et conquirent d’ autres races galactiques afin de piller leurs ressources. Orderak était un empire puissant, rongé par la corruption et «la saleté», comme le déclarait le diplomate Xozoruk. Ils convinrent, à nouveau, qu’avec une opération militaire combinée, ils devraient être en mesure d’atteindre Orderak, la capitale de l’Empire Orderak, et de les vaincre une fois pour toutes.

08 - La haine plus forte que les étoiles :
C’était beau de voir deux espèces travailler ensemble contre un ennemi commun, un ennemi qui avait tué un si grand nombre d’entre eux. Leur soif de vengeance était formidable. La guerre était leur seule option, car ils pensaient que la diplomatie était évidemment hors de question tant que les Orderaks ne seraient mis à genoux. La mort plutôt que la reddition ou la défaite.

09 -L’Alliance Guerrière se lève :
"Dans deux de vos années ...", déclara le diplomate Xozoruk, "... nous allons commencer l’offensive. Nous vous ferons parvenir les coordonnées d’ Orderak et d’autres planètes plus proches de vous. Ensemble, nous allons les attaquer. ". Jaroslava, en tant que chef élu des humains, accepta. Un traité fut signé.

10 - A travers les trous de ver de Krasnikov :
Les scientifiques humains Eridaniens travaillèrent deux années entières sur de nouvelles technologies qui leur permettraient d’attaquer Orderak efficacement. Ils pensaient qu’ils n’y parviendraient pas à temps, mais, fondant son travail sur celui d’un scientifique nommé Krasnikov, Jamal Darin, un des scientifiques Eridaniens les plus brillants, réalisa un propulseur plus rapide que la lumière, qui les mènerait très vite à destination , encore plus rapidement que les Karodiens. De nouveaux navires, plus grands et de meilleure qualité furent aussitôt construits, mesurant jusqu’à 2200 mètres de long. Ce furent deux années glorieuses pour les Eridaniens.
Et quand le moment fut venu, l’offensive commença. Elle dura plusieurs mois, et beaucoup tombèrent, jusqu’à ce qu’ils atteignissent finalement
Orderak Première, la planète capitale d’Orderak ...

11 - La bataille d’Orderak :
Le vieil ennemi de l’Homme etait ici, en orbite d’Orderak Première, l’amiral Tonura, avec une vaste flotte de vaisseaux spatiaux Orderaks survivants.
Les deux flottes Eridaniennes et Karodiennes combinées n’étaient guère un défi pour lui. Dès qu’elles sortirent de leur vitesse supraluminique respective, des mines spatiales furent activées et détruisirent de nombreux navires. L’Admiral Tonura ordonna rapidement une contre- attaque et une vaste bataille commença.
Les Orderaks avaient aussi une nouvelle technologie, l’amiral Tonura commandait sa flotte à partir de leur nouveau mastodonte, le cuirassé Daxzri, le plus grand navire connu dans l’univers, d’environ 14 kilomètres de long. Cependant, les Humains et les Karodiens se retroussèrent les manches ensembles.
Bien qu’arrivée avec une heure et demie de retard, Jaroslava et une nouvelle flotte humaine se précipitèrent dans la bataille, avec 15 navires nouvellement créés, de la plus récente téchnologie.
La bataille elle-même semblait être une loterie, personne n’étant en mesure de prendre l’avantage.
Le chaos de la bataille porta la plupart des navires à une certaine distance d’Orderak Première, et l’essentiel de la bataille se livrait maintenant près de sa lune. Une nouvelle flotte arriva. Celle-ci, cependant, était différente. Elle n’était composée que de deux petits navires de soutien et d’un cuirassé plus grand de conception Karodienne. Il ne ressemblait pas aux autres cuirassés Karodiens. Les trois navires se dirigeaient tout droit vers Orderak Première, les deux navires de soutien défendant le cuirassé, le protégeant des feux indésirables de l’ennemi. Une fois en position, il tira plusieurs missiles étranges et lents vers la planète. Ensuite, un grand canon, ressemblant à un de leurs fusils, commença à se charger et à tirer sur la planète. De grandes explosions nucléaires commencèrent à apparaître sur sa surface. Le faisceau du canon semblait en outre avoir surchauffé l’atmosphère, créant une tempête de feu globale sur Orderak Première. "Oeil pour oeil".
La flotte Orderak finalement vaincue, l’amiral Tonura et quelques autres navires battirent en retraite dans l’espace inconnu.

12 - Orderak n’est plus :
La planète Orderak Première était toujours là, mais comme auparavant pour la Terre, aucun être vivant ne fut laissé dessus. "Oeil pour oeil.".
La guerre mit fin à un Empire, il n’en restait que des cendres. La sombre vengeance fut accomplie, des deux côtés. Jaroslava, cependant, reçu un message du diplomate de la flotte Karodienne. "Maintenant, nous sommes seuls. Peut-être serez-vous les prochains. Notre alliance est terminée, et notre guerre interminable est enfin achevée."
"Nous allons reprendre les territoires de notre empire autrefois puissant, et vous ...", notifia le diplomate Xozoruk à Jaroslava, "... et votre petite planète ètes sur notre chemin."
La flotte Karodienne se retournait maintenant contre la flotte Eridanienne, et commença à attaquer. La flotte Eridanienne se replia sur Epsilon Eridani, et entama les préparatifs en vue d’une puissante invasion...

13 - Les cendres d’un empire :
Un empire déchu qui combattit pour sa puissance, un empire éxistant qui sombra. Le chaos s’ensuivit dans la galaxie, des planètes libres devinrent indépendantes.
De nouvelles possibilités s’ouvrent maintenant ici, de nouvelles alliances ...
Beaucoup sont conquis par les Karodiens, certains s’allient avec l’amiral Tonura, d’autres avec les humains ...
Y aura-t-il une fin à cette guerre ? Peut-être est-ce le prochain chapitre.


Première sortie sur Haze Netlabel, 02-2015.


Photographie : Détail de la nébuleuse de l’Aigle connue sous le titre des Piliers de la Création (Téléscope Spatial Hubble, NASA/ESA, 1995) ; design : M.J.

nk160
04-2015
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Anonym 150
Seascape


Image : Garik Balayan ; design : M.J.

nk159
03-2015
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Ovio
2nd



"2nd" est le deuxième album de Roberto Massoni, alias Ovio. Toutes les pistes ont été créées sur la base de l’improvisation en utilisant le paquet d’outils gratuits «process».
Rythmes doux, accords pulsés, couches subtiles de bruits, mélodies incomplètes, bugs audio, polyrythmies, silence, obscurité, l’eau d’une piscine se déplaçant lentement, le bruit constant d’une route au loin, l’ attente, la radio fm passant le tube du moment, des ongles fraîchement peints, les derniers jours de l’été.
Une musique qui embrasse l’attente, des sons pour décorer la pièce, ne voulant pas endurer les bruits, des sons qui ne veulent rien dire, qui ne veulent pas qu’on s’en souvienne.

Photographies : Roberto Massoni ; design : M.J.

nk158
03-2015
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Julien A. Lacroix
Les bétyles


Mastering : Greg Davis
Photographie : Julien A. Lacroix ; design : M.J.

nk157
02-2015
Tracklisting :

Catalogue

Retour

RRR
Days of nothing


Photographie : Sébastien Pires ; design : M.J.

nk156
01-2015
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Free Variety Theater and Riley Theodore present
Fluid Mechanics


“/GOD, TAKE THIS OFF.”

Riley Theodore – guitar and objects
Daniel Moschopoulos – piano, guitar
Alexander Cutteridge – digital percussion, synthesiser

Photographies : Alexander Cutteridge ; design : M.J.

nk155
01-2015
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Santeco Wibowo
Tired Cheerful


Dessin : Santeco Wibowo ; design : M.J.

nk154
12-2014
Tracklisting :

Catalogue

Retour

RMSS Systems Inc.
Mechanistische Schritt


Ces six morceaux représentent la première partie d’une compilation comportant quatre volumes : "Fabrykacja Nauka", avec quelques pistes déjà publiées ainsi que des nouvelles, couvrant toute la période noisy-step de RMSS.

Soit dit en passant ...
D’autres versions de la première et seconde piste ont déjà été publiées sur le "Dark Delusion Sine EP"
http://ephedrinanetlabel.bandcamp.com/album/eph047-rmss-system-inc-dark-sine-delusion

Une autre version de la quatrième piste était auparavant auto-publié par Ravcan dans "Service Damage"
http://ravcan.bandcamp.com/album/damage-service

Une autre version de la sixième piste a été publiée précédemment dans "inadéquate"
http://rmsssispoiler.bandcamp.com/album/inadequate

Photographie : RMSS Systems Inc. ; design : M.J.

nk153
12-2014
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Nanopix
After G spot

nk152
11-2014
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Philippe Zulaica
Versprochen ist versprochen



Ninel Cam : voix
Aurore Dudevant : clarinette
Rodolphe Gissinger : violon
Sara Nussberger : piano
Clotilde Zulaica : flute
Philippe Zulaica : violon, violoncelle, clavier, programmations

Photographie : Philippe Zulaica ; design : M.J.

nk151
10-2014
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Lee Noyes
Wandering The Way


"Wandering The Way"
Improvisations pour Banjo tenor seul, 2010-2014.

Au-delà de son histoire générale, c’est à dire des airs folkloriques des Appalaches, des Hillbillies, etc, je n’en sais pas beaucoup plus sur le banjo en tant qu’instrument. Sur le banjo ténor en particulier (sur lequel ces improvisations d’arrière-court et de fin de soirée réconfortante ont été enregistrées), j’en sais encore moins, sauf que c’est une variante à quatre cordes (par opposition au banjo à cinq cordes plus commun, avec l’accord-clé à mi-manche) qui a été utilisé pour soutenir les orchestres pop / Swing dans la première moitié du 20e siècle.

Quoi qu’il en soit, mon approche du banjo ténor est plus documentée par le blues de Mississipi Fred McDowell ou par JS Bach (et bien sûr, Eugene Chadbourne qui a exploré ce territoire ; avec lui, c’est banjo et Bach, à fond et sans pareil...), mais plus encore, dans le cas de cet ensemble de marmonnements capturés, la musique du Tao joué par des Maîtres de Giqin chinois (un autre instrument dont je ne connais pas grand chose de l’histoire ou de la culture, mais qui a une tonalité et un timbre similaire à mon banjo bien-aimé.

J’espère donc que les auditeurs de ces pièces pourront les entendre comme je les ai faites, comme sortant des sonorités de l’instrument lui-même, sans aucune intention autre que d’entendre sa voix et sa résonance dans des moments fugaces ; c’est sans doute naïf, en effet, mais fragile et honnête aussi ... et éclairé par un amour profond pour La Voie et "l’utilité d’être inutile". l’Inutilité.

Lee Noyes, Juin 2014.

Images : Lee noyes ; design : M.J.

nk150
10-2014
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Traqueurs de Combes
Oderint, dum metuant

Quelques voix, batteries et basses par Mia P., Stéphane C. et Eric L..
Tout le reste par Marc J..
Dessin : Arnot Jolibois ; design : M.J.

nk149
09-2014
Tracklisting :

Catalogue

Retour

WMK
Rupture franche d'un pipeline à l'amont immédiat d'un terminal pétrolier à Nanterre (92)


Cet album , personne ne sait bien quand il a été commencé, il disait un soir d’aout 1997 , mais vu qu’il est parti on ne sait ou , et bien on ne sait pas.
"Retournez y donc, dans votre ville, et ne mettez plus les pieds ici...
ah mais quel malheur, quel malheur, je n’ai rien vu, j’vous dis, rien vu.
et puis je n’ai pas à vous répondre, tiens...."

Photographies : WMK ; design : M.J.

nk148
08-2014
Tracklisting :

Catalogue

Retour

The Cherry Blues Project
Conclusiones


«Partout où nous sommes, ce que nous entendons, c’est le bruit. Lorsque nous l’ignorons, nous sommes mal à l’aise. Lorsque nous écoutons, nous trouvons ça fascinant. Le son d’un camion à 90 miles par heure. Le bruit de fond à partir d’une station de radio à l’autre. La pluie. Nous voulons capturer et contrôler ces sons, les utiliser non pas comme des effets sonores, mais comme des instruments de musique. " John Cage.

Photographies : TCBP ; Design : M.J.

nk147
08-2014
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Jared C. Balogh
I Am The Ship/I Am The Shaman


Artwork : Jared C. Balogh ; design : M.J.

nk146
07-2014
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Latin People With Breathing Problems
Triptychon


Photographies : André Téjo ; design : M.J

nk145
07-2014
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Arnaud Romet et Eric Demay
Ktonokino


..."Ayant toujours joué ensemble sous forme d’improvisation électroacoustique, en 2013 la rencontre de deux univers singuliers (pulsions industrielles et nuances oniriques) prend la forme d’un album de poésie sonore, conçu comme un troublant film onirique : KTONOKINO - cinema du monde enfoui pour l’oreille autour de leur propres textes. Ils envisagent une version live."

Photographie : Eric Demay ; Design : M.J.

nk144
06-2014
Tracklisting :

Catalogue

Retour

sWeenDL
Chega de BumBum



Photographie et design : M.J.

nk143
05-2014
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Lord Havoc
In between


"In Between" est un album de compilation et de remix. Certains morceaux ont été publiés sous forme de singles, d’autres sont remixés et réédités par Zaman Cheh. C’est son deuxième "album". Il a jusqu’à présent réalisé deux EPs qui doivent sortir quelque part ces jours-ci. A suivre.

Photographies : Lord Havoc ; design : M.J.

nk142
05-2014
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Anonym 150
InLeaflets


photographies et artwork : Olga Kopyova ; design : M.J.

nk141
04-2014
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Sasha Raven
Countdown To Armageddon


Image : achetée par Saša sur Internet ; design : M.J.

nk140
04-2014
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Moxx
Collection


Everything by Moxx.

Photographies : Moxx ; design : M.J.

nk139
03-2014
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Philippenobodilamysoundz
Enfoui, incognito


Un projet collaboratif de Philippe Lamy et Philippe Neau (Nobodisoundz).

Photographies : Philippe Neau ; design : M.J.

nk138
03-2014
Tracklisting :

Catalogue

Retour

The Truth
Low Info


The truth est un duo "avant-soul" new-yorkais composé de Jesse Ricke (guitare) et de Scott Wollschleger (piano).

Photographies : Jesse Ricke ; design : M.J.

nk137
02-2014
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Sonervol
Hard as f_ck, hard as Katie



Le nouvel album de Sonervol : "Hard as f_ck, har as Katie" est son tout récent trip dans le bruit XXX, aventure ayant commencé il y a environ un an. Il combine des bandes son porno avec des bruits tranchants enregistrés sur ordinateur, téléphone portable, dictaphone et appareil photo. C’est globalement lo-fi, "gonflé" avec une ancienne version d’Adobe Audition.

Photographie d’après vidéo : Sonervol ; design : M.J.

nk136
01-2014
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Light is a blue trap
Oh


"Light is a blue trap" est un projet de poésie sonore élaboré par Felip Costaglioli et Marc Jolibois.
"Oh" résume les premières tentatives réalisées entre l’Eté 2012 et l’Eté 2013.

Photographie et design : M.J.

nk135
01-2014
Tracklisting :

Catalogue

Retour

JCA
Ghost's last dance



"Notre monde n’est juste que de l’information codée, avec un nombre infini de nombres compris entre 0 et 1, et commandée par le Grand Organisateur Dimensionnelle avec son énorme capacité, G.O.D.
Les bogues existent, des événements impossibles se produisent parfois, des états incompatibles coexistent comme des preuves.
En ce jour de décembre 2012, trois musiciens quittent Albuquerque à 15h13 pour L.A. dans un minibus bleu décoré avec des fleurs mauves. A 17h17, une météorite s’écrase sur le minibus. Au même moment, G.O.D disjoncte.
Comme le chat de Schrödinger avant d’ouvrir la boîte, les passagers du minibus sont à la fois morts et vivants .Excepté que, dans ce cas, la boîte a été ouverte.
Les restes trouvés entre des tôles broyées ont été enterrés, mais tout de même le trio JCA partait à LA dans le même minibus parfaitement bleu avec les fleurs mauves.
Avant que G.O.D. ne rectifie ce bogue, ils vinrent dans le studio et enregistrèrent cet album, deux jours après leur mort, une preuve."

Professeur Georges W. Bug.

Musiciens :
Jesse Ricke : guitares, effets, voix sur "dernière danse"
Christophe Meulien : claviers, électronique, batterie ipad
André D. : basse, ebow, objets, voix sur "fantôme"

Enregistré à New-York et dans le Sud de la France, 2013.

Photographie : Déclic Pholiotte ; design : M.J.

nk134
12-2013
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Alban de Tournadre
Broussailles


"À la croisée de la composition électroacoustique et de l’instrument improvisé.
Proposer au public une promenade, une divagation entre lui-même et le monde.
Fabriquer des paysages au milieu du brouillard."

Photographie : Alban de Tournadre ; design : M.J.

nk133
12-2013
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Lee Noyes
L'esprit de l'escalier


Lee Noyes :
percussion à surface unique, piezio et rétroactions électroniques.

Enregistrement : Dunedin, Nouvelle-Zélande, Février et Mars 2010.
Mixe et mastering : Août et Septembre 2011.
Mastering additionel : Juillet et Août 2013.

Artwork : Lee Noyes ; design : M.J.

nk132
11-2013
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Nanopix
Vibration Calling


Peinture : Benoît Balfet ; Design : M.J.

nk131
11-2013
Tracklisting :

Catalogue

Retour

The Owlest
Imaginary Pianist Of Imaginary Orchestra



"Le deuxième album de The Owlest (Terebovlya, Ukraine) a des sonorités plus classique que le précédent, mais il reste encore des notes de musique douce et des contes de fées. Imaginary Pianist Of Imaginary Orchestra parle d’imagination. Des gens bizarres, de ceux qui peuvent tout imaginer. Leur imagination est si puissante, qu’ils peuvent imaginer un petit orchestre, avec piano et pianiste de talent. Ils pourraient marcher et écouter la musique de cet orchestre imaginaire dans leurs têtes. Belle musique, avec piano, parce que le pianiste joue plus fort que les autres musiciens, et plus merveilleusement."

Photographie : Ksenya Maksymlyuk ; design : M.J.

nk130
10-2013
Tracklisting :

Catalogue

Retour

SiJ and RMSS Systems Inc.
Incorporated Ambit Of Lifeless Space


Ce projet a été initialement édité sur le super netlabel HAZE.
http://h-a-z-e.org/archives/1845#.UlUl3lDwnAk

Les pistes 1, 6, 9 écrites par SiJ et RMSS Systems Inc.
La piste 2 écrite par Morbid Silence et RMSS Systems Inc. Version coupée par SiJ .
Les pistes 4, 7 écrites par RMSS Systems Inc. Version piste 7 coupée par RMSS Systems Inc.
Les pistes 3, 5, 8 écrites par SiJ .

La piste 1 est apparue sur la compilation " GENERATION.torrent-2013 "
http://rutracker.org/forum/viewtopic.php?t=4397590
La piste 2 est apparue sur le EP " RMSS Systems Inc. - Dark Delusion de Sine » publié sur Ephedrina.
http://archive.org/details/eph047RmssSystemsInc.-DarkSineDelusion
La piste 6 est apparue sur la compilation " Infraschall Vol.4 " publié sur Dark System
http://darksystem.bandcamp.com/album/infraschall-vol-4

Tous les morceaux ont été enregistrés entre Octobre 2011 et Février 2013.
Toutes les pistes masterisées par RMSS Systems Inc.

Conception de l’oeuvre : Bela Lugosi ; design : M.J.

Clichés originaux de l’ESA / Hubble :
" Gloire iridescente dans les environs d’une nébuleuse planétaire, présentée lors de la Journée de l’astronomie "
NASA, NOAO , ESA, l’équipe de Helix Nebula Hubble, M. Meixner (STScI ) , et T.A Rector ( NRAO ) .
http://www.spacetelescope.org/images/heic0307a/
" Abell 2218 "
NASA, ESA, et Johan Richard (Caltech , USA)
http://www.spacetelescope.org/images/heic0814a/
" Magnetic monster NGC 1275 "
La NASA , l’ESA et Andy Fabian (University of Cambridge , UK)
http://www.spacetelescope.org/images/heic0817a/
" Utilisation de Hubble pour tracer les futurs mouvements des étoiles au sein d’un cluster "
NASA, ESA, J. Anderson et R. van der Marel (STScI )
http://www.spacetelescope.org/images/heic1017a/
" Hubble espionne de minuscules galaxies illuminées par la naissance d’étoile"
NASA, ESA, A. van der Wel (Institut Max Planck pour l’astronomie ), H. et A. Ferguson Koekemoer (Space Telescope Science Institute ) , et l’équipe Candels
http://www.spacetelescope.org/images/heic1117b/

nk129
10-2013
Tracklisting :

Catalogue

Retour

RRR
Urban River


"Oppressé par la chaleur du bitume. Traversant des sites désaffectés, des chemins étroits, sombres et sinueux, je ressens la lourdeur humaine. L’oppression me guette pour finir par se dissiper dans l’exaltation torturée de la rivière urbaine"

Photographie : Sébastien Pirès ; Design : M.J.

nk128
09-2013
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Orgatanatos and Plandercozeron
Equal


Photographie et design : M.J.

nk127
09-2013
Tracklisting :

Catalogue

Retour

André D. / C. Meulien / Henry Koek
Nos namajs


Henry Koek : bois, voix et autres.
Christophe Meulien : guitare, voix et autres.
André D. : basse et autres.
Enregistré live à Cuers, France. 1 mai 2013.

Photographie et design : M.J.

nk126
08-2013
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Lee Noyes/Massimo Magee
Lent


Lent (carême) : un désert, face cachée dans le sable.
Massimo Magee : contact mic’d feedback tenor saxophone
Lee Noyes : input-loop sampler and composition.

Lent Bent : plusieurs itérations de sons et d’images.
Massimo Magee : data-bending, manipulation d’image.

Photographie : Lee Noyes (front), Massimo Magee (back) ; design : M.J.

nk125
08-2013
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Zoom Back Camera
Mikado


" Je me suis acheté une nouvelle guitare électrique et j’ai commencé à en jouer avec mon ordinateur pendant une semaine."

Photographie : Julien Mérieau ; Design : M.J.

nk124
08-2012
Tracklisting :

Catalogue

Retour

sWeenDL
Stéréonucléose


Pour "La Nuit Européenne Des Musées", le 18 Mai 2013, le Musée D’art et d’Histoire de la ville de Narbonne (Fr) nous a invité à "sonoriser" ses immenses et magnifiques pièces, sises au dernier étage du Palais des Archevêques (XIIIe s.). Accueil chaleureux, lieu sublime, expérience rare et fabuleuse. Nous vous présentons ici un large extrait de cette soirée inoubliable. Grand merci à Bertrand Ducourau pour son initiative, son accueil et sa fidélité, ainsi qu’à toute l’équipe du musée.

Photographie : Bertrand Ducourau ; design : M.J.

nk123
07-2013
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Traqueurs de Combes
Useless Eaters


Dessins : Arnot Jolibois ; design : M.J.

nk122
07-2013
Tracklisting :

Catalogue

Retour

nobodisoundz
Darkk Lux Runner


La course à contre-jour
de l’homme lumière
fend l’outrenoir spatial
Plonge dans l’aube-jour contrastée
des limbes colorées
Soulève le blanc à l’infini
L’ enveloppe sans limite
Étend la blancheur
Navigue au-delà des cimes
Libre, infiniment blanc

"Darkk lux runner pourrait s’entendre et se vivre comme un voyage dans un entre-deux, où clarté et obscurité cohabitent, une déambulation dans un paysage mental contrasté, tendu et aérien ...."

Photographies : Philippe Neau ; design : M.J.

nk121
06-2013
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Philippe Zulaica
Cravate fantaisie


" Cet album est composé d’enregistrements divers (improvisations, fragments de maquettes inachevées) réalisés entre 2001 et 2007, complétés par quelques prises plus récentes en 2013. Cette matière brute est assemblée, superposée, découpée et recollée créant des harmonies accidentelles mais bel et bien intentionnelles."

Simon Breth : violoncelle
Ninel Cam : voix
Aurore Dudevant : clarinette
Rodolphe Gissinger : violon
Philippe Zulaica : violon, piano, clavier, programmations

Photographie : Philippe Zulaica ; Design : M.J.

nk120
06-2013
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Christophe Meulien / Jan Van Wissen
From a distance



"Les morceaux de cet album sont le résultat d’une collaboration musicale en ligne sur une base d’improvisation libre, durant les mois de Décembre 2012 et Janvier 2013, suite à une rencontre virtuelle via Souncloud.com"

Christophe Meulien (Paris) : guitare électrique, piano, samples.
Jan van Wissen (Amsterdam) : Guitare acoustique, harmonica.

Installation : Jan van Wissen ; Design : M.J.

nk119
05-2013
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Joachim De Lux
Salmon Ep



"Après avoir passé plus de 6 mois à peaufiner chaque son, je vous dévoile ici un petit bout de mon univers. Fabriqué à base de bruits aqueux et de textures surréalistes, j’ai composé cet E.P. sur le concept d’un voyage, chaque morceau représentant une escale. J’espère que le périple vous plaira. Bonne écoute".
Mastering : Le Melodist (www.atomixproject.fr) et Robert Joseph Manning.

Image : Joachim de lux ; design : M.J.

nk118
04-2013
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Kabul
Threshold House



"Cet album parle de la maison qui n’est plus.
Parle d’un homme qui entre dans la maison de l’enfance,
mais à l’endroit de cette maison, seulement la toundra."

Enregistrés entre Février 2008 et Juillet 2012.
Lors de l’enregistrement ont pris part:
Gumpilen : idée, concept, piano, reverb.
Jafar : instruments à vent.
George P. : résonateur, concept, mise en œuvre .
Lager: opérateur de bruit.
The Driver The trolley : réverbération.
Ingénieurs du son : Gumpilen et George P.
Mixage et montage : Gumpilen.

Photographie : Darya Kirillova ; Design : M.J.

nk117
03-2013
Tracklisting :

Catalogue

Retour

joli-joli
On-off Libido : 2006-2009



" "Rien n’est poison, tout est poison. Seule la dose fait le poison" Paracelse.
Le plus important n’est pas tant dans la musique que dans les images mentales qui en sont la source.
L’intime étrangeté d’une sensation est infinie, le reste n’est que balbutiement."
joli-joli

photographie : joli-joli ; design : M.J.

nk116
02-2013
Tracklisting :

Catalogue

Retour

André D. / Christophe Meulien / Hervé Perez
Behind the hill...



"Behind the hill... hides another hill" est à l’origine une série d’impromptu enregistré par Christophe Meulien et André D.
A leur demande, cette session de musique improvisée a reçu l’apport d’un souffle hivernal, intense et inspiré venant d’outre manche.
C’est cette version en trio, avec la contribution subtile et lumineuse d’ Hervé Perez, que nous vous donnons à entendre ici.
Enregistré en décembre 2012, entre Cuers (France) et Sheffield (Angleterre).

Bonne écoute...

Hervé Perez - saxophone soprano, shakuhachi
Christophe Meulien - piano, tablette numérique
André D. - basse, objets divers

Photographie et design : M.J.


nk115
02-2013
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Arnaud Romet
Free Fruits

"Cet album recueille quelques fruits tombés du synthé de l’ordi de la boîte du micro du piano.
Ce sont des fruits cueillis entre fin 2011 et avril 2012. Trouvés au hasard, ramassés, goûtés, triés, mis de côté, un peu nettoyés. Les voici.
Plaisir du jeu, du re-jeu, redirai-je ; remettre en lien l’électronique de l’ordinateur, réinviter l’instrumental, se permettre à nouveau la pulsation, et même un peu de voix.
Finalement me concernant c’est le vrai retour à la musique pour elle-même après mʼêtre adonné à l’électroacoustique et au multimédia seuls pendant 15 ans.
Du mal-joué parfois, donc, assumé, enfin, du geste humain, et la virtuosité de M.Ordinateur, ses belles métronomes. Ca claque un peu par endroit, vrombit, susurre, ça pulse, ça erre, ça.
Certains fruits sont mûrs, d’autres un peu verts, des acides, des sucrés, des bizarres jʼespère.
Plaisir d’être publié sur ce net-label, sans contrat, sans condition, sans difficulté, sans sans.
Belle écoute." A.R.

Photographie : Arnaud Romet ; design : M.J.

nk114
01-2013
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Clayton Alpha
Reels of an infinite dream


Photographie : Lyconaut ; design : M.J.

nk113
12-2012
Tracklisting :

Catalogue

Retour

sWeenDL
Chutes de candeur


"Des chutes, c’est bien là le matériau primordial à partir duquel on sent poindre une cohérence, une émergence de thèmes qui nous permet de façonner et de refléter notre histoire. Elle est simple cette histoire: nous voulons vibrer parmi les myriades de candeurs qui nous ensorcellent..."

Photographies et Design : M.J.

nk112
12-2012
Tracklisting :

Catalogue

Retour

V/A
Disquiet Junto Project 0039 - RemixingNowaki

Disquiet Junto Project 0039: Netlabel Derivations.

"Each Thursday evening at the Disquiet Junto group on Soundcloud.com a new compositional challenge is set before the group’s members, who then have just over four days to upload a track in response to the assignment...

...The assignment was made early in the afternoon, California time, on Thursday, September 27, with 11:59pm on the following Monday, October 1, as the deadline...

...The netlabel phenomenon is a tremendous force in contemporary music, with hundreds of these small organizations around the world actively distributing for free the music of willing musicians. In many ways, the concept of the netlabel is at the forefront of the Creative Commons — except for one lingering issue: Many netlabels set their tracks to a license that doesn’t allow for derivative works. On a label-by-label basis, that’s likely an informed decision. But from a broader perspective, it arguably stunts the promotion of shared culture.

In order to encourage the employment of licenses that allow for derivative works, such as remixes, the Disquiet Junto will focus its collective attention this week to a netlabel that allows for derivative works. We’ll take three tracks from three different releases from the Nowaki label, based in Toulouse, France, and combine them into remixed celebrations of the label’s vibrancy.

So, the assignment this week is simple. Please download the following three tracks from the netlabel Nowaki and combine them into a new track. You can process the sourced audio in any way you choose, but you can’t add anything to it...

...This Disquiet Junto project was done as a celebration of the efforts of the Nowaki netlabel, and to support its employment of licenses that allow for derivative works. This track is comprised of three pieces of music: “Irise” by Barascud (nk104), “Sumatra” by André D / Christophe Meulien (nk106), and “She Likes to Look at the Sky” by Kluge (nk089). More on the Nowaki label, and the original versions of these tracks."

"...The Nowaki netlabel was selected for the Juno project for a simple reason: while there are many netlabels (some 500 or so active ones at this stage, releasing music intentionally for free download), and while their practice embraces the Creative Commons, very few go the next step and make their music available for the production of derivative works. Nowaki is the sadly rare exception. So it was that, in the end, 19 Disquiet Junto members went to work on a handful of Nowaki tracks..."

Marc Weidenbaum.

http://disquiet.com
http://soundcloud.com/groups/disquiet-junto/info

"All these bottles thrown into the sea eventually found recipients.This encourages. Greetings. Marc."

Photographies et Design : M.J.

nk111
11-2012
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Gino Niemiz
Recollection of the worlds (part 2)


Conçu dans l’esprit d’une bibliothèque musicale, "Recollection Of The Worlds part 2" vous offre les possibilités d’un transport rapide, pour moins d’une heure, à travers des lieux et des époques.
En moins d’une heure donc, vous pouvez vous rendre à Prague en 1968, sur les îles Malouine en 1982, à Santiago du Chili en 1973 et en de nombreux autres lieux et époques.
Alors, soyez prêt pour cette expérience incroyable, partout dans le monde, à différentes moments, et prendre une bière.
A la vôtre.

Photographie : Gino Niemiz ; design : M.J.

nk110
10-2012
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Ultralibéral
Surrounding Human Behavior

Photographie : Eric Lornet ; design : M.J.

nk109
09-2012
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Nanopix
Used to Karma revolution

nk108
08-2012
Tracklisting :

Catalogue

Retour

The Owlest
Talk To Night Trees



"Talk To Night Trees" est un album d’easy listening, qui prend la main et vous amene dans un monde féerique. Cette musique est pleine de différents sentiments, d’ émotions et d’étrangeté. Si vous fermez vos yeux, vous vous trouverez dans la forêt la nuit. C’est très sombre, et agréable. Vous ne ressentez aucune crainte. Vous entendez du bruit dans l’herbe. C’est un petit hérisson. Vous lui caressez le dos et continuez.

Vous voyez une grande lune jaune, qui ressemblent à une pièce d’or, à travers les branches. Elle éclaire,sur le pin, couple de hiboux perchés dans les branches. Ils lisent à haute voix la lettre, car elle est également destinée aux autres arbres. Vous fermez les yeux et sentez une odeur, non seulement de pins, mais aussi d’orties et de cannelle. Ce parfum stimule votre cerveau. Vous ouvrez les yeux et pensez que les étoiles dans le ciel sont comme des taches de rousseur sur un visage.

Vous entendez le bruit du vent et il brise vos pensées par le milieu. Vous allez dans la forêt profonde à l’aveuglette, confiant en votre ressenti et votre boussole interne. Vous entendez le bruissement des roseaux du lac, mais il n’y a ni roseaux,ni lac. Il ya votre insomnie et votre entropie, qui mordent à l’intérieur de la tête, comme un alcool. Vous sentez comme une touche à l’épaule. C’est oiseau violet, qui s’envolent à ce moment : lorsque vous ouvrez vos yeux.

Vous venez à proximité d’un grand arbre : l’étreindre, et commencer à parler avec lui. Vous parlez à propos de tout dans le monde. Vous parlez des hérissons et des forêts, des nocturnes et des timbres postaux, des 9 siècles, et plus, de Terebovlya, et des hiboux, qui vivent dans cette ville, sur les ruines de l’ancienne forteresse et la mairie, des cloches de l’église et de la chaussée, des oiseaux, qui ont une couleur violette, et des orties entre la cannelle.

Vous sombrez dans le silence tout à coup, car vous comprenez que vous vivez dans une vraie féérie. Vous et l’arbre. " Nazariy Zanoz.

Artwork : Olya Sirenko ; Design : M.J.

nk107
07-2012
Tracklisting :

Catalogue

Retour

André D / Christophe Meulien
Archipel


"Archipel" est un ensemble de pièces musicales pour piano, basse et tablette numérique composées à distance par échange de fichiers via internet.

Christophe Meulien : piano et tablette numerique.
André D. : Basse et ebow

Enregistré en mai 2012.
Projet composé et réalisé par Christophe Meulien et André D.

Photographie et Design : M.J.

nk106
07-2012
Tracklisting :

Catalogue

Retour

RRR
Level 75


"Je me suis ressourcé ce matin en allant marcher dans ces endroits qui m’inspirent tant le long de la rivière. Mélange de chemins boisés, de restes urbains, de cabanes bétonnées douteuses, de ponts tagués et d’industries semi-aquatiques où tout semble sommeiller de façon presque apaisante, détachée mais aussi inquiétante.
Associé à un état post opératoire médicamenté contemplatif et chancelant, voilà un cadre idyllique pour nourrir mon inspiration."

photographie : Sébastien Pirès ; Design : M.J.

nk105
06-2012
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Barascud
Summit

nk104
05-2012
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Traqueurs de Combes
Sharity Screwed


peinture : Arnot Jolibois ; Design : M.J.

nk103
04-2012
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Kluge
Animals And Their People (Poetry Of Paul Eluard)


"Enregistré sous l’influence de la représentation socio-culturelle de Paul Eluard. Dans ces pièces, les auditeurs peuvent trouver des notes congelées de nervosité, des compositions, et de l’isolement affectif.
Vous pouvez simplement utiliser la concentration et l’imagination.
Ce projet a été réalisé avec une guitare, un accordéon, un récepteur radio, des manipulations d’objets, des enregistrements de terrain et leur transformation."

photographie : Kluge ; Design : M.J.

nk102
03-2012
Tracklisting :

Catalogue

Retour

sWeenDL
Ad Libitum Suspect

Après une première tentative ayant valeur d’acte fondateur et exposant les possibles du duo fraîchement composé, sWeenDL semble avoir trouvé son souffle et nous revient avec un projet beaucoup plus abouti.
L’expérimentation de nouvelles techniques de travail, l’évolution de l’entente en terme d’esthétique et de défrichage sonore, transfigurent peu à peu leurs productions improvisées, dont voici quelques pièces que l’on jurerait préméditées.
Un deuxième album un peu moins sombre, fleurant la maturation, où la maîtrise des tensions primitives laisse le champ libre aux climax souverains, calmes et dangereux à la fois.

photographie et design : M.J.

nk101
03-2012
Tracklisting :

Catalogue

Retour

V/A
Rariora & Marginalia vol.1

Pour cette centième parution, nous sommes heureux de vous proposer un florilège de morceaux, inédits pour la plupart, d’artistes ayant participé à l’aventure Nowaki.
Une façon de faire le point, une remise en perspective de notre catalogue, et une occasion de découvrir ou redécouvrir des démarches rares et marginales.
Parution généreuse (une trentaine de pièces), proposée en deux volumes, dont le premier satisfera les amateurs d’ambiances et de voix, pendant que le second fera la part belle aux rythmes et aux cordes.
Grand merci à tous les artistes, pour leur talent et leur motivation, ainsi qu’à tous les auditeurs pour leur curiosité. Grâce à vous tous, Nowaki existe, vit, et prospère. Le relais fonctionne, l’aventure continue, pleine de richesses et de surprises.

Photographies et design : M.J.

nk100 a
02-2012
Tracklisting :

Catalogue

Retour

V/A
Rariora & Marginalia vol.2

Pour cette centième parution, nous sommes heureux de vous proposer un florilège de morceaux, inédits pour la plupart, d’artistes ayant participé à l’aventure Nowaki.
Une façon de faire le point, une remise en perspective de notre catalogue, et une occasion de découvrir ou redécouvrir des démarches rares et marginales.
Parution généreuse (une trentaine de pièces), proposée en deux volumes, dont le premier satisfera les amateurs d’ambiances et de voix, pendant que le second fera la part belle aux rythmes et aux cordes.
Grand merci à tous les artistes, pour leur talent et leur motivation, ainsi qu’à tous les auditeurs pour leur curiosité. Grâce à vous tous, Nowaki existe, vit, et prospère. Le relais fonctionne, l’aventure continue, pleine de richesses et de surprises.

Photographies et design : M.J.

nk100 b
02-2012
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Barascud
Soulèvements


Photographies et design : M.J.

nk099
01-2012
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Dongle Doc
Blobus


"les eaux et vents d’ émois
si Vent du Sud
il y eut
porteraient en toi
une côte
d’ Absolu."

Toutes ces pièces sont des improvisations (parfois un peu retouchée)
autour d’une guitare, d’un micro piezzo et un ordinateur portable ...

nk098
01-2012
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Kluge
Lorida

nk097
12-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Traqueurs de Combes
Gakona, AK

nk096
12-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Nanopix
Amplified discipline

nk095
11-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

sWeenDL
Opus Null

"Ma rencontre avec Marc est placée sous le signe de la synchronicité : l’irruption de la Matière dans nos vies advient mystérieusement lorsque nos besoins de réalisation s’avèrent assumés, au point qu’elle devienne une Nécessité intérieure délicieusement dévorante.
Je songe au vide, au meurtre et à Maman."
"Opus null" ce présente comme une sélection, sans retouches, de moments d’improvisations exécutés durant la première moitié de 2011. Une sorte de brouillon, de catalogue d’esquisses, mêlant la guitare électrique de Fred Leblond, digne déscendant de la famille des guitaristes cascadeurs (Frith, Ducret, Akchoté...), et les tribulations électro-accoustiques de Marc Jolibois (Traqueurs de combes, Ultralibéral, Pimp). D’autres numéros suivront.

Photographies et design : M.J.

nk094
11-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Barascud
De la nuit


Selection de morceaux rapportés lors de plongées nocturnes.
Photographie et Design : M.J.

nk093
11-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Gino Niemiz
Recollection of the Worlds (part 1)

Nouvel opus de l’ami Gino, qui, pour fuir la grisaille de l’hivers Berlinois qui point, nous propose un voyage autour du Monde à travers une palette de pièces partant d’éléments provenant de diverses origines et traditions musicales, transformées, malaxées, détournées et recomposées à sa manière. C’est rythmé, coloré, bancale, psychédélique, avec souvent de grands moments de beauté (girl song). Un volume deux suivra bientôt.

Photographies : Gino Niemiz ; design : M.J.

nk092
11-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

V/A
Nowaki @ Jardins Synthétiques

Nos amis de Call Forth ont eu la délicate attention de nous inviter pour la deuxième édition de leur festival (très courru) des "Jardins synthétiques", ce déroulant dans les sublimes murs du musée Saint Raymond de Toulouse. Cette carte blanche offerte à Nowaki à permis de faire entendre trois projets (artistes) du label dans la très belle salle Chiragan (salle des statues Romaines).
Nous vous présentons ici les trois lives complets de Pimp, Philippe Lamy et Tuuli/Tulii. Remerciements spéciaux à Bastien et Pierric.

Photographies et design : M.J.

nk091
10-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Philippe Lamy
No-mix (a collection of Nowaki remixes)

Second album pour Nowaki du prolifique Philippe Lamy. En début d’année, j’ai prévenu Philippe de la possibilité d’un concert cette année (voir live nk091). Ne s’étant jamais produit en public, le bonhomme c’est entraîné à travailler "live", en se servant de différents morceaux glanés dans notre riche catalogue. A force d’essais, de mélanges, il a fini par aboutir, par hasard, à un ensemble de pièces, finalement très ’lamiennes". Sortes d’anti-remixes, évoquant plus l’empreinte, l’esquisse, qu’une quelconque reconstruction. Album hommage aux artistes du label, ce Nowaki mix (No-mix) m’évoque un projet d’il y a dix ans, mené par le célébrissime Stephan Mathieu sous le nom de Full Swing, qui proposait, en terme de remixes, des morceaux dont il ne restait de la trame originale qu’une trace délavée. Des aquarelles sonores, un peu comme ici. Philippe est avant tout peintre, et ça s’entend.

Photographie : Lamy ; Design : M.J.

nk090
10-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Kluge
No Love, Please

"Pas d’amour, S’il vous plaît - un genre d’engagement pour toutes sortes de crissements et grincements ... Différents fragments sonores, (crissement) on été retirés de différents objets et sources: à partir des façades d’immeubles, de la feuille chiffonnée sur les cordes de la guitare, et d’une barbe de cinq jours ... En outre, la dernière chanson a trouvé un lieu, un stéréotype des perceptions socio-culturelles de la France ... Son éternel combat pour la justice, une activité politiquement jeune et .... l’amour .. l’amour ..."

Photographies : Kultivator ; Design : M.J.

nk089
09-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Adrien Monteiro
L'éthique des animaux sentinelles

"Ces deux morceaux marquent mes débuts : "nuage secret" avec la MAO, où je ne me sentais pas très à l’aise, et "T13" avec le Larsophone (sculpture sonore agissant sur la propagation du larsen dans l’acier galvanisé), dans lequel ma spontanéïté et ma liberté étaient au rendez vous, où mon passé d’ instrumentiste, avec les sensations qui en découlent, m’ont permis d’ être sur une mise en scène où le jeu m’ était agréable.
"Nuage secret" est un morceau fait à base de prises de sons d’ instruments dits classiques (tubular bell, piano préparé). Pour la petite histoire, je ne connaissais pas encore Morton Feldman quand j’ ai réalisé cette pièce. La prise de son et toute la MAO ont été réalisées par moi même.
"T13", morceau réalisé avec le Larsophone, une MPC qui crache des sons de MS10 et plein de pédales, a été enregistré par Thierry Dilger avec des micros Shoeps. On entend de temps en temps des clics de pédales que j’assume pleinement .
J’aime cette sensation de dessiner la musique et, par moment, de la scénariser. C’est pour cela que je me suis rapproché de l’ analogique et de l’ acoustique pur, en préparant des enceintes, en étant attentif aux matériaux ainsi qu’aux lieux où je joue.
L’espèce humaine a évolué technologiquement très rapidement. En tant qu’artiste, je pense qu’il y a encore beaucoup de choses à découvrir avec un fer à souder et l’acoustique, car ce sont des matières vivantes."

En bonus, dans le Zip de téléchargement, une video en live, et un petit reportage suite à une installation au MAKI d’Angoulême ici : http://culturebox.france3.fr/all/10036/le-maki-d_angouleme-abrite-les-cagettes-sonores-de-l_amorce#/all/10036/le-maki-d_angouleme-abrite-les-cagettes-sonores-de-l_amorce

Photogramme : Andreï Tarkovski (Stalker) ; design : M.J.

nk088
09-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

NP
ADN



Philippe Nore est un sound designer et musicien de Lyon. Il est élève en section musique électronique à l’école nationale de musique de Villeurbanne.

Il collabore à de nombreux projets musicaux et aristique dans le milieu du sonore.

En 2010 il commence un projet solo de montage sonore appelé NP ses premiers travaux sont publiés par le Label experimental electroacoustique berlinois Petcord.

Le EP ADN marque un changement dans le mode de production du projet NP.

ADN est issu d’un travail de live électronique élaboré à partir de logiciels tel que max/msp.

Photographie : philippe Nore ; design : M.J.

nk087
08-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Vompleud
Now hackies friday poupoules


"Pour être sûr de réussir un barbecue, il suffit de confectionner une jolie invitation sérigraphiée conviant vos amis à une fausse adresse (dans une autre ville si besoin) un jour de pluie ou de grêle."

nk086
08-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Sébastien Llinarès
Bagatelles

Joseph Meisonnier (1770-1841) n’a pas laissé beaucoup de trace dans le dictionnaire, pourtant son "andante affettuoso" est un classique de la progression dans l’apprentissage de la guitare, et rares sont les élèves qui ne passent pas par cette pièce.
"...Meissonnier, guitariste amateur (dans le sens très noble du terme) est aussi éditeur, entre autre de Ferdinando Sor !
Toute son oeuvre en tant que compositeur est destiné aux guitaristes du Dimanche, c’est pourquoi ces morceaux ont été enregistré en les lisant pour la première fois, pour retrouver un certain esprit.
Je pense que Meissonnier demandait à ces auteurs de simplifier, voire parfois de trivialiser leurs pièces afin qu’il puisse les vendre plus facilement.
Quand on regarde les premières oeuvres de Sor, elles sont très complexes, parfois très gracieuses et belles, dans des tonalités qui poussent la guitare dans des retranchements intéressants, alors que certaines pièces plus tardives sont beaucoup plus consensuelles.
Je pense qu’il y a tout un travail à faire de réédition, et de réinterprétation d’ailleurs, de ce qui a été édité chez Meissonnier et consorts ... J’ai fait un travail sur Antoine de Lhoyer par exemple, une sonate qui paraît banalissime et qui après réflexion et arrangement (dans l’esprit de l’époque, variations des motifs répétés, cadences improvisées, etc ...) est devenue très belle, à mon avis..."

"...La première bagatelle de la série que je suis en train de composer est une petite pièce. J’ai essayé de la construire comme une nouvelle, et de faire de mes motifs des personnages. J’ai voulu développer l’action en instaurant un certain suspens, et faire une chute en forme de résolution. C’est pourquoi j’ai choisi de mêler aux nuances musicales classiques, des indications littéraires, choisies pour stimuler l’imagination narrative de l’interprète…

La deuxième bagatelle de la série est une pièce assez dense. Je l’ai conçue comme une suite de variations qui chercherait son thème. Le geste est ici le point de départ : la pièce, quasi chorégraphique, utilise une technique différente pour chaque variation , faisant progressivement évoluer la matière sonore jusqu’au dépouillement, puis au silence.

La troisième bagatelle de la série est une mélodie très simple qui me revient souvent en tête. Je l’ai développée dans l’optique que son écoute procure un « effet bande-son » . Peut-être une sorte de musique prétexte à une rêverie cinématographique, propice à se raconter des histoires …" S.L.

Photographie : collection Maurice Piau ; Design : M.J.

nk085
08-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Nanopix
Emotional Production Unit

nk084
08-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

V/A
Another experiences with headphones, live @ Grain d'aile 2011-06-21



Pour l’édition 2011 de la fête de la musique, la Médiathèque Grain d’Aile de Carcassonne a eu la bonne idée de proposer à notre ami Jonathan Gowthorpe (alias Vompleud) d’organiser une série de concerts sous casques, un peu à la manière de nos collègues de leplacard.org (the placard headphone festival), le streaming en moins.

Neuf artistes venant de Toulouse, Nantes, Marseille, Avignon et la région de Carcassonne se sont succédés durant cette journée du 21 Juin au coeur de cette très belle halle restaurée.

Nous avons choisi de mettre en ligne six des neuf "lives" proposés :
trois artistes provenant du label (Golem mécanique, Traqueurs de combes, Tuuli/Tulii), et trois artistes dont les sets nous ont particulièrement séduits (Triton, Iris Lancery, Poborsk) et dont nous espérons de futures collaborations.

Nous tenons, par cette mise en ligne, garder une trace de cette très agréable journée, et remercier tous les participants de cet évènement intimiste (même ceux que nous n’avons pas retenus, une prochaine fois peut-être), en particulier Jonathan et David Ona pour la parfaite conduite de ces concerts, ainsi qu’Emmanuel Pidoux, fondateur et responsable de Grain d’Aile, pour son initiative et son accueil.

Dessins : Jonathan Gowthorpe ; Design : M.J.

nk083
07-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Parametic Delay
Love Song Before Sleep

Parametic Delay est un duo provenant de Malang, ile de Java (Indonésie) formé en 2007 par Benk Robo et Dittea. L’utilisation de jouets musicaux caractérise leurs productions pop électroniques.
Étant eux aussi adhérents des musiques faites en chambre (musiques de chambre), ils ont créé leur propre processus d’enregistrement et de mixage, en utilisant un logiciel et du matériel simples, tout en restant éxigeant quant à la qualité de la production.
Le duo a publié son premier mini-album SELF TITLE en 2009, et revient en 2010 avec le remarqué SUNDAY MORNING EXERCISE.
Nous sommes très heureux de les accueillir sur NOWAKI pour leur troisième EP, qui sort simultanément ce mois-ci sur NOSOURCE, un net label Américain de Boston. Une véritable coproduction internationale pour une oeuvre intimiste et énergique, nostalgique et colorée. La tendresse des Tropiques . Vive les ondes.
graphism : Benk Robo ; design : M.J.

"Pada album kali ini kami ingin bercerita, kami sebagai manusia tentunya mengalami sebuah siklus yang pasti dialami oleh manusia pada umumnya yaitu menuju dewasa. Di umur kami yang telah melewati kepala 20an kami sering membayangkan bagaimana masa kecil kami, berandai – andai bagaimana jika tubuh kami menyusut dan kembali menjadi bocah taman kanak - kanak yang tiada henti berlari – lari, bermain tanpa mengenal lelah dan dipenuhi dengan senyum riang gembira. Lagu pertama dalam karya sederhana kami ini berjudul “Childhood Reheated” yang berisi andai – andai tersebut.
Kami yang kecil ini selalu dipenuhi mimpi – mimpi, dipenuhi dongeng – dongeng yang selalu diceritakan orang tua kami, mulai dari rumah yang terbuat dari kue dan cokelat, bermain sepak bola di awan, menjadi kurcaci, menjadi seorang superhero, hingga memimpikan hujan rintik – rintik berupa eskrim yang dinegara kami sendiri sebenarnya tidak turun salju. Kenangan – kenangan ini tersaji dalam laju selanjutnya berjudul “Drizzle Ice”.
Dan ketika beranjak gede kami mungkin sedikit lupa dengan banyaknya mimpi yang dulu sewaktu kecil ingin kami raih, entah karena dinamika kehidupan sosial yang kami alami atau hal – hal lain yang membuat kami terlupa. Sederhananya kami ingin kembali meraih mimpi – mimpi masa kecil kami, semustahil apapun dan sesulit apapun mimpi itu untuk teraih. Obsesi ini tertuang dalam sebuah lagu berjudul “Depict the Dream”.
Ketika kami beranjak remaja, seperti halnya orang lain kami juga mengalami sebuah hal yang dinamakan cinta. Namun cinta ini bersifat universal, bisa berupa kasih sayang, perdamaian, saling mengerti dan memahami dan juga berbagi kebahagiaan. Kini cinta itu seperti sulit kita dapatkan dikehidupan ini, dimana dunia saat ini penuh dengan perang dan kekacauan. Melalui Lagu “Love Song Before Sleep” kami selalu berharap bahwa Cinta akan selalu ada disekitar kita, saat kita tertidur dan tetap ada saat kita membuka mata.
Semua kenangan, harapan dan mimpi ini selalu ingin kami bagi, bukan bagi semua orang, tapi bagi hati semua orang, inilah emosi yang kami dapatkan saat mengerjakan lagu terakhir di mini album ini berjudul “To Your Heart”. Kami berharap, kita semua yang pasti menjalani sebuah siklus kehidupan,
mengalami dewasa dan menjadi tua tetap terjaga dalam kenangan, harapan, mimpi dan cinta yang akan selalu menghangatkan dunia ini." PD.
____________________________________

nk082
07-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Grégory David
Artificiel

"27 février 2006 :

Invité dans l’émission Artificiel par Francisco BERCHENKO de Radio Campus Toulouse (94 FM), ce live propose, dans sa version radiophonique, une collaboration avec Bog’Art aux platines.

Artificiel, en tant que création sonore, cherche à représenter “artificiellement” le déroulement d’une journée ordinaire.

Mêlant synthèse sonore et musique concrète, Artificiel est une création sonore live forte."

Photographies : Grégory David ; Design : M.J.

nk081
06-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Kluge
All that you can't leave behind

Kluge est un projet en solo venant de Saint-Pétersbourg.
Kluge a commencé à faire des "enregistrements de terrains" et collecter des sons depuis qu’il a 16 ans. Il vivait, durant cette période, sur la Peninsule de Kola (Nord de la Russie, Mourmansk). En 2004, il commencera des expérimentations sonores, des montages audios, et autres manipulations avec le son. Kluge utilise des "field recording", différents instruments (guitare, flûte, metalophone), différents objets, et de la synthèse numérique ...

Photographie : Kluge ; Design : M.J.

nk080
06-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Grégory David
Aléatoires

"10 mai 2005 :

Ce polyptyque, composé de 4 moments d’écoute, retrace une élaboration émotionnelle et intellectuelle. C’est par une recherche double entre les sens auditifs et une analyse algorithmique de la musique qu’est venue cette œuvre.

Conçue au départ pour une diffusion multi-canaux (spatialisation sur 5 haut-parleurs), Aléatoires trouve aussi toute sa richesse expressive en stéréo.

Aléatoires est l’aboutissement long d’une maturation sonore qui caractérise désormais un peu plus son travail.

Le second moment a été utilisé pour l’illustration d’un spectacle par la compagnie Pièces et Mains d’Œuvre en 2008."

Image : Grégory David ; Design : M.J.

nk079
06-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Pimp
Spiessrutenlaufen

nk078
05-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

tHÖAm
Eye shadow

nk077
05-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

eXsitYouSick
Et l'encre d'effacer le temps

L’abstraction répond à l’obscurité.
Le son répond aux sinueuses promenades de l’unique.
Et l’encre d’effacer le temps...
Projet électronique /solitaire/ solidifié du compositeur F.Alexis Degrenier (co demiurge du duo Tuuli/tulii) , il offre le récit d’un voyage personnel à la frontière sombre d’un royaume géométrique.Rien n’est identique.Rien ne rappelle le souffle passé.
Un périple radical .Une violence.
photographie : F.Alexis Degrenier ; design : M.J.

nk076
05-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Christian Meyer
Autumn run

nk075
04-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

6pyT
withNoise

Dessins : Brut ; design : M.J.

nk074
04-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Ultralibéral
The fall

nk073
03-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Golem mécanique
( Hounsi )

"Gresiller/saturer/fermer/oublier/abandonner/pour /revenir...
Cela a mis du temps car il fallait chercher et comprendre les visions..
(hounsi) ferme les portes d’un monde ancien , une nostalgie non dite .Un langage intuitif.Le vodoun jette ses yeux et surveille dans tous les angles....la cire écoute le ciel ,qui appelle un vide affamé de chaque pierre..." Khan Jebane.
Photographie : Khan Jebane ; Design : M.J.

nk072
03-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Gino Niemiz
und Die Berliner Abstrakt Symphonien System

nk071
03-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Tuuli/Tulii (Tuuli-Winds)
Tetrapoutraigles

"Prenez un son, mâchez-le sans mot dire, ne pas avaler.
Brisez les rythmes et fragmentez les phrases : détruire.
Opposez-les, pétrir jusqu’à la crampe.
Laisser reposer.
Digérez.
Recommencez."
Dessin : Johnatan Gowthorpe ; design : M.J.

nk070
02-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

6pyT
noVV-no-zz

6pyT est le projet d’un très jeune homme vivant à Krasnodar, grande ville du Sud-ouest de la République de Russie. Brut (c’est son pseudo) aime
expérimenter, et apprécie les netlabels défendant les musiques dites expérimentales, voire extrêmes. Il fabrique du bruit (beau), des miniatures, une sorte de "design" sonore assez aventureux, n’ayant pas peur des extrêmes (calme, violence, bruit, mélodie aussi...), d’une belle qualité technique et d’une grande maturité esthétique au vu de son jeune âge. Brillant, malin, instinctif : l’intelligence au service de l’électricité.
Dessins : Brut ; design : M.J.

nk069
02-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Nanopix
The wish of the witch

nk068
01-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Nanopix
Soul and Karma revolving

nk067
01-2011
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Orzchis Occlusia
Steep Mirages

Photographies : Denys Neumann ; Design : M.J.

nk066
11-2010
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Gino Niemiz
Piccoli pezzi per domani (Un viaggio cinematico)



"Piccoli pezzi per domani" est un projet musical particulier,
la bande originale d’un road-movie qui se déroule de Berlin à Lisbonne.
A bord d’une Fiat 500 rouge, le protagoniste part de Berlin, chargé de saucisses qu’il doit distribuer tout au long de son parcours.
Son périple partira de Berlin, passera par Prague, Francfort, Strasbourg, Zurich, Milan, Florence, Monaco, Marseille, Toulouse, Barcelone, Madrid, Salamanca, Porto pour s’achever à Lisbonne.
Sur sa route il croisera un Syrien perdu en Suisse, un transexuel Tchèque sans argent, un couple de Setter Irlandais, une nonne alcoolique, un sataniste en deuil, un nerd syphilitique, un croque-mort mort, un Rom Premier Ministre, une Suédoise aveugle, une bande de vieux punks végétariens, un extrémiste Thaïlandais et beaucoup d’autres personnages intrigants mais toujours haut en couleur.
Ce voyage sera pour lui une découverte ainsi qu’une introspection quand à la question :
se fait-on plus d’amis si l’on a des saucisses ou la vie n’est-elle qu’une charcuterie ?
Photographies : Gino Niemiz ; Design : M.J.

nk065
10-2010
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Nanopix
Romantic Goldfish

Nanopix nous pond (ce mot est d’une actualité brûlante pour lui...) son meilleur album à ce jour. De plus en plus riche, de plus en plus mélodieux, une inspiration qui se libère et un son qui se bonifie, un travail qui s’éclaircit et se précise, un artiste qui ne cesse de se révéler. En fait, je dis toujours la même chose concernant la musique de Benoît, mais je me répète sincèrement.
Peinture : Benoît Balfet ; Design : M.J.

nk064
10-2010
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Pimp
The Devil Art

Second partie du projet,"The devil art" est plus bref, plus précis, plus reconstruit aussi, et nettement plus rythmique. Personnellement, une des plus belles publications du label.
Photographies : Fabrice Fortner ; Design : MJ

nk063
09-2010
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Pimp
End of Purity

Nous retrouvons Pimp dans un projet en diptyque, somme d’une énorme année de travail. "End of purity" d’abord, volume très "ambiant", très cinématographique, constitué par quatre grosses pièces improvisées, tout en matière, à l’instrumentation variée. Une musique chaude mais très abstraite, aux recoins étranges.
Photographies : Fabrice Fortne ; Design : MJ

nk062
09-2010
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Ultralibéral
Paysage instable

Après les deux énormes projets de cet été, on retrouve Ultralibéral dans une production brève et léchée. Une prise "live" d’un haut niveau d’écoute, Sébastien qui fait dire des choses impossibles à sa guitare (le dernier titre...), et la voix de Roland Barthes en hommage aux rebellions qui viennent. Trop bref et trop beau...
Photographies et design : MJ

nk061
09-2010
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Traqueurs de Combes
G.o.D.

Treizième projet de Traqueurs de Combes. Selon ses mots, le plus abouti à ce jours. Toujours en voyage dans l’électricité, en live totalement, à l’aide d’une guitare, d’une basse, d’un vieux Korg Sygma, de micros variés et d’objets divers, d’un ordinateur, il façonne un monde qui navigue entre harmonie et violence, beauté et vacarme. Les documents sonores parlent de polutions, de poison, de faits divers, d’incidents proches, ou d’évènements collectifs.
Tous évoquent la fragilité de notre monde, la difficulté d’y vivre, rendant vaines nos tentatives d’espoir, nos refuges dans la religion. Dieu devient le moteur de notre perte, le responsable de nos malheurs, libérant finalement l’homme de sa propre responsabilité face aux cataclysmes qu’il a lui même créé. Avec force de larsen, de carillons, de tuyaux et de jouet, de mélodies et de rythmes, de témoignages et de chansons, Traqueurs de Combes nous embarque dans une vaste fresque sonore qui oscille entre colère et tristesse, ironie et moments de grâce. Et une énorme tendresse qui rend cette musique moins abrupte, plus chaleureuse malgré son propos sombre. Un long voyage dans une béatitude horrifiée, une sorte de "pop" abstraite désespérément optimiste.
Dessin : Arnot Jolibois ; Design : M.J.

nk060
08-2010
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Gino Niemiz
Ein Licht in der Dunkelheit

Gino Niemiz est la nouvelle recrue du label, et pas la moindre. Pour ceux qui ont suivi l’aventure depuis sa Génèse, Bruno était déjà là. Le premierUltralibéral "Chez Bruno" (nk009) était un live fait chez lui, et pour lequel il réalisa un film qu’on vous a présenté en Décembre (http://www.dailymotion.com/video/xbicf9_ultraliberal-chez-bruno_creation). Il a aussi réalisé deux vidéos pour Traqueurs de Combes (http://niemiz.free.fr/Beetween.html et http://niemiz.free.fr/Darius.html). En fait, Bruno est un très vieil ami, qui de Toulouse à Berlin, en passant par Paris, a toujours oeuvré pour des musiques extrêmes, du plus souriant au plus méchant. Le travail présenté ici reflète le penchant expérimental du bonhomme, des morceaux sombres ou violents, abstraits ou comiques, virulents ou planants, mais toujours agencés avec virtuosité, sens du détail et "bon goût". Ceux qui connaissent ses productions plus dansantesou ses performances en public (live, DJ et VJ) vont être surpris. Cette musique est rêche, parfois, mais toujours, l’humain pointe derrière, prêt à faire oublier les machines. Et même si à certains moments l’ambiance s’assombrit, il y a toujours des instants où brille une lumière qui est là pour réchauffer nos émotions, pour donner un peu d’espoir. Grave, profond, mais avec un sourire en coin.
Photographie : Gino Niemiz ; Design : M.J.

nk059
07-2010
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Nanopix
Post Surimi knowledge

Avec ténacité, acharnement et talent, Benoît fait évoluer son monde sonore vers des horizons plus mélodiques, parfois "ambiant" pour certains. Une tension sereine s’échappe de ce nouvel opus, comme preuve d’une évolution en continuel progrès, d’un univers qui s’enrichit au fur et à mesure que la confiance et l’expérience s’accumule. On va continuer à le suivre, parce qu’on adore.
Peinture : Benoît Balfet ; Design : M.J.

nk058
07-2010
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Won
Entre les gouttes

Après plusieurs années à essayer de faire dialoguer l’aléatoire et l’écriture, après avoir plongé ses mains dans la matière sonore et cherché si l’on pouvait "chanter les bruits", après avoir explorer une rencontre possible entre ses guitares et l’électronique en temps réel, Won abandonne ses machines et se concentre sur la guitare.
Photographie et Design : M.J.

nk057
05-2010
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Naomu
Daydreams

Il y a peu de temps, on reçoit un disque envoyé depuis Londres par une jeune Japonaise. On écoute. On fond. On se contacte. Et voilà, c’est là. Enfin une véritable artiste Japonaise sur Nowaki.
C’est bref, un quart d’heure en cinq morceaux, très émouvants. Quelque chose d’évidemment enfantin, fabriqué, bricolé sur le vif, très proche du vivant. Et puis il y a la musique, et le chant, trés onirique par moment. Le dernier titre m’évoque un morceau de Able. La même douloureuse tendresse. Bizarrement, ça fait du bien.
Peinture : Nao ; Design : M.J.

nk056
04-2010
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Philippe Lamy
Fil tendu

Philippe Lamy est peintre et musicien : dans ces deux domaines, la densité attendue résulte d’une stratification où apparition et disparition scandent un rythme de traversée, une sonorité à la fois contenue et en attente. Dans sa musique, des évènements divers ( captures sonores, sons retravaillés et transformés, dialogues hachés, voix, respirations, textures d’origines variées), sont détournés, confrontés et assemblés pour produire des séquences, des durées ou des "récits", aux colorations particulières. L’intention affirmée est de capter l’écoute pour instaler un espace sonore à la fois dense, fluide et étiré.
Peintures : Philippe Lamy ; design : M.J.

nk055
03-2010
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Nanopix
Bip polaire

Second album de Benoît Balfet pour Nowaki, qui confirme tout le bien que l’on pense de son travail. Avec, dans ce nouvel opus, une dimension plus climatique, un travail du son dans la profondeur, avec toujours cette rythmique épileptique et ce sens certain pour les mélodies transparentes, ce "Bip Polaire" nous glace autant qu’il nous fait fondre. Finalement hypnotique. Gare aux arbres!
Peinture : Benoît Balfet ; Design : M.J.

nk054
02-2010
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Stretchandrelax
l3C

Trois ans aprés leur première parution sur Nowaki, Elise et Félicia nous reviennent avec une musique réalisée pour le film "les 3 Contents" de Arnold Pasquier, sur une chorégraphie de Julie Desprairies. Une libellule sonore...
Photographie : Arnold Pasquier ; Design : M.J.

nk053
02-2010
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Pimp
Last war against Nature

Le prolifique duo Pimp, toujours à la poursuite d’un monde sonore idéal: une sorte de revendication esthétique de la liberté de jouer. Des improvisations devenant compositions, un set-up en perpétuel mouvement, et toujours ce regard ironique et humaniste sur notre monde, ici sous forme de réaction à l’avant et l’après Sommet de Copenhague.
Photographie : Fabrice Fortner ; Design : M.J.

nk052
01-2010
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Traqueurs de Combes
We did not come to fear the future

Ces nouvelles pièces courrent le long de l’année 2009, année chargée, entre l’évolution du label et la monté en puissance du projet Pimp. Chargée et tendue donc, à l’image de ces morceaux qui naviguent entre douceur et violence, douleur et béatitude.
Dessin : Arnot Jolibois ; Design : M.J.

nk051
01-2010
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Ultralibéral
Our summer of love

Nous commençons cette décennie avec la cinquantième mise en ligne du label, un album de ses "pères fondateurs". Après des années prolifiques, Ultralibéral ce fait beaucoup plus rare ces derniers temps. Le duo ne vivant plus dans la même ville, la dernière rencontre remonte à l’été 2008. Cette session, perdue lors d’un incident informatique et retrouvée récemment, présente le duo en trois improvisations pour deux guitares, une boucleuse, un micro-contact et deux pédales d’effets. Un retour aux «sources», tout en douce radicalité. Même les larsens se mettent à chanter. Le quatrième morceau, avec Fabrice, annonce Pimp. Nous espérons d’autres sessions impromptues du même tonneau.
Photographie et Design : M.J.

nk050
01-2010
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Pimp
Putler Kaputt !

Un nouvel opus du duo Pimp vient confirmer le caractère mordant de leurs créations, leur aptitude à créer des univers où la beauté rivalise avec l’abstraction, le cynisme avec le malaise, où les technologies et instruments divers s’affrontent en "live" : une lecture de notre monde de sur-communication/ incommunication, et de guerre permanentes.
Photographie et Design : M.J.

nk049
12-2009
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Nanopix
My pixel genealogy

Plus connu pour son oeuvre graphique (voir son site dans les liens), Benoît fabrique en douce des morceaux trés rythmiques, cachant des couleurs et des images, dont la richesse se révèle au fur et à mesure des écoutes.
"Je travaille mes vidéo pour qu’on ne sache plus si on écoute des images ou si on regarde des sons. J’ai conçu cet album dans le même esprit en espérant qu’il vous permette de voyager dans une autre réalité." B.B.
Peinture : Benoît Balfet ; Design : M.J.

nk048
12-2009
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Golem mécanique
La Messe

"La Messe est un objet invisible, un déraillement, une chaudière en flammes,un agnosticisme baigné par les lettres,les mots d’amours , les mots de révolte".
Khan Jebane enfonce le clou une seconde fois et nous fait perdre pieds. D’une violence extatique.
Photographie : Khan Jebane ; Design : M.J.

nk047
10-2009
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Pimp
The time that remains

nk046
08-2009
Tracklisting :

Catalogue

Retour

tHÖAm
Giovani-dreamin' stigmata

nk045
08-2009
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Julien Demoulin
My dog ep.

"Certains d’entre vous le savent déjà, mais Snoopy nous a quitté il y a
environ un mois, après 18 ans de fainéantise, de gourmandise et de
gentillesse sans limites aucunes. Faire ces quelques morceaux m’a aidé
à penser à autre chose (j’en avais besoin); ce n’est rien de trop
sérieux, mais ça m’a suffisamment amusé pour que je vous les envoie.

A propos de la musique elle-même.. le tout a été fait très
spontanément, sans direction précise en tête. L’ensemble peut paraître
hétérogène, mais l’essentiel des notions que j’associe à ce chien s’y
trouvent selon moi. Tout date de ce dernier mois, à l’exception de
"The Longest Nap", qui fût enregistré l’année dernière, mais qui n’a
trouvé sa place que maintenant.

J’ai tout composé/enregistré, sauf...
*Smt.k d’Arsonore(.net) a élaboré sa version de "This Bell.." à partir
de la première boucle de guitare que je lui ai envoyé. J’ai ensuite
élaboré la mienne en me basant sur la sienne.
*Bernold Delgoda est à la batterie sur "The Snack Hunt"; j’ai aussi
samplé son morceau "Panauhiel" pour l’incorporer à l’intro de "This
Bell..".
Merci à eux!!" Julien Demoulin.

nk044
07-2009
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Traqueurs de Combes
Last gasp live @ Lieu Commun 28-10-08

Il existe une version "studio" de Last Gasp ici :
http://www.laptitemaison.com/ptitemaison/article.php3?id_article=1155
Le texte est de et par philippe Costaglioli.

nk043
05-2009
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Golem mécanique
Tellem


Tellem est un livret de solitude. Un exercice de mystique personnelle,otage de dogmes répétés en secret dérobant au vaudou et à un paganisme électrifié les codes sonores cultivés en son jardin .

nk042
04-2009
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Tuuli/Tulii (Tuuli-Winds)
Géologies

Vent, blocs, géologie, structure, villes, sens, roches, hélices, fissures, champs magnétiques, insectes, restes, bruits, sonars, chirurgie, danses, vitesse, alpha, mains, strates, bulles, jouets, rues, pavés, solitude, phasmes, branches, bandes, couches, plaques, accès, serrures, enveloppes, fractures, faux semblants, juges, déviances, courses, chromes, mist, phasmes, engins, saturations, phosphates, conjugaisons, entropie, rencontres, ruisseaux, pinces et marteaux, non-piano, flaques, Meta, para, tétra, bêta, machines de désir… Flottant. Élements séparés par quelques virgules.

nk041
02-2009
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Pimp
The Wedge

nk040
01-2009
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Pimp
From Heaven

Crées en condition "live", 2 pièces en ellipse dédiées à 2 amis partis en Novembre 2008 : André "Tonton" Fourquet et Sébastien "GDZ" Fauvarque. L’un avait été aviateur, l’autre est sur la pochette, au milieu, en pleine lumière, ultime image faite par Fabrice à un concert, peu de temps avant.

nk039
12-2008
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Won
Emptiness


Trois pièces écrites et interprétées par Sébastien Llinarès (guitare classique). Au départ, elles devaient être du matériel pour un Ultralibéral. Et puis, à force de les entendre, elles sont devenues le nouveau Won. Un reflet possible de ses préocupations actuelles. Plus une petite synthèse proposée par Traqueurs de Combes.

nk038
11-2008
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Pimp
From Hell

Une première publication sous le nom de Pimp, Fabrice fortner aka Braindub et Marc Jolibois dans un workshop estival faussement ambiant et pourtant trés préocupés. Une collecte d’instants captés, choissis et traités, des improvisations qui tournent au Hit !

nk037
10-2008
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Ultralibéral
Think tank

nk036
09-2008
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Traqueurs de Combes
Tous contre tous

nk035
09-2008
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Ultralibéral
Nails and wounds

nk034
08-2008
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Traqueurs de Combes
Une forme poétique du mépris

Le clip "Darius" réalisé par Gino Niemiz, en haute qualité ici:
http://niemiz.free.fr/Darius.html
ou Dailymotion ici:
http://www.dailymotion.com/video/x4udzx_darius_music

nk033
07-2008
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Ultralibéral
Réminiscence post Mons

nk032
06-2008
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Traqueurs de Combes
Win or war

Le clip "The devil and the deep blue sea" réalisé par Gino Niemiz en haute qualité ici:
http://niemiz.free.fr/Beetween.html
ou Dailymotion ici:
http://www.dailymotion.com/video/x4ked6_beetween-the-devil-the-deep-blue-se_music

nk031
05-2008
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Ultralibéral
A City Sonics possible report, 22-06-07 Mons, Belgium


Un documentaire sonore sur l’édition 2007 du festival City Sonics, arrangé par Marc Jolibois

nk030 (nk-r11)
03-2008
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Ultralibéral
Unshock the monkey-the Mons project


Les 3 pièces créées pour le jardin du Maieur et le Singe du Grand Garde à Mons (Belgique) dans le cadre du festival City Sonics 2007.

nk029 (nk-r11)
03-2008
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Traqueurs de Combes
Percolat

nk028
11-2007
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Jessica Pavone
Walking, sleeping, breathing


Walking, sleeping, breathing est une série de trois pièces indéterminées pour alto mettant l’accent sur des fonctions qui peuvent facilement être considérées comme acquises, mais qui sont pourtant essentielles à la survie.
Composées et interprétées par Jessica, ces pièces sonnent comme un flux musical naturel, passant de la méditation à l’ironie, de la fureur à la sensualité, de l’absurde à la nécessité.

nk027 (nk-r10)
09-2007
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Ultralibéral
Vivant

nk026
08-2007
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Ultralibéral
L'age d'or live @ Empreintes numériques 1

nk025
20-04-2007
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Ultralibéral
L'age d'or, encore

Le duo a construit ce disque autour d’enregistrements maison et d’une guitare classique. Improvisations mélodiques et floues, collages heureux, textures sonores granuleuses et discrètes forment une mystérieuse alchimie musicale.

nk024 (nk-r09)
07-2007
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Traqueurs de Combes
Backcountry forum

nk023
2007
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Ultralibéral
Insiders


http://dou.ch/pages/videoclips/insiders1.html


http://dou.ch/pages/videoclips/insiders2.html

nk022
2007
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Stretchandrelax
Instead of buying shoes

nk021 (nk-r08)
02-2007
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Ultralibéral
L'imprévu et la mémoire

nk020
2007
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Traqueurs de Combes
L'effet papillon

nk019
10-2006
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Traqueurs de Combes
Form 5-7

nk018
09-2006
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Ultralibéral
Complete Mandala sessions

nk017
07-2006
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Traqueurs de Combes
Attentifs ensemble


Dans son projet "traqueurs de combes" Marc Jolibois propose une musique à base d’électronique minimale, de collages sonores baroques, et de "field recordings" denses. Au travers de quinze pièces, il nous donne une nouvelle vision de la musique "ambiant".

nk016 (nk-r07)
07-2006
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Traqueurs de Combes
Birdy pitch !

nk015
05-2006
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Ultralibéral
Ecotourisme


"Ecotourisme" est leur premier album, sorti en DVD audio. Il contient l’intégralité de la musique qu’ils ont jouée, en public, ou en privé, de l’été 2004 à l’été 2005, soit environ 24h de musique. En voici une selection non exhautive organisée comme un album.

nk014 (nk-r06)
02-2006
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Aymeric de Tapol
Klingelt


60 minutes d’électronique contemporaine fragile avec une texture sonore des événements et des rythmiques microscopiques. L’utilisation de dispositifs électroniques, informatiques et de la guitare, les différentes explorations sonores se combinent pour créer une expérience sonore détaillée, narrative et sophistiquée.

nk013 (nk-r05)
10-2005
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Won
Otra vez 1


Sébastien propose sur ce disque des moments musicaux réalisés avec une guitare, une platine, et un générateur d’onde sinus.

nk012 (nk-r03)
07-2005
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Ultralibéral
Placard 8

nk011
10-07-2005
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Won
Placard 8

nk010
10-07-2005
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Ultralibéral
Chez Bruno

Première performance publique d’Ultraliberal dans un grand appartement, avec un film réalisé par Gino Niemiz, visible ici :
http://www.dailymotion.com/video/xbicf9_ultraliberal-chez-bruno_creation

nk009
19-06-2005
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Aymeric de Tapol
J'ai vu un nuage


improvisations par pH36 et pH38, à Strasbourg, mars 2005
pH36 = nicolas rhode : ordinateur, effets sonores en temps réel
pH38 = aymeric de tapol : ordinateur, palette graphique, synthetisers analogiques, effets en temps réel.

nk008 (nk-r04)
03-2005
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Won
Une mangue orpheline


Une mangue orpheline est une création basée sur des textes lus et écrits par Aurélie Le Floch, et mis en sons par Sébastien Llinares. "Grincements de plancher, claquements de portes, notes de guitare transparentes, roucoulements, craquements de branches, bruits de circulation lointains sont autant de sons créant une passerelle liant l’organique à l’urbain et rappelant qu’un univers quotidien ô combien banal peut connaitre différentes interprétations. Passant du bercement des bruits familiers rassurants à la paranoïa induite par l’intrusion de sons nouveaux, Sébastien Llinares crée une toile narcotique et minimaliste."

nk007 (nk-r02)
04-2005
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Traqueurs de Combes
Easter suite

nk006
03-2005
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Won
Appart

nk005
21-01-2005
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Won
A forest


"Dès ses premiers instants, A Forest intrigue et charme par sa douceur et sa subtilité. Le glissement est instantanée, on s’envole sans peine, voyant défiler de jolis paysages au fur et à mesure que se superposent les phrases. Et puis, subrepticement, la densité s’installe et invite à l’introspection."

nk004 (nk-r01)
01-2005
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Won
Obliq

nk003
2004
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Won
Oreille

nk002
2004
Tracklisting :

Catalogue

Retour

Won
Otra vez 0

nk001
2003
Tracklisting :

Artistes

Accueil

Artistes

Retour

Pellerin/Koek/Boussougou/Cabott

Guy-Frank Pellerin :

Guy-Frank Pellerin est saxophoniste, polyinstrumentiste ( saxophones soprano, ténor, baryton, sopranino, divers instruments à vent, percussions) improvisateur et compositeur. Il a joué avec des musiciens singuliers et de talent dans le Celestrial Communication Orchestra d’Alan Silva et d’autres formations aux côtés entre autre de Noël Macghee, Benjamin Henocq, Sunny Murray, Frank Wright, Richard Raux, Jeff Sicard, Jean Querlier, Bruno Wilhelm, Sylvain Miller, Didier, Petit, Denis Van Hecke, Mickael Nick, Peter Segona, Itaru Oki, Mike Zwerin, Pascal Moreau, Bobby Few.
Il a également travaillé sous la direction de Philippe Decouflé et un des groupes de rue français les plus connus "Les Grooms" et fait de nombreuses expériences avec d’autres artistes, peintres, danseurs, et acteurs.
Il a participé à diverses master class avec: Steve Lacy, Dave Liebman, Tim Berne et Carlos Zingaro.
Depuis plusieurs années son travail est totalement axé sur l’improvisation. Il a récemment collaboré avec Marcello Magliocchi, Matthias Boss, Maresuke Okamoto, Paulo Chagas, Antonino Siringo, Andy Sugg, Jorge Migoya, Annabel de Courson, Noël Taylor, Bruno Girard, Michel Vogel, Wilhelm Matthies...
"C’est un musicien rare parce que son univers se suffit à lui-même, qu’il n’a pas besoin d’artifice et qu’il est tout simplement poésie.
Depuis quelques années, il travaille sur des projets collectifs, des collaborations ou en solo. Son approche très sensitive et profonde porte, dans son interprétation, une perspective ouverte dans l’esprit et dans l’espace. Sa musique est un voyage, un périple émotionnellement élévateur." (texte: Guillaume Chevreau).

Henry Koek :

Originaire des Pays-Bas, il développe ses projets musicaux entre son pays d’origine et le Sud de la France. Ses instruments de prédilection sont la clarinette, divers saxophones, les flûtes, les "bols chantants" ainsi que diverses percussions.
Il a joué notamment avec le Samaya Art Ensemble, le duo Madhyalaya (Karim Amari et Antoine Bourgeau) et, avec Karim Amari, il a accompagné Alexandra Ré et ses contes "merveilles".
Il compose des musiques pour des films documentaires et pour des spectacles de danse. Il écrit aussi des poèmes qu’il met en musique par un travail de création spontanée, à la recherche de "la danse des mots et des timbres".
Il s’intéresse à l’improvisation libre, "le coeur ouvert et la tête vide".

Jean Baptiste Boussougou :

Poly-instrumentiste et contrebassiste. Après avoir pris des cours avec Marc Buronfosse et Paul Imm, sa recherche est centrée sur les instruments traditionnels des 5 continents et leur détournement. Il s’initie à la musique ottomane auprès de Kudsi Erguner. Il découvre les instruments contemporains de création Baschet et développe les multiples possibilités de la matière sonore dans l’exercice de l’improvisation libre.
Ces recherches l’ont amené à collaborer avec des compagnies de théâtre, de danse, et à réaliser des performances dans des rencontres multidisciplinaires autour de l’improvisation.
Nouvellement arrivé en région PACA, il élabore un projet le Why Note Trio sur des thèmes de jazz, musiques du monde et musique contemporaine avec plusieurs rendez-vous sur des scènes du département :
Nice jazz festival off, Biot à musique festival , festival Jazz up à Opio et nomination du meilleur groupe en 2009 au festival jazz à la Gaude.
Se produit en parallèle avec Ryoko Nuruki afro nippon project ,Linus Oslon , Phillipe Villa trio.
Il initie avec le compositeur Marybel Dessagnes le projet Import Export, une rencontre entre la percussion détournée, les instruments Baschet et le piano préparé.
Récemment, Jean Baptiste monte une nouvelle formation avec des compositions originales pour le Diwan trio, composé d’un percussionniste jean luc Dana et d’un guitariste Serge Pesce.


Arnold Cabott (Christophe Meulien) :

Arnold Cabott fait de la musique, improvisé et libre. Adepte de la guitare, il utilise aussi tablette numérique, basse, piano,et sa voix, pour enrichir sa musique.
En 2005, il rencontre Barre Philips, et participe aux ateliers organisés chaque mois par ce grand musicien au Bleu-Bœuf à Puget-Ville.
D’autres rencontres importantes suivront, Henri Roger et le So-what, Philippe Festou et le Sound-painting, Corinne et Georges Montanard avec qui il forme le collectif GMC… Il a participé à divers projets avec Alain de Fombelle Henri Roger et Jean Pezzali, Lerouge,J-P Capes et Maria Petrova, GMC,Antoine Ulmann,Ophélie Brunet, Yoko Sato, Pascal Vandenheuvel, André D, etc.

Artistes

Retour

6pyT

6pyT est le projet d’un très jeune homme vivant à Krasnodar, grande ville du Sud-ouest de la République de Russie. Brut (c’est son pseudo) aime
expérimenter, et apprécie les netlabels défendant les musiques dites expérimentales, voire extrêmes. Il fabrique du bruit (beau), des miniatures, une sorte de "design" sonore assez aventureux, n’ayant pas peur des extrêmes (calme, violence, bruit, mélodie aussi...), d’une belle qualité technique et d’une grande maturité esthétique au vu de son jeune âge. Brillant, malin, instinctif : l’intelligence au service de l’électricité.

Artistes

Retour

Alban de Tournadre


Après des études aux Beaux Arts de Toulouse (Fr.), Alban de Tournadre s’oriente vers une exploration de la scène, impulsée par sa pratique de la jonglerie.
Parallèlement à son travail de photographe, de dessinateur et de musicien, il développe un travail polymorphe et des formes alliant un côté performatif à la technique jonglée, la poésie, la danse contemporaine et la musique électroacoustique.

Artistes

Retour

André D / Christophe Meulien

Christophe Meulien :

Christophe Meulien fait de la musique, improvisé et libre. Adepte de la guitare, il utilise aussi tablette numérique, basse, piano,et sa voix, pour enrichir sa musique.
En 2005, il rencontre Barre Philips, et participe aux ateliers organisés chaque mois par ce grand musicien au Bleu-Bœuf à Puget-Ville. D’autres rencontres importantes suivront, Henri Roger et le So-what, Philippe Festou et le Sound-painting, Corinne et Georges Montanard avec qui il forme le collectif GMC… Il a participé à divers projets avec Alain de Fombelle Henri Roger et Jean Pezzali, Lerouge,J-P Capes et Maria Petrova, GMC,Antoine Ulmann,Ophélie Brunet, Yoko Sato, Pascal Vandenheuvel, André D, etc.


André D. (Basses, Glockenspiel, synthétiseur et objets divers) :

Musicien sans frontières, autodidacte, adepte des musiques atonales et improvisées, il multiplie depuis la fin des années 90 les expérimentations sonores tant en groupes qu’en solo; notons ses collaborations avec Weronika Partyka (sax,duduk,fujara) Christophe Peyre (batterie), the plastic heart pendulum quartet, Yuri Yaremchuk (clarinette basse), Emanuel Bassu (Flute), Tommaso Cavallini (modular synth), David Smith (piano), Matthias Boss (violon), Christophe Meulien (guitare) et tant d’autres...
Au fil du temps il s’oriente vers une musique de plus en plus instinctive dépouillée de raison ou d’intention préalable, laissant la part belle à une improvisation spontanée guidée par l’état d’esprit, l’humeur, le ressentie du moment et du lieu.
Une quête effréné pour la sublimation de l’instant présent.
En 2011, il fonde Darius Improvise une entité ayant pour vocation de créer et faire entendre des projets de forme libre aux accents free-jazz et contemporains, s’en suivront la publication de plusieurs albums sur différents netlabels européens, australien et Canadien.
Membre actif du réseau souncloud depuis début 2012 il expérimente en collaboration avec des musiciens du monde entiers les diverses possibilités de création musicale offertes par l’échange à distance de fichiers numériques.


Artistes

Retour

André D. / C. Meulien / Henry Koek

Henry Koek :

Originaire des Pays-Bas, il développe ses projets musicaux entre son pays d’origine et le Sud de la France. Ses instruments de prédilection sont la clarinette, divers saxophones, les flûtes, les "bols chantants" ainsi que diverses percussions.
Il a joué notamment avec le Samaya Art Ensemble, le duo Madhyalaya (Karim Amari et Antoine Bourgeau) et, avec Karim Amari, il a accompagné Alexandra Ré et ses contes "merveilles".
Il compose des musiques pour des films documentaires et pour des spectacles de danse. Il écrit aussi des poèmes qu’il met en musique par un travail de création spontanée, à la recherche de "la danse des mots et des timbres".
Il s’intéresse à l’improvisation libre, "le coeur ouvert et la tête vide".


Christophe Meulien :

Christophe Meulien fait de la musique, improvisé et libre. Adepte de la guitare, il utilise aussi tablette numérique, basse, piano,et sa voix, pour enrichir sa musique.
En 2005, il rencontre Barre Philips, et participe aux ateliers organisés chaque mois par ce grand musicien au Bleu-Bœuf à Puget-Ville. D’autres rencontres importantes suivront, Henri Roger et le So-what, Philippe Festou et le Sound-painting, Corinne et Georges Montanard avec qui il forme le collectif GMC… Il a participé à divers projets avec Alain de Fombelle Henri Roger et Jean Pezzali, Lerouge,J-P Capes et Maria Petrova, GMC,Antoine Ulmann,Ophélie Brunet, Yoko Sato, Pascal Vandenheuvel, André D, etc.


André D. (Basses, Glockenspiel, synthétiseur et objets divers) :

Musicien sans frontières, autodidacte, adepte des musiques atonales et improvisées, il multiplie depuis la fin des années 90 les expérimentations sonores tant en groupes qu’en solo; notons ses collaborations avec Weronika Partyka (sax,duduk,fujara) Christophe Peyre (batterie), the plastic heart pendulum quartet, Yuri Yaremchuk (clarinette basse), Emanuel Bassu (Flute), Tommaso Cavallini (modular synth), David Smith (piano), Matthias Boss (violon), Christophe Meulien (guitare) et tant d’autres...
Au fil du temps il s’oriente vers une musique de plus en plus instinctive dépouillée de raison ou d’intention préalable, laissant la part belle à une improvisation spontanée guidée par l’état d’esprit, l’humeur, le ressentie du moment et du lieu.
Une quête effréné pour la sublimation de l’instant présent.
En 2011, il fonde Darius Improvise une entité ayant pour vocation de créer et faire entendre des projets de forme libre aux accents free-jazz et contemporains, s’en suivront la publication de plusieurs albums sur différents netlabels européens, australien et Canadien.
Membre actif du réseau souncloud depuis début 2012 il expérimente en collaboration avec des musiciens du monde entiers les diverses possibilités de création musicale offertes par l’échange à distance de fichiers numériques.

Artistes

Retour

André D. / Christophe Meulien / Hervé Perez

Hervé Perez (Fr/UK) saxophone soprano, shakuhachi, laptop/electroacoustique :

Hervé est un artiste, compositeur, improvisateur.
Travaille dans différentes formations de free jazz et d’improvisation libre, électroacoustique et musique contemporaine, ainsi qu’en performances solo. Il présente aussi son travail audio-visuel en installations in-situ.
Participant actif sur la scène Européenne depuis 2000, en collaboration avec d’autres formes artistiques tel la danse, l’art visuel et l’écriture, il s’intéresse principalement aux modalités d’improvisation et les relations entre musiciens, audience et environnement.
Sa recherche se consacre aux vibrations et à leurs effets, aux fréquences vibratoires des éléments naturels et la relation aux formes, entre son et architecture, espace et corps.
Au saxophone soprano, il intègre une approche de l’harmonie et de la mélodie du (free) jazz aux techniques dites étendues de la musique improvisée, plus particulièrement aux sons abstraits périphériques à l’instrument.
Un projet actuel, « sounding out », explore l’acoustique naturelle de sites sacrés, de grottes, forets et de chapelles, églises et abbayes. Ces improvisations sont inspirées par le lieu, l’instant présent et l’acoustique.
Très intéressé par les collaborations, une part centrale dans son travail d’improvisateur, Hervé a partagé la scène avec mick beck (sax, basson), martin archer (vents, violin, electronique), ian simpson (electronique), charlie collins (vibraphone, batterie et percussions), constantin popp (live processing, diffusion spaciale), etc. en Grande Bretagne et aussi michel doneda (sax soprano), jonas kocher (accordéon), simon berz (perc, electro), christian muller (electro), rodolphe loubatière (batterie), d’incise (electro, objets), cyril bondi (perc), heddy boubaker (sax, guitare), cia barbet (danse), anastasia hvan (danse) sur la scène Européenne.


Christophe Meulien :

Christophe Meulien fait de la musique, improvisé et libre. Adepte de la guitare, il utilise aussi tablette numérique, basse, piano,et sa voix, pour enrichir sa musique.
En 2005, il rencontre Barre Philips, et participe aux ateliers organisés chaque mois par ce grand musicien au Bleu-Bœuf à Puget-Ville. D’autres rencontres importantes suivront, Henri Roger et le So-what, Philippe Festou et le Sound-painting, Corinne et Georges Montanard avec qui il forme le collectif GMC… Il a participé à divers projets avec Alain de Fombelle Henri Roger et Jean Pezzali, Lerouge,J-P Capes et Maria Petrova, GMC,Antoine Ulmann,Ophélie Brunet, Yoko Sato, Pascal Vandenheuvel, André D, etc.


André D. (Basses, Glockenspiel, synthétiseur et objets divers) :

Musicien sans frontières, autodidacte, adepte des musiques atonales et improvisées, il multiplie depuis la fin des années 90 les expérimentations sonores tant en groupes qu’en solo; notons ses collaborations avec Weronika Partyka (sax,duduk,fujara) Christophe Peyre (batterie), the plastic heart pendulum quartet, Yuri Yaremchuk (clarinette basse), Emanuel Bassu (Flute), Tommaso Cavallini (modular synth), David Smith (piano), Matthias Boss (violon), Christophe Meulien (guitare) et tant d’autres...
Au fil du temps il s’oriente vers une musique de plus en plus instinctive dépouillée de raison ou d’intention préalable, laissant la part belle à une improvisation spontanée guidée par l’état d’esprit, l’humeur, le ressentie du moment et du lieu.
Une quête effréné pour la sublimation de l’instant présent.
En 2011, il fonde Darius Improvise une entité ayant pour vocation de créer et faire entendre des projets de forme libre aux accents free-jazz et contemporains, s’en suivront la publication de plusieurs albums sur différents netlabels européens, australien et Canadien.
Membre actif du réseau souncloud depuis début 2012 il expérimente en collaboration avec des musiciens du monde entiers les diverses possibilités de création musicale offertes par l’échange à distance de fichiers numériques.

Artistes

Retour

Anonym 150


Anonym 150 est un projet récent dont Sergey Pogorelov (Russie) est le compositeur. Il a commencé son travail en 2012 avec des compositions à caractère néoclassique. Plus tard, les résultats expérimentaux obtenus avec les sons font évoluer ce projet vers un genre plus "Downtempo", voire "Ambient". La confluence de ces styles avec les claviers est une ligne caractéristique du projet. En 2013 ont été écrit deux albums : «Near Melancholy» et «Avril In My Room». Son projet se développe en une recherche permanente de nouveau, mais sa musique reste emplie de romantismee et de mélancolie.

Artistes

Retour

Arnaud Romet

"Né en 1970
Musicien-compositeur, artiste multimédia, metteur en scène, idéaste, auteur.
Avant 1990 quelques études de piano classique – premières chansons et morceaux.
1989 - 1991 Groupe rock new-wave, le Temps des Ephémères.
1988 - 1990 Etudes de journalisme à Tours (D.U.T. de journalisme). Découverte de la radio, et de la presse satirique. Ecriture de poésies etc.
1990-1993 Pigiste dans des journaux rock (Guitare et Claviers).
En 1993, publie un article dans l’Idiot International et rencontre Jean-Edern Hallier.
1991 -1993 Objecteur de Conscience à Paris à Confluences, lieu, dédié à l’émergence de jeunes artistes.
Ouverture sur la musique improvisée radicale, la chanson d’auteur.
Premières expériences de cinéma super 8 et expérimental, et de théâtre (première participation en tant que compositeur et acteur).
1993 Bandes musicales pour des films super 8 et un long métrage, Pas si Loin d’Andromède (Juan Vicente Araya).
1994-1995 Plongeur dans un restaurant associatif à Paris, le Stromboli / Ramasse-Miettes, où je m’occupe de la programmation musicale.
1993-1996 Auteur Compositeur Interprète sous le nom de Georges Paddock. Je joue un répertoire de «cabaret expérimental», à la voix et piano, parfois avec accordéon et boîte à rythme, que je diffuse dans
quelques petits lieux parisiens. J’accompagne également Igor Agar.
Séries de performances avec Le Grand Cirque Vicieux (Musique improvisée, projections super 8, poésie live).
1996-1997 Ecriture de quelques saynètes théâtrales et essais poétiques, que je n’irai pas jusqu’à publier, mais qui seront joués en spectacles amateurs.
1997 Je suspends mon projet d’Auteur Compositeur Interprète et mes projets d’écriture. Ici commence un cycle qui va durer près de 15 ans, d’études musicales et de projet professionnel de compagnie.
Les choses sérieuses.
1997 – 1999 Je passe deux ans au C.F.M.I. de Poitiers en vue de l’obtention du D.U.M.I. (diplôme de musicien intervenant). Ouverture à la musique électroacoustique et confirmation vers la musique contemporaine.
1999 – 2003 Elève au Conservatoire de Bordeaux en classes d’électroacoustique et de composition écrite.
J’obtiens mes deux « prix de composition » en 2003/2004.
De nombreuses réalisations pour ensembles instrumentaux, musique électroacoustique et musique mixte.
Nombreuses improvisations également (avec Etienne Rolin, Mathias Pontevia etc).
Peu à peu l’emporte mon goût pour le mélange texte / musique, avec notamment une première pièce, La Paupière Philosophale (d’après Ghérasim Luca), pour récitant, bande électroacoustique et petit ensemble
instrumental, puis une seconde, le Verbe (d’après le même auteur), qui sera le prototype de mon projet de compagnie.
1999 – 2003 Je gagne ma vie en tant que musicien intervenant en écoles d’abord, mais très vite en tant que professeur de piano en écol associative et en tant qu’intervenant auprès d’enfants autistes, expérience dont je garderai un très bon souvenir.
2002 – 2003 Premières expériences en tant que musicien professionnel avec la Cie éclats (Bordeaux) où je crée mon premier spectacle professionnel, en jeune public, Zoï ou les Boîtes à Sons.
Vidéaste sur la pièce Orgie d’après Pier Paolo Pasolini au TNT de Bordeaux.
2002-2007 Membre du SCRIME (Studio d’électroacoustique, Bordeaux). Projets avec Méta-Instrument, réalisation d’un instrument tactile pédagogique, participation au projet Dolabip…
2003 Finissant le conservatoire de Bordeaux, at last, je décide dans une pulsion irréfragable de fonder ma compagnie, iatus.
Je deviens intermittent du spectacle. Je passe dès lors toute mon énergie dans la compagnie (création, administration, diffusion, gestion etc). Projet énorme de mise en lien entre musique électroacoustique, présences d’acteurs, textes de poésie contemporaine (G. Luca, J.-M. Espitallier), espaces scénographiques matiéristes, ambiances vidéo et de petites lumières… avec en outre beaucoup de temps passé dans le développement multimédia (avec Max / MSP notamment).
2003-2011 De belles réalisations souvent trop peu vues, qui se diffusent heureusement assez bien en jeune public (l’Expo Sonique, Onde l’eau, Chouette la Chouette), plus difficilement en public adulte (2703 Moutons qui Sautent, le Verbe, le Théorème, la Grotte). Nous créons également une série de promenade nocturnes pour des sites patrimoniaux (Radio-Sommeil n°1 -2 – 3 -4).
Nous jouons pour les Pronomade(s), la Scène Nationale de Poitiers, le Théâtre Athénor à Saint-Nazaire, la Nuit Blanche d’Amiens, le Carré des Jalles, le festival La Novela etc, etc.
Parallèlement, j’ai encore le temps de composer des musiques pour les compagnies suivantes: Cie La Renverse, Cie La Nuit Venue, Cie Eclats, Cie Les Enfants du Paradis (Aquitaine), Cie Alise, Théâtre 2 l’Acte (Midi-Pyrénées), ainsi que pour des plasticiens tels que Alexandre Poulhazan (Exposition(s)) ou des contextes tels que le salon d’architecture Agora Alerte ! (Bordeaux 2008).
2007
Déménagement en campagne en Comminges en Haute-Garonne pour venir inscrire la Cie et le travail à Autresens, vaste friche culturelle prometteuse, expérience malheureusement catastrophique (le fondateur du lieu s’en va, le lieu ferme, donnant lieu à conflits associatifs, trahisons, bêtises, colères etc). De belles réalisations encore jusqu’à une certaine implosion début 2011 qui marque la fin relative d’une ambition… et d’une petite entreprise….
2011
Repartir de zéro, sauver les meubles, etc.
MAIS AU FAIT, QU’EST-CE QUE J’ÉTAIS AVANT ÇA ?
Trouver les réponses : avant cela tu écrivais, tu faisais de la musique, tu avais de la spontanéité, il y avait dans tes créations de l’air certes mais aussi beaucoup de sarcasme, de la liberté.
OK je ne vais pas demander de subvention pour poser des notes sauvages, cette fois-ci, je ne vais pas monter de dossier pour écrire de la poésie : Je vais me laisser aller à l’envie, selon l’impulsion, librement.
Depuis deux ans j’avais racheté un piano, acoustique avec système de Silent donc Midi, et je m’étais rassemblé un petit studio. Allons-y.
En 2012 je refais de la musique pour elle même, sans enjeu.
La Cie Théâtre2 l’Acte m’invite à faire la musique du spectacle Psaume, d’après le poème de Geörg Trakl. Très beau projet, joué au Ring à Toulouse pendant 1 mois.
Je recommence à écrire, entre poésie et satire.
En somme 2012 = 1997.
(Enfin, en 2013, un nouveau projet, léger, avec iatus, qui reprend un peu d’activité: installation sonore et vidéo basée sur l’archétype de la rivière et conçue dans le but de détendre, de purifier, de laver…).
Voici les Free Fruits." Arnaud Romet.

Artistes

Retour

Arnaud Romet et Eric Demay

C’est autour des musiques improvisées que se rencontrent Arnaud Romet et Eric Demay en 1988.
Le premier compose les parties claviers d’un groupe de coldwave, le second pratique la photographie avec une attitude synestesique - la musique comme vision.
Au fil des années la collaboration s’affine lentement, pour conciler la forme fixe de l’ecriture et l’ouverture a l’inconscient du collage et de la transe.
Diverses tentatives explorent les possibilités du théâtre sonore, Next Faramineux joué à Confluences (Paris),le groupe Spinalien, pour aboutir au Grand Cirque Vicieux projet riche de potentialités alliant cabaret psychédélique, marionnettes et performance et installation super8 (Circuit Court / les Films sans Qualités à Marseille) autour de 1993 / 95.
Une résidence création à la Friche Belle de Mai en 1994, quelques dates à Marseille et Genève mais il manque au projet une solide organisation pour diffuser cette osmose d’une dizaine de créateurs.
Arnaud se forme à la composition électroacoustique et initie sa compagnie de theatre multimedia IATUS, Eric monte son projet industriel expérimental 1KA en 1995 et participe à l’aventure techno tribale.
Bien plus tard, avec une certaine « maturité », l’amitié redonne lieu à une collaboration,cette fois formalisée. En 2008 Arnaud invite Eric à une réflexion sur une adaptation multimédia de la caverne de Platon et à écrire quelques parties rythmiques pour La Grotte.
Ayant toujours joué ensemble sous forme d’improvisation électroacoustique, en 2013 la rencontre de deux univers singuliers (pulsions industrielles et nuances oniriques) prend la forme d’un album de poésie sonore, conçu comme un troublant film onirique : KTONOKINO - cinema du monde enfoui pour l’oreille autour de leur propres textes. Ils envisagent une version live.
Arnaud et Eric vivent et travaillent dans la région Toulousaine (France).

Artistes

Retour

Barascud


Guitariste autodidacte, Stéphane Barascud après des passages dans diverses formations de rock indépendant a conscré plusieurs années à écrire, bricoler, tordre, triturer des chansons. En 2008 il s’éloigne davantage encore des formats traditionnels, la guitare devenant un outil d’exploration qui lui permet de questionner l’espace et d’être au plus près de ce qui le traverse.
Parallèlement à son travail solo il poursuit plusieurs projets collaboratifs:Moonrising (blues, ambient, psychédélique) , Dead Men’s Letters (Drone / exp) et le groupe L’artha (danse contemporaine). Il vit et travaille à Toulouse.

Artistes

Retour

Christophe Meulien / Jan Van Wissen

Christophe Meulien :

Christophe Meulien fait de la musique, improvisé et libre. Adepte de la guitare, il utilise aussi tablette numérique, basse, piano,et sa voix, pour enrichir sa musique.
En 2005, il rencontre Barre Philips, et participe aux ateliers organisés chaque mois par ce grand musicien au Bleu-Bœuf à Puget-Ville. D’autres rencontres importantes suivront, Henri Roger et le So-what, Philippe Festou et le Sound-painting, Corinne et Georges Montanard avec qui il forme le collectif GMC… Il a participé à divers projets avec Alain de Fombelle Henri Roger et Jean Pezzali, Lerouge,J-P Capes et Maria Petrova, GMC,Antoine Ulmann,Ophélie Brunet, Yoko Sato, Pascal Vandenheuvel, André D, Jan van Wissen, etc...

Jan van Wissen :

A côté de son travail de plasticien, Jan van Wissen (1946, Amsterdam) a toujours aimé jouer de la musique.
Dans les années soixante, il a joué de la basse dans plusieurs coverbands néerlandais ("Le Hudson»). Plus tard, il sera plus intéressé par le Jazz, les musiques improvisées et expérimentales.
Il a essayé d’autres instruments comme le saxophone, la clarinette, divers claviers, ou l’harmonica, et a aussi fabriqué des machines sonores.
Il a joué dans plusieurs groupes, avec de nombreux musiciens individuels et compose sur bande et ordinateur.
Dernièrement, il collabore avec l’Orchestre Toy Industrial Trans (TITO) et le plasticien / interprète / improvisateur Peter Kastner de Hambourg, avec qui il a, depuis 2000, une relation continue.
Il a fait un LP avec Ine Ophof et Peter Kastner («Alzheimer Underground") et un autre avec Kommisar Hjuler

Artistes

Retour

Clayton Alpha

Artistes

Retour

Grégory David

Bercé pendant la grossesse à « L’apocalypse des animaux » de Vangelis, l’univers musical de Grégory DAVID correspond à un mélange de Murcof, The Future Sound Of London, Front 242, Nine Inch Nails, Apparat, René Aubry, Pink Floyd, Tangerine Dream, Klaus Schulze.

Il rencontre dès 6 ans son premier instrument de musique : le Gmebogosse. Cet instrument électroacoustique développé par le Gmeb (Groupement de Musique Électroacoustique de Bourges) lui apporte alors les premières lumières qui le guideront plus tard, à savoir la synthèse sonore et la boucle.

Pendant son début d’adolescence, son lien avec la musique n’est que commercial et ce, jusqu’à la découverte de The Future Sound Of London, qui lui rappelle alors toute la pertinence de la musique synthétique. Dès lors, il conçoit sa propre notion de musique en puisant ses ressources dans le festival Synthèse (Bourges, http://www.imeb.net/), Dead Can Dance, The Future Sound Of London, Front 242, parmis lesquels il retrouve l’émotivité et la sensualité de la musique.

En 1996, il fait la rencontre de Xavier MAUPETIT, professeur de cor d’harmonie et membre du groupe de jazz [Band ar Jazz], qui sera pour lui une révélation. En effet, Xavier MAUPETIT va être un guide implicite dans la compréhension et l’analyse de la musique pour Grégory DAVID. Il l’aidera notamment dans sa construction mentale de la musique et dans la projection visionnaire des sonorités.

Dès 1998, Grégory DAVID commence à composer sur ordinateur à l’aide d’un « tracker », par lequel il se met en quête d’une sonorité, de son propre caractère sonore. Il entame alors une recherche personnelle lui permettant de déterminer quelles sont ses sens et sensibilités.
Cette recherche durera une dizaine d’années, pendant lesquelles il élargira son domaine de créativité à l’imagerie numérique, tant statique qu’animée. Il travaillera notamment dans la post-production cinématographique et sera à l’origine de nombreux spectacles multimedia (Sackboutboute, Népenthès, Paradoxe Immobile, Décadence, Cf. http://www.groolot.net/spectacle).

Aujourd’hui il est compositeur de musique électronique pour son projet personnel (http://www.groolot.net), mais aussi pour des spectacles (Petit Arbre de la Compagnie Pièces et Main d’Œuvre) ou des installations artistiques (http://www.prypiat.fr).

http://www.groolot.net

Artistes

Retour

Aymeric de Tapol


"La marche, le paysage, le temps. Accélération / compression / accidents. Aymeric de Tapol, ciseleur de sons et artisan vidéaste, conçoit sa musique comme une histoire sans paroles, une expérience sensorielle intime. Un puzzle de sons électroniques et organiques, ténus, étranges, parfois oppressants, d’où saillent des bribes du quotidien. Une écoute qui s’apparente à un mouvement dérivant, un panoramique en perpétuel changement."

"La musique que je compose est fortement inspirée d’activités simples telles que la marche, le regard et l’idée d’une certaine réalité. Le temps y est étiré et accéléré, les paysages d’apparence tranquille viennent se confronter à des situations mouvementées, l’histoire n’est jamais complétement dite, elle est sentie..." Aymeric de Tapol

Artistes

Retour

Julien Demoulin

Artistes

Retour

Dongle Doc

Compositeur, guitariste électrique et musicien au laptop, ses influences passent par le rock, le jazz, la musique improvisée et électronique.
Après avoir voyagé dans différentes formations multiformes, il utilisera au fur et à "mesures" l’ordinateur et sa guitare comme un instrument de composition ou comme un instrument live. Il développe des instruments virtuels en travaillant sur la synthèse ( Reaktor , Pure data ) pour créer des effets , générateurs ou collages sonores .

Artistes

Retour

eXsitYouSick

Compositeur de pièces électro-acoustiques sous son propre nom, et membre du duo Tuuli / tulii (tuuli / winds) avec Vompleud, eXsitYouSick est le projet solo électronique de François-Alexis Degrenier.

Artistes

Retour

Free Variety Theater and Riley Theodore present


"Free Variety Theatre" est un collectif Ecossais (Edimbourg) de compositeurs/musiciens d’avant-garde, ainsi qu’un forum. Le duo fondateur(Alex Cutteridge, Dan Moschopoulos) initie des collaborations, fonctionnant comme interprètes, producteurs et administrateurs dans un environnement de création musicale via des médium sociaux. F.V.T. est actuellement un forum international actif sur SoundCloud, à la recherche de partenaires dans la musique expérimentale et improvisée. Leur line-up est constamment remanié, des musiciens bénévoles ainsi que des artistes rencontrés dans monde entier y participent. Ils ont déjà établi des relations de travail grâce à une collaboration attentive avec des musiciens et producteurs d’Amérique du Nord et du Sud, d’Australie et de toute l’Europe, et ont facilité des collaborations indépendantes au sein de cette communauté en ligne.

Riley Theodore est un musicien de Minneapolis, États-unis, ouvert à toute démarche bruyante, dissonante, étrange, et à toute session expérimentale à moitié folle.


Artistes

Retour

Golem mécanique

« Une clé sera ma demeure… »..La nouvelle née mécanique se cache et se dérobe dans les sons qui se propagent et se dispersent sur tous les murs,toutes les cisailles,arborant son armure d’automate autodidacte . La créature n’est plus d’argile elle larsenne et aime découper sa petite voix en fantôme d’elle-même. Khan Jebane.

Artistes

Retour

Igor Dornelles


«Je travaille comme professeur de guitare, je suis musicien 100% de mon temps. Je peux payer mes factures et élever mes deux fils."
Plus connu comme guitariste au sein de Bloody Violence, groupe de technical death metal de Porto Alegre (Brésil), la veine experimentale le tente aussi, comme un autre possible ...
Durant sa carrière, il a sorti quelques cd avec ses groupes et d’autres projets :
The Jokke - While flame burns (2009)
Bloody Violence- Obliterate (2014)
Bloody Violence- Divine Vermifuge (2015)
Diego Dias & Igor Dornelles- Aspecto (2015)
Máquina Overlock- Costura (2015)
Máquina Overlock- Obsolescencia programada (2015)

Artistes

Retour

ioa


J’ai vingt ans et je suis étudiant aux beaux-arts de Toulouse.
J’aime les sons, les ambiences, les bruits, les situations
...et les machines.
J’improvise ou compose ma musique avec des machines donc,
des instruments accoustiques, des radios, des vyniles, des micros,
et plein d’autres choses...
A cheval entre une sincérité subjective, un isolement, et une approche débridée et grinçante des outils, je tiens à faire une musique qui résonne profondément en chacun de nous, en étant le plus intègre à moi-même.

Artistes

Retour

Jared C. Balogh


Jared C. Balogh est un compositeur et musicien (avant-garde/experimental, classique ,jazz) de Bethlehem, Pennsylvanie (Etats-Unis). Il est membre de l’ASCAP et du Forum des Compositeurs Américains. Il a été publié sur des netlabels tels que Enough Records, Altered State Reflections, Surrism-Phonoethics, Headphonica, 45 R.P.M. Records, Happy Puppy Records, Sirona Records, Classwar Karaoke, Wombnet pour n’en nommer que quelques-uns. Il a également collaboré avec différents artistes et musiciens à travers le monde tels que l’artiste américain Paul Maxwell, l’artiste multimédia néerlandais Marlijn Franken, des groupes Arts Multimédia tels que AXIAL, des musiciens comme Lezet, Le Merricks, Sean Derrick Cooper Marquardt, Ernesto Bohorquez, Mike Scott (Koobaatoo asperges), Chris Holland (Igor Amokian) et beaucoup d’autres. . Sa musique est apparue dans d’innombrables films, documentaires, vidéos, arts de la scène, jeux vidéo, iPad / iPhone Apps, animations, promotions, radio, podcast, Publicité Web, etc ... Jared est également membres de groupes de musique : Bohorquez / projet Balogh (bruit / Avant-Jazz), Aniqatia (expérimentale, Alt. / post-rock), Pink Hex (Drone / Noise / Avant-Jazz), Hot Pocket Dingleberry Disease (Improv. Blues et Jazz), et a également deux projets audio en activité : Trans Atlantic Rage et Trans Atlantic Rage / Balogh.

Artistes

Retour

JCA


Jesse Ricke (USA) :
est un professionnel des médias travaillant dans l’audio / vidéo, l’ interactivité, et la musique. La guitare est sa discipline la plus ancienne et la plus approfondie. Il est actuellement directeur technique de CultureHub, un nouveau médium à but non lucratif, et professeur adjoint de technologie du divertissement à la CUNY. Son expérience musicale comprend des études de jazz à l’Université internationale de Floride, et il travaille avec des groupes signés et indépendants. Les projets en cours comprennent les "navires graphiques", un projet de performance / installation télématique, et The Truth, un duo avant-soul. Le monde est votre groupe de rock.

Christophe Meulien :
fait de la musique, improvisé et libre. Adepte de la guitare, il utilise aussi tablette numérique, basse, piano,et sa voix, pour enrichir sa musique.
En 2005, il rencontre Barre Philips, et participe aux ateliers organisés chaque mois par ce grand musicien au Bleu-Bœuf à Puget-Ville. D’autres rencontres importantes suivront, Henri Roger et le So-what, Philippe Festou et le Sound-painting, Corinne et Georges Montanard avec qui il forme le collectif GMC… Il a participé à divers projets avec Alain de Fombelle Henri Roger et Jean Pezzali, Lerouge,J-P Capes et Maria Petrova, GMC,Antoine Ulmann,Ophélie Brunet, Yoko Sato, Pascal Vandenheuvel, André D, Jan van Wissen etc...

André D. (France) :
Musicien sans frontières, autodidacte, adepte des musiques atonales et improvisées, il multiplie depuis la fin des années 90 les expérimentations sonores tant en groupes qu’en solo; notons ses collaborations avec Weronika Partyka (sax,duduk,fujara) Christophe Peyre (batterie), the plastic heart pendulum quartet, Yuri Yaremchuk (clarinette basse), Emanuel Bassu (Flute), Tommaso Cavallini (modular synth), David Smith (piano), Matthias Boss (violon), Christophe Meulien (guitare) et tant d’autres...
Au fil du temps il s’oriente vers une musique de plus en plus instinctive dépouillée de raison ou d’intention préalable, laissant la part belle à une improvisation spontanée guidée par l’état d’esprit, l’humeur, le ressentie du moment et du lieu.
Une quête effréné pour la sublimation de l’instant présent.
En 2011, il fonde Darius Improvise une entité ayant pour vocation de créer et faire entendre des projets de forme libre aux accents free-jazz et contemporains, s’en suivront la publication de plusieurs albums sur différents netlabels européens, australien et Canadien.
Membre actif du réseau souncloud depuis début 2012 il expérimente en collaboration avec des musiciens du monde entiers les diverses possibilités de création musicale offertes par l’échange à distance de fichiers numériques.

Artistes

Retour

Joâo Schnier

Petite biographie à la troisième personne :
Joâo SCHNIER est un individu homo sapiens d’appartenance européo-francométis-ch’ti-malgache ( les consonances portugaises et germaniques de ses nom et prénom sont en grande partie une fausse piste). C’est un musicien.
Outre une formation classique en conservatoire et un diplôme de professeur de musique, il est caractérisé par une clarinette quasi-constamment à proximité des ses mains, une série de blocs de papiers réglés, de crayons et de gommes généralement égarés quelque
part dans son habitat naturel et une situation d’entre deux culturel tout à fait évidente : il est né en Auvergne en 1988, mais à été élevé dans le Gard de 1991 à 2009.
Ajouté à cela un goût coupable pour ( entre autres) l’art d’avant garde, la bande dessinée, la science fiction, les films de Michel Audiard, le golf, les jeux vidéos, l’analyse musicale et la glace à la menthe, on pourra dès lors s’étonner qu’il ait pu se former aussi bien aux Conservatoires de Nîmes ( jusqu’en 2009) et Versailles ( jusqu’en 211) qu’à l’ISDAT
(jusqu’en 2014) .
Il faut croire que la détermination sied bien à un passionné car il est
désormais professeur de clarinette dans plusieurs écoles municipales autour de Toulouse.
Mais le naturel n’est jamais loin, et cet individu finit par s’enticher de composer de la musique, ce qu’il parvient à faire grâce à la patience parfois perplexe de ses professeurs. Les résultats ne manquent pas de faire référence à une large variété de styles, variété dont on donnera idée par le fait suivant : Joâo SCHNIER apprécie aussi bien Boulez, Feldman, Zappa, Nyman, John Adams, les Beatles, Koji Kondo, ou encore la cornemuse écossaise.

Artistes

Retour

Joachim De Lux


Joachim De Lux s’est, depuis très jeune, épris pour la musique avec le piano comme instrument de prédilection. Après s’être plongé dans la musique classique, il se passionne pour la guitare électrique idolâtrant David Gilmour, le guitariste de Pink Floyd. Avant ses quinze ans, il a déjà fondé un groupe avec lequel il entreprend une série de concerts dans les bars de Lille. Passionné, il compose ses premiers morceaux dans sa chambre avec son ordinateur. Entre musique électronique et expérimentation organique, Joachim De Lux sort aujourd’hui son deuxième E.P.

Artistes

Retour

joli-joli

joli-joli aime la solitude, la nature, les femmes, la télépathie, l’Histoire avec un grand H, les histoires avec un h plus petit, les voyages astraux, la perversité, la bonté aussi, les images qui effraient, les images qui émeuvent, les nuits sans lune, les courses hippiques, le son d’une voix dans un téléphone, la neige sur les vieilles télévisions, les psaumes… Mais ce qu’il préfère avant tout, et par-dessus tout : se perdre. Ne plus savoir où il est, d’où il vient, ce qu’il était censé faire, "ces souvenirs qui s’agitent dans ma tête sont-ils vraiment les miens ?"…

Artistes

Retour

José Sánchez et Niño de Elche

José Sánchez :

José Sánchez est titulaire du Diplôme d’Etat de Musiques Traditionnelles spécialisé en flamenco, intervient à l’Institut Supérieur Des Arts de Toulouse et, est directeur musical de La Fábrica Flamenca - Centro Flamenco De Toulouse®.
Son parcours artistique l’a amené à explorer des zones de contact entre flamenco, musique classique et courants contemporains. Il signe les compositions musicales de nombreuses créations en France et à l’étranger dont «Questcequetudeviens?» du metteur en scène Aurélien Bory, «Homoblablatus» de la compagnie canadienne La Otra Orilla ou encore des spectacles créés en collaboration avec la danseuse - chorégraphe Stéphanie Fuster ou le chanteur Alberto García. Il se produit sur les grandes scènes européennes, Teatro Central-Sevilla, Teatro Alhambra-Granada, Theater Barbican London, Théâtre Vidy-Lausanne, Théâtre des Amandiers-Nanterres...


Niño de Elche :

Chanteur de Flamenco traditionnel provenant du monde des concours, tablaos, festivals et peñas flamencas, Niño de Elche combine cette trajectoire « classique » avec d’autres disciplines artistiques comme la performance, la musique expérimentale, « l’artivisme » ou la poésie.
Son parcours artistique l’a amené à sillonner le monde à l’occasion de spectacles, de récitals et de stages aux côtés de nombreux artistes de renoms comme Belén Maya, Juan Carlos Lérida ou encore Pedro G. Romero (directeur artistique du chorégraphe et danseur de flamenco Israel Galván).
Artiste engagé, Niño de Elche intervient au cours d’expositions ou d’improvisations au Musée Picasso,
à la Fondation Tápies de Barcelone, au Théatre de la Ville de Paris ou encore au Centro de Arte de Séville.
Il s’associe aussi à des mouvements contemporains pour accompagner des représentations de danse.
En tant qu’ «artiviste», il participe à de nombreuses actions à travers des vidéos-créations ou des interventions.

Artistes

Retour

Julien A. Lacroix


Julien Adrien Lacroix, né en 1984, est un musicien multi-instrumentiste tourné vers le travail de studio. En home studiste régulier, il s’interesse au collage de différents instruments et matières qu’il ordonne par les techniques classiques de l’électro-acoustique et de la synthèse sonore. C’est dans les décalages de plans et dans les résidus sonores qu’il cherche à trouver différents espaces, mélodiques ou plus fidèles aux sonorités de ses enregistrements.

Artistes

Retour

Kabul

Groupe de musique expérimentale formé en 2008 à Saint-Pétersbourg (Russie).
Adeptes du lo-fi, d’enregistrements de terrain et de réverbérations.
Grands amateurs de musique ambiante sombre, de piano et de saxophone.
Explorateurs du son et du minimalisme extrême.
Ouverts à la coopération et à la collaboration.
La composition du groupe varie, de 2 à 5 personnes.
Musique qui va du bruitisme au piano minimaliste.
Participants réguliers :
Jafar : instruments à vent, génération de bruits.
Gumpilen : Reverb, piano, jeu rezonatsii.

Artistes

Retour

Kluge

Kluge est un projet en solo venant de Saint-Pétersbourg.
Kluge a commencé à faire des "enregistrements de terrains" et collecter des sons depuis qu’il a 16 ans. Il vivait, durant cette période, sur la Peninsule de Kola (Nord de la Russie, Mourmansk). En 2004, il commencera des expérimentations sonores, des montages audios, et autres manipulations avec le son. Kluge utilise des "field recording", différents instruments (guitare, flûte, metalophone), différents objets, et de la synthèse numérique ... http://kluge.bandcamp.com

Artistes

Retour

Philippe Lamy

...« Installer un bouillon de culture, produire une rumeur, faire un pas de côté et pencher la tête, rechercher à la loupe des indices enfouis, puiser quelque chose de dépliable, de modulable ; prélever, déplacer, ajuster, enclencher un processus où causes et effets se succèdent et où la chronologie des décisions à prendre ou à éviter se perd. Puis, se retourner, pour voir et écouter ce qu’on a fait et se perdre dans un paysage à défricher, encore. »...

...«Mes tableaux sont des plaques sensibles recueillant et enregistrant un récit : celui des matériaux soumis à la pesanteur. Ce récit, qui se déploie en séquences rythmées, s’édifie par l’accumulation et la répétition de gestes simples (remplir une surface, laisser ruisseler, récupérer...) . La densité attendue résulte d’une stratification où apparition et disparition (tomber, se relever) scandent un rythme de traversée, une sonorité à la fois contenue et en attente. L’acteur principal de ces tableaux est le temps : c’est lui qui en fixe la densité, les différents intervalles de lisibilité. »...

Philippe Lamy, artiste peintre et plasticien, enseigne les arts plastiques à l’école supérieure d’architecture de Toulouse. Il est également chercheur au laboratoire li2a. Il développe aussi, depuis quelques années, un travail sur le son. En témoignent de nombreuses expositions ainsi que des publications sonores sur les netlabels "La p’tite maison" et "high linear music".

Artistes

Retour

Latin People With Breathing Problems


Latin People With Breathing Problems est un projet d’ André Tejo (Portugal, 1987).
André est diplômé en journalisme (Université de Coimbra - Faculté des arts et sciences humaines), mais son parcours artistique a commencé quelques années auparavant, probablement stimulé par ses premiers pas dans le monde de la radio en 2005. Il est animateur de radio depuis l’âge de 18 ans, et anime actuellement plusieurs émissions sur les musiques électroniques (expérimental, techno et house) sur Radio Universidade de Coimbra. Il compose sous divers pseudonymes : Latin People With Breathing Problems, Anders Blickmann, Rephrase et Berea, déambulant dans un spectre qui peut aller d’étranges textures abstraites à une plus techno classique.

Artistes

Retour

Lee Noyes


Lee Noyes (Dunedin, Nouvelle-Zélande) est un musicien qui s’exprime dans les domaines de la musique improvisée et de la composition électroacoustique, en mettant l’accent sur ​​le travail collaboratif, intérieur et international. Principalement batteur et percussionniste, il travaille aussi régulièrement avec des cordes et de l’électronique live, avec d’autres musiciens de Dunedin ou avec des artistes invités.

Artistes

Retour

Lee Noyes/Massimo Magee

Artistes

Retour

Light is a blue trap

"Light is a blue trap" est un projet de poésie sonore élaboré par Felip Costaglioli et Marc Jolibois.

Felip Costaglioli :
Felip Costaglioli enseigne à l’Université d’Etat de St Cloud (Minnesota , Etats-Unis) depuis 1991 . Élevé et éduqué en Europe [France et Catalogne (Barcelone)] , il est un locuteur natif des langues Catalane , Française et Espagnole. En tant qu’universitaire , ses intérêts , passions et expertises ont été nourris par quatre domaines parallèles : la sociolinguistique , la philosophie du langage (ainsi que la traduction) , la littérature comparée, et le dernier mais non le moindre, la cinématographie.
Felip est aussi un poète publié (éditions de la Margerides, Labreu édicions) ainsi qu’un interprète. Il poursuit constamment des collaborations avec des compositeurs et des musiciens (Scott Miller , Zeitgeist) , des peintres (Robert Lobet), des photographes et bien sûr des cinéastes (Ron Gregg). Son travail a été montré dans aux Etats-Unis, en France, en Espagne et en République Tchèque .
En tant que professeur, Felip Costaglioli veut inculquer à ses élèves la passion pour l’esthétique et l’éthique du cinéma à travers le développement du goût, et la capacité d’interprétation analytique et symbolique d’un film. Il encourage également ses élèves à explorer de façon créative ce qu’ils ont appris au cours du semestre (à travers le cinéma , l’écriture , la photographie et même de la musique).

Marc Jolibois :
Co-fondateur de Nowaki , et de différentes formations (Traqueurs de Combes,Ultralibéral, Pimp, sWeenDL, Light is a blue trap, Picard et Jolibois). Paysages, musiques parfois, analogiques et numériques, accoustiques et électroniques, improvisations, ambiant-core à la main, post-folk bruitiste, minimalisme massif.

Artistes

Retour

Sébastien Llinarès

Sébastien Llinares est né en 1978 à Toulouse.

Après une formation classique, des études de musicologie et de jazz, il se concentre sur la création musicale et artistique de son temps. Ainsi, il s’investit dans le milieu des musiques nouvelles et improvisées. Il développe un projet où la guitare côtoie l’électronique, où l’improvisation se mêle à la composition (en solo sous le nom de Won et en duo avec Marc Jolibois sous le nom d’Ultralibéral).

De 2002 à 2006, il crée ses compositions en France et en Europe à l’occasion de concerts ou d’installations sonores. Il intervient par exemple pour la Fondation Cartier, pour le théâtre Garonne, les festivals Printemps de septembre, Siestes électroniques et Novelum à Toulouse, pour le Lieu Unique à Nantes et pour les festivals belges City Sonics et Empreintes Numériques. Tous les travaux liés à ce projet sont édités par le label Nowaki, dont il est le co-fondateur.

Puis Sébastien intègre la classe de Cristian Marcia au conservatoire Frédéric Chopin de Paris. En 2007 et 2008, il est remarqué à l’Académie de Musique de Cagliari (Sardaigne) où la Fondation Zalesky lui décerne une bourse. Cette bourse lui permet de se perfectionner auprès de Rafael Andia et d’obtenir son diplôme supérieur de concertiste à l’École Normale Supérieure de Musique de Paris.

Son professeur dit alors de lui : « Sébastien a un talent unique qui le place au niveau des plus grands. Une technique à toute épreuve, alliée à un son rare, donne à sa musique une force peu commune. Il montre une telle facilité qu’on n’a jamais l’impression d’effort, impression habituelle même chez les grands guitaristes. »

Aujourd’hui, Sébastien Llinares visite le répertoire en cherchant la voie d’un nouveau romantisme où la clarté formelle, la conscience historique et la spontanéité tentent d’établir un dialogue entre les styles et les époques. Il s’intéresse également à l’écriture et compose ou transcrit des pièces inédites pour son instrument, en tentant d’ancrer le vocabulaire de la guitare contemporaine à la puissance expressive de la tradition guitaristique.

Il se produit en soliste et en musique de chambre, notamment à Paris (Salle Cortot, Maison de l’UNESCO), en Sardaigne (Théâtre lyrique de Cagliari) et à Toulouse (Cloître des Jacobins, auditorium Saint-Pierre-des-Cuisines, etc.).

En 2009, il est l’artiste invité du festival de Rabastens (Tarn) dont il conçoit la programmation. En 2010, il est convié à jouer aussi bien par l’ensemble Pythagore, spécialisé dans la musique contemporaine, que pour le festival de l’Ensemble Baroque de Toulouse, où il partage la scène avec le flamenquiste Serge Lopez et Julien Costa. Il accompagne également la chanteuse Sarah Laulan dans une série de récitals de musique espagnole. Enfin, il intègre l’orchestre de l’Opéra Éclaté d’Olivier Desbordes, emmenant ainsi la guitare sur un terrain qu’elle fréquente peu.

Parallèlement à son activité de concertiste, Sébastien enseigne à Paris à l’École de musique Escapades artistiques et écrit pour le mensuel culturel La Terrasse.

Il joue une guitare de concert du luthier australien Caldersmith.

En octobre 2011, son premier disque en solo, consacré à Joaquin Turina,
sera édité par le label Paraty et distribué par Intégral.

Artistes

Retour

Lord Havoc


Lord Havoc (Juš Koren, également appelé Rakun) a commencé à faire de la musique vers 2008. Il a composéde nombreux titres depuis, et même donné un ’concert’ à Kranj il y a peu. Lord Havoc est un producteur Dark-ambiant de Slovénie. Son envie de faire de la musique lui vient de la vie, de l’expérimentation et de la science fiction. Après des années d’essaies et d’expériences, il c’est décidé à faire de la musique plus sérieuse. Lord Havoc aime beaucoup lire, c’est un "mudder", et il est très intéressé par la science, en particulier ce qui touche au nucléaire et à l’astronomie. Lord Havoc utilise Ableton Live.

Zaman Cheh (Sonervol) est colaborateur de longue date et promoteur de Lord Havoc. Zaman Cheh utilise Adobe Audition.

Artistes

Retour

Lorenzo Gomez Oviedo


Compositeur et improvisateur né à San Juan en 1987, réside depuis 10 ans à Mendoza, Argentine. Certaines de ses œuvres ont été créées dans différents sites en Argentine, au Chili, au Brésil et au Mexique. Depuis 2011, il a formé conjointement, avec le groupe de diffusion locale et Mauricio Gastón Lúquez, "Nuevas Emisiones Sonoras", afin de présenter les musiques qui subsistent activement, à travers des concerts, des ateliers et des conférences. Dans sa recherche en improvisation, il a approfondi son principal instrument qui est le piano, mais a aussi fait des incursions dans l’exploration de paysages sonores en utilisant des enregistrements analogiques, des sons des objets du quotidien, etc. En 2014, il a formé "Espacio de Improvisación Grupal" (EDIG) qui fonctionne avec différents modes d’improvisation guidés par un seul motif, donné par un membre du groupe différent à chaque fois. Actuellement, il est actif en tant que compositeur, et en se produisant en duo avec Karim Villalba, duo axé sur l’improvisation en collaborations avec des artistes d’autres disciplines telles que la danse, la poésie et le dessin.

Artistes

Retour

Christian Meyer

compositeur / musicien
Vit à Berlin.
Il a été primé plusieurs fois pour divers compositions musicales pour film,
danse-théâtre et publicité.

Artistes

Retour

Adrien Monteiro

Vit et travaille au Mans

Issu d’une famille dont la plupart des membres pratiquent la musique en amateur, Adrien Monteiro commence la guitare à quatorze ans et passe rapidement à la composition. Il fait très vite connaissance avec la musique classique contemporaine, le jazz, la musique électroacoustique et le rock. Ceux qui l’inspirent sont des identités aussi diverses que Varèse, Mingus, Parmegianni, Hendrix, Schoenberg, Bailey, Feldman, Sonic Youth,
Nancarrow .
En 1997, il débute une formation de facteur de guitare ce qui l’ amène à être immergé dans le milieu professionnel de la musique.
En 2000, il accède à une formation de sonorisateur afin de parfaire ses connaissances concernant le son, pour répondre au mieux aux exigences des professionnels autant dans les studios d’enregistrement que sur les grandes scènes où ils se produisent.
Parallèlement, il peut ainsi mettre toutes ces connaissances et techniques cumulées au service de ses propres créations.
En 2001, sous l’influence des travaux de Cage et Schoenberg et accompagné par des professionnels, il réalise son premier spectacle en tant qu’auteur compositeur, interprète guitariste, scénographe et créateur d’instruments électroacoustiques, analogiques ou assistés par ordinateur. "Accord d’un décor" met en lien la mise en scène et la création sonore. Multipliant les expériences en tant que compositeur musicien multi instrumentiste, il réalise une série de spectacles combinant musiques
et textes, travaux électroacoustiques et mises en scène ("Contes musicaux" sur des textes d’Edgar Allan Poe, "Personna" mise en scène sonore, musique du film "Je flotte, Tu flottes, paroles d’ ArchimËde", "Radiqual Mokette" jazz fusion conté,etc…).
En 2006, il concrétise ses diverses expériences et recherches autour du larsen en créant le "Larsophone", sculpture sonore en acier galvanisé, agissant sur la réflexion du son et la propagation du larsen. Il mène alors un travail de recherche plastique sur les formes dans le but d’amplifier le spectre émis par la prise du micro piézo et sur les conditions de sécurité liées au larsen, nuances, timbres, inductance d’instrument à vent (saxophone, basson) dans la sculpture.
Pour rÈpondre à la commande de Benoit Delépine, il compose un ciné concert avec le Larsophone sur son film "Avida". Il multiplie ensuite les expériences sur scène en solo électroacoustique en restant dans l’analogique, mais aussi en trio avec Mr Favriou (guitare préparée), Mr Jean Luc Petit (saxophone) et lui-même (Larsophone).
Dans le cadre d’une école de création de documentaire audiovisuel de sa région, il participe à l’ animation de conférences sur la masse sonore et sur les ambiguités entre la musique et le bruit.
Enfin, il cosigne le concept de la sculpture sonore auto-destructive en 2009, "L’AMORCE" avec Vincent BOISSELIER et RACTHAïA.

Artistes

Retour

Moxx


Originaire de Dunkerque où il a passé 30 ans, Moxx est arrivé à Bordeaux en 2005.
Il a toujours écouté de la musique ; achète des disques depuis l’âge de 10 ans. Il commence la musique électronique en 2000, principalement influencé par l’IDM et les rythmes et ambiances sombres.
Il travaille assez vite, ne passe pas beaucoup de temps sur les arrangements mais privilégiant le rythme et le traitement des voix.
En parallèle, il a réalisé quelques sites Internet, des pochettes de disques, des flyers.

Artistes

Retour

Nanopix

Nanopix est le projet musical de Benoît Balfet, talentueux graphiste et plasticien, vivant et travaillant à Toulouse.

Artistes

Retour

Naomu

"J’ai commencé à faire de la musique seule ces jours-ci.
J’en fais aussi avec un garçon dans un duo nommé "Chocobox".
Je suis également illustratrice.
Je suis Japonaise et je vis à Londres depuis trois ans et demi." Nao.

Artistes

Retour

Neurosync


Globalement, l’auteur est un individu ordinaire venu de Crimée, Konstantin Tolcheyev.. Il a été mis en condition de détonation interne, et, parfois, cela a pris la forme de son.

Artistes

Retour

Gino Niemiz

Gino Niemiz vit à Berlin mais n’y travaille pas.
Gino Niemiz joue de la musique et en écoute.
Gino Niemiz danse dans les soirées en bougeant les bras.
Gino Niemiz sait faire de la bicyclette mais n’a plus de motocyclette.
Gino Niemiz habite au cinquième étage, porte droite.
Gino Niemiz prend souvent l’avion pour voir ses amis.
Gino Niemiz a un fils qui s’appelle Gino.
Gino Niemiz mange beaucoup de saucisses.
Gino Niemiz parle français mais préfère se taire.

Artistes

Retour

nobodisoundz


"Le projet nobodisoundz est né en 2008 (avec en mémoire le personnage de  Nobody du film de de Jim Jarmusch Dead man, 1995).
J’ai commencé par faire des sons à base de collage de samples, de bruits, de field recordings et de bidouillages avec des logiciels sur ordinateur. Ces sons complétaient et créaient une ambiance dans et autour de mes peintures et des installations qui en découlaient puis des vidéos.
Au fur et à mesure ces sons ont pris de plus en plus de place et sont devenus autonomes, libres de tout support pictural ou vidéos.
Je cherche à créer des atmosphères denses, lourdes et calmes, bruyantes et apaisées, tendues et méditatives, sombres et lumineuses à la fois. Des atmosphères qui emportent l’auditeur." Philippe Neau

Artistes

Retour

NP

Philippe Nore est un sound designer et musicien de Lyon. Il est élève en section musique électronique à l’école nationale de musique de Villeurbanne.
Il collabore à de nombreux projets musicaux et aristique dans le milieu du sonore.
En 2010 il commence un projet solo de montage sonore appelé NP. Ses premiers travaux sont publiés par le Label experimental electroacoustique berlinois Petcord.

Artistes

Retour

Orgatanatos and Plandercozeron

Orgatanatos :
Orgatanatos est un projet de musique électronique expérimentale.
L’histoire de Orgatanatos commence à la mi-2007 à Tachkent, capitale de l’Ouzbékistan. Les membres sont : Nikita Iksanov (igence_sic) et Ilya Lyubkin (DS).
Erreurs, échecs, situations acoustiques accidentellement tirées d’événements tout à fait défavorables, pour une musique post-numérique atmosphérique, qui varie entre Glitch, IDM, et Clicks’n’Cuts.

Plandercozeron :
Vient d’Ivanovo, Russie. Introverti, misanthrope, technocrate, signsystem-man. Commence à essayer de comprendre le rationalisme et l’introversion dans la musique.
«J’écris de la musique pour combler le vide dans mon existence"
Aime le cubo-futurisme et les tambours étonnants !
Mais de toute façon Plandercozeron écrit aussi de beaux paysages ambiant-drones. Et ... cela signifie que les accidents ont lieu d’être. Orgatanatos le pense.

Artistes

Retour

Orzchis Occlusia

Orzchis Occlusia est un groupe français de musique expérimentale. En trio, Dominique Rimot, Hatsuyo Tanabe et Denys Neumann naviguent entre dark ambient, minimalisme, improvisation libre, glitch, drone ou encore bruitisme.

Artistes

Retour

Ovio


Roberto Massoni, alias Ovio, est né à Santos, au Brésil, en Février 1975, mais fût élevé en Argentine où il vit et travaille toujours.
Radio FM addict au début des années 90, pour lui la meilleure école, il a commencé par étudier la musique à travers un tambour peu coûteux pendant un an. La connexion avec la musique électronique a été établie grace à un clavier Yamaha PortaSound que sa grand-mère avait acheté mais jamais touché. Il le prit pour une longue période et pensait que c’était le meilleur instrument du monde. Son autre grand-mère lui a obtenu une K7 des Cocteau Twins et depuis lors, il ne voulu plus faire autre chose que de la musique électronique. Lorsqu’il découvrit les possibilités de l’ordinateur pour créer de la musique, son enthousiasme allant du hardware aux synthétiseurs virtuels, il créa une première démo en utilisant Acide 3, Fruity Loops 3 et Sound Forge 4 sur un ordinateur avec un lecteur de 1 Go : échantillonnages basiques de groupes à la mode et interactions d’instruments virtuels pour des premièrs morceaux dancefloor très innocents et pleins de clichés... Puis des artistes comme Howie B, To Rococo rot, Swayzak, Deep chord, Shuttle358 offrirent de nouvelles perspectives en termes d’écoute et de composition.

Artistes

Retour

Parametic Delay

Parametic Delay est un duo provenant de Malang, ile de Java (Indonésie) formé en 2007 par Benk Robo et Dittea. L’utilisation de jouets musicaux caractérise leurs productions pop électroniques.
Étant eux aussi adhérents des musiques faites en chambre (musiques de chambre), ils ont créé leur propre processus d’enregistrement et de mixage, en utilisant un logiciel et du matériel simples, tout en restant éxigeant quant à la qualité de la production.
Le duo a publié son premier mini-album SELF TITLE en 2009, et revient en 2010 avec le remarqué SUNDAY MORNING EXERCISE

Artistes

Retour

Jessica Pavone


Jessica Pavone est une altiste et une compositrice new-yorkaise. Elle se produit notamment en duo avec la guitariste Mary Halvorson, avec le sextet d’Anthony Braxton, et participe à de nombreux projets issus de la scène de Brooklyn, comme récemment avec le sextet de Taylor Ho Bynum.

Artistes

Retour

Philippe Zulaica


Philippe Zulaica est artiste et architecte, installé à Reims, France. Il a étudié l’architecture à Nancy (France) et à Brighton (UK). En 2009, il crée avec Aurore Dudevant la revue en ligne Trapèze, consacrée à l’art contemporain et à l’architecture (http://trapeze-revue.net). Depuis 2007 il est architecte associé dans l’agence Thiénot Ballan Zulaica Architectes à Reims (http://thienotballan.com). Musicien autodidacte, il travaille essentiellement à partir d’enregistrements d’improvisations, seul ou en groupe.

Artistes

Retour

Philippenobodilamysoundz


Projet collaboratif de Philippe Lamy et Philippe Neau (Nobodisoundz).

Philippe Lamy :
Philippe Lamy, artiste peintre et plasticien, enseigne les arts plastiques à l’école supérieure d’architecture de Toulouse. Il est également chercheur au laboratoire li2a. Il développe aussi, depuis quelques années, un travail sur le son. En témoignent de nombreuses expositions ainsi que des publications sonores sur les netlabels "La p’tite maison", "high linear music"... et Nowaki (nk055 et nk090).

Philippe Neau (Nobodisoundz) :
"Le projet nobodisoundz est né en 2008 (avec en mémoire le personnage de  Nobody du film de de Jim Jarmusch Dead man, 1995).
J’ai commencé par faire des sons à base de collage de samples, de bruits, de field recordings et de bidouillages avec des logiciels sur ordinateur. Ces sons complétaient et créaient une ambiance dans et autour de mes peintures et des installations qui en découlaient puis des vidéos.
Au fur et à mesure ces sons ont pris de plus en plus de place et sont devenus autonomes, libres de tout support pictural ou vidéos.
Je cherche à créer des atmosphères denses, lourdes et calmes, bruyantes et apaisées, tendues et méditatives, sombres et lumineuses à la fois. Des atmosphères qui emportent l’auditeur."
Philippe a réalisé plusieurs projets publiés sur divers netlabel, dont Nowaki (nk121).

Artistes

Retour

Picard et Jolibois


Bruno Picard (Gino Niemiz) et Marc Jolibois (Traqueurs de Combes,
Ultralibéral, Light is a Blue Trap, sWeenDL, pimp).
Duo Toulousain de Pop Mutante.
Musiques improvisées et chansons, live dans une cave bleu.
Ne jamais faire deux fois la même chose.
Où l’analogique est crémeux comme du beurre et tranchant comme un couteau,
nous serons rockeurs pour toujours, mec !!!
Avec beaucoup d’amour ...

Artistes

Retour

Pimp


Projet du duo Fabrice Fortner(Nozemate, Braindub) et Marc Jolibois(Traqueurs de Combes, Ultralibéral), Pimp se vit comme une confrontation entre analogique et numérique par le biais de l’improvisation, un portrait cynique de notre époque, une plongée sonique et rythmique dans les travers de notre monde: une source inépuisable !

Artistes

Retour

Ravcan and RMSS Systems Inc.


RMSS Systems Inc. :
RMSS Systems Inc. (abrégé pour : pulvérisation magnétron réactive Sound System) est un projet expérimental polonais basé à Saint-Pétersbourg, en Russie, mené par Vivat Rubin alias Bela Lugosi.
"Depuis que j’ai écrit un mot de poésie, j’ai compris que ce n’etait pas utile pour aujourd’hui, parce que "Le mot possède l’absurde"et rien d’autre ... Passé quelque temps, j’ai trouvé une nouvelle approche de la création : en fabricant un bruit. J’ai créé RMSSSI.
Aujourd’hui RMSS Systems Inc. est le projet d’un seul homme dont sens de la marche va vers l’art, la photographie, la poésie et la musique (si vous présumez l’appeler ainsi)."

Ravcan :
Ukraine. Noise, noise-ambiant, drone.

Artistes

Retour

RMSS Systems Inc.


RMSS Systems Inc. :
RMSS Systems Inc. (abrégé pour : pulvérisation magnétron réactive Sound System) est un projet expérimental polonais basé à Saint-Pétersbourg, en Russie, mené par Vivat Rubin alias Bela Lugosi.
"Depuis que j’ai écrit un mot de poésie, j’ai compris que ce n’etait pas utile pour aujourd’hui, parce que "Le mot possède l’absurde"et rien d’autre ... Passé quelque temps, j’ai trouvé une nouvelle approche de la création : en fabricant un bruit. J’ai créé RMSSSI.
Aujourd’hui RMSS Systems Inc. est le projet d’un seul homme dont sens de la marche va vers l’art, la photographie, la poésie et la musique (si vous présumez l’appeler ainsi)."

Artistes

Retour

RRR

"Les lettres "RRR" désigne l’entité incarnant les dérives musicales de Sébastien "Bach" Pires.
Ses travaux sont empreints de tonalités drone, industrielles, noise et expérimentales.
Sébastien oeuvre notemment dans les groupes Arivedergrüt Wwölfli et Il Flöww’s.
Il est aussi cofondateur de Rudis Records (Experimention, improvisation, DIY, ambient, drone, noise, bruitism and friends).

Artistes

Retour

Santeco Wibowo


Santeco Wibowo est un projet musical de Santeco Wibowo, de Bekasi, Indonésie (2014).

Dans la création de ses morceaux, il imagine et expérimente l’utilisation des applications existantes sur Android, du ralenti initial, et essaie de faire de la musique dans la chambre, sur la dépendance du temps, l’amour, et il s’ avère "mengasikan".

Dans le processus de fabrication de la musique, il a été inspiré par de nombreux musiciens comme Bottlesmoker, Lullatone, Manitoba, Owl City, et I Am Robot And Proud.

Artistes

Retour

Sasha Raven

Sasha Raven (Saša Atanasov), est un artiste Slovène jouissant d’une certaine renommée dans son pays.Ce musicien confirmé et grand amateur de poésie, a participé depuis 15 ans à de nombreux projets et groupes.

Artistes

Retour

SiJ and RMSS Systems Inc.

SiJ :
SiJ est un projet provenant d’Ukraine (Sébastopol),créé le 27 Mars 2011 par Vladislav Sikach. Une sonorité qui incorpore une variété de thèmes industriels exprimées dans les couleurs les plus sombres, principalement Dark Ambient (électronique, Ambient, Dark Ambient, Drone, industriel, bruitisme).
Dans ses morceaux, SiJ utilise une variété d’instruments tels que les guitares acoustiques et électriques , la batterie, des synthétiseurs, et d’autres encore. Et c’est souvent que les instruments mécaniques et électromécaniques paraissent être de sa propre fabrication. Dans ses travaux récents sont souvent utilisés des enregistrements de terrain effectués dans différents endroits : des rues de villes banales ou des installations militaires et industrielles à l’abandon. En plus de la réalisation, il utilise les technologies VST, les enregistrements numériques, un langage de programmation spéciale et la synthèse des ondes acoustiques CSound.
SiJ coopère avec de nombreux auteurs dans les genres Ambient, dark ambient, Drone, industriel, ou bruitiste, ainsi que des auteurs concernés uniquement par des enregistrements de terrain.

RMSS Systems Inc. :
RMSS Systems Inc. (abrégé pour : pulvérisation magnétron réactive Sound System) est un projet expérimental polonais basé à Saint-Pétersbourg, en Russie, mené par Vivat Rubin alias Bela Lugosi.
"Depuis que j’ai écrit un mot de poésie, j’ai compris que ce n’etait pas utile pour aujourd’hui, parce que "Le mot possède l’absurde"et rien d’autre ... Passé quelque temps, j’ai trouvé une nouvelle approche de la création : en fabricant un bruit. J’ai créé RMSSSI.
Aujourd’hui RMSS Systems Inc. est le projet d’un seul homme dont sens de la marche va vers l’art, la photographie, la poésie et la musique (si vous présumez l’appeler ainsi)."


Artistes

Retour

Sonervol

Sonervol est un projet bruitiste et porno-bruitiste, récemment situé à Maribor, Slovénie (UE). Il débutte vers 2005 à Ljubljana, puis déménage à Predoslje, Kranj. Il est maintenant installé dans la deuxième ville de Slovénie, dont la scène noise est très active.

Artistes

Retour

Stretchandrelax


Stretchandrelax est le projet d’ELISE et de Félicia Atkinson. En 2005, elles ont créé l’association Gingembre, une petite équipe dynamique réunie autour de la vidéo, la danse, l’improvisation, le dessin, la musique, ...
Elles ont commencé Stretchandrelax dans une école de filles désaffectée, en jouant d’un harmonium et du logiciel garageband et en s’enregistrant sur un dictaphone. Leur musique est une sorte de réductionnisme lo-fi, d’improvisation brute et rêveuse, entre Taku Sugimoto, et Vibracathedral orchestra.
Des remixes de Piano Magic, Sylvain Chauveau, Akira Rabelais, Cocoon, Phelan Sheppard, sont en cours.
L’association Gingembre a fait des performances à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, à la Générale et à la galerie Yukiko Kawase à Paris. Elles ont montré leurs vidéos à la fondation Cartier, à la diva de New-York, la diva de Paris, et à la Galerie Yukiko Kawase.

Artistes

Retour

sWeenDL

Fred Leblond (guitare), Marc Jolibois (électronique), Toulouse.
De la musique improvisée, toujours,
fortement climatique, très électrique, en perpétuel mouvement.
Un univers assez sombre,
où calme et sérénité rivalisent avec bruit et violence,
en un grand écart permanent.
De l’ambiant "noisy" et expérimental,
pour amateur de cauchemards colorés.

Artistes

Retour

tHÖAm


"Le projet tHÖAm est un travail de création, de composition. C’est une musique intuitive avec des influences de plusieurs genres musicaux, elle obéit à certaines lois de stucturation. Elle est spontanée.
J’utilise l’art musical comme un exutoire, une forme d’oubli de soi, d’évasion.."
tHÖAm.

Artistes

Retour

The Cherry Blues Project

The Cherry Blues Project (TCBP) est un duo électronique/ambiant Argentin, concentré principalement sur le ​​dark ambient, les enregistrements de terrain, et la musique expérimentale. Ils ont publié des albums sur Resting Bell (3 CDs), testtube, Schnurstrax, Clinical Archives, Ruidemos, Audiotalaia, Pharmafabrik (compilation), Abdicate Cell entre autre.

«Partout où nous sommes, ce que nous entendons, c’est le bruit. Lorsque nous l’ignorons, nous sommes mal à l’aise. Lorsque nous écoutons, nous trouvons ça fascinant. Le son d’un camion à 90 miles par heure. Le bruit de fond à partir d’une station de radio à l’autre. La pluie. Nous voulons capturer et contrôler ces sons, les utiliser non pas comme des effets sonores, mais comme des instruments de musique "(John Cage)

Artistes

Retour

The Owlest

Nazariy Zanoz, né en 1988 à Terebovlya (Ukraine), est un jeune écrivain, journaliste et artiste multimédia. Il est également connu comme compositeur, et particulièrement de chipmusic/8-bit sous le nom de Mystic Hero.

Nazariy Zanoz écrit des nouvelles, des histoires, des essais et de la poésie, et fait également des images (pixel art) et des installations.

Il commence à composer de la musique en 2008, dans des styles tels que: 1-bit (seul et unique compositeur de 1-bit en Ukraine ! ), 8-bit, ambiant, bruitisme et field recording, chillout, chiptune, dark ambient, easy listening, glitch, IDM, lo-fi, new age, space music etc...

Il est un fondateur de AnnRainbowEater Netlabel (http://annrainboweater.blogspot.com/). ARE produit de la musique électronique non commerciale.

Nazariy Zanoz mène un projet de poésie sonore ("Terebovlya"), avec poète ukrainien Sashko Bugayenko. NZ collabore également avec un autre compositeur 8-bit ukrainien, Claudio Vandalis, dans un registre plus chipmusic.

Mystic Hero, publication :
My Family (2009);
Kingdom Terebovlya (2010) with Claudio Vandalis;
Everyone Has It’s Own Weird Mission (2010);
Mythology (2011).

En 2012, Nazariy a commencé The Owlest, qui est un projet easy-listening, proposant une musique sonnant de façon féérique et émotionnelle .

Artistes

Retour

The Truth


The truth est un duo "avant-soul" new-yorkais composé de Jesse Ricke (guitare) et de Scott Wollschleger (piano).

Jesse Ricke (EU) :
est un professionnel des médias travaillant dans l’audio / vidéo, l’ interactivité, et la musique. La guitare est sa discipline la plus ancienne et la plus approfondie. Il est actuellement directeur technique de CultureHub, un nouveau médium à but non lucratif, et professeur adjoint de technologie du divertissement à la CUNY. Son expérience musicale comprend des études de jazz à l’Université internationale de Floride, et il travaille avec des groupes signés et indépendants. Les projets en cours comprennent les "navires graphiques", un projet de performance / installation télématique, et The Truth. Le monde est votre groupe de rock.

Scott Wollschleger (né en 1980 , Erie, Pennsylvanie, EU) :
a obtenu sa maîtrise de musique en composition de la Manhattan School of Music en 2005, où il a étudié avec Nils Vigeland . Fervent partisan de la collaboration et de la créativité expérimentale, Mr. Wollschleger fut directeur artistique du Red Light New Music, une organisation à but non lucratif (section 501c 3) consacrée à la présentation et l’élaboration de la musique contemporaine. La musique de Scott Wollschleger a été largement jouée aux États- Unis et partout dans le monde, avec des performances récentes en Belgique, en Allemagne, en Suisse, en Russie , en plus de spectacles à San Diego, Los Angeles, Charlotte, et New York ( Brooklyn ). Avec une attention particulière pour les œuvres solistes et chambristes, ses idées musicales explorent souvent un sens aigu de la synesthésie et de la couleur du son, en plus de la nature a-temporelle et discontinue de l’expérience. Les travaux de Scott Wollschleger sont publiés par Project Schott New York. Il réside actuellement à Brooklyn. Plus d’informations sur son travail peut être trouvé à www.scottwollschleger.com

Artistes

Retour

Traqueurs de Combes


Traqueurs de Combes est le projet solo de Marc Jolibois, co-fondateur du netlabel Nowaki , et de différentes formations (Ultralibéral, Pimp, sWeenDL, Light is a blue trap). Paysages, musiques parfois, analogiques et numériques, accoustiques et électroniques, improvisations, ambiant-core à la main, post-folk bruitiste, minimalisme massif.

Artistes

Retour

Tuuli/Tulii (Tuuli-Winds)

Vent, blocs, géologie, structure, villes, sens, roches, hélices, fissures, champs magnétiques, insectes, restes, bruits, sonars, chirurgie, danses, vitesse, alpha, mains, strates, bulles, jouets, rues, pavés, solitude, phasmes, branches, bandes, couches, plaques, accès, serrures, enveloppes, fractures, faux semblants, juges, déviances, courses, chromes, mist, phasmes, engins, saturations, phosphates, conjugaisons, entropie, rencontres, ruisseaux, pinces et marteaux,non-piano, flaques, Meta, para, tétra, bêta, machines de désir… Flottant. Elements séparés par quelques virgules,Vompleud (J.Gowthorpe) et eXsitYouSick (A.Degrenier) se rapprochent en 2003 pour une série de concerts autour des « centres » en Avignon.Deux mondes en apparence décimés vacillent dès lors entre eux pour ne plus se quitter. Ce n’est qu en 2008 qu’ils décident de dresser la table sans couverts ni assiettes autour d’ellipses de la vie quotidienne. Forts de leurs expériences en solo, ou compositeurs ils se retrouvent pour créer tuuli/winds, cherchant ainsi un espace et une créature : 4 bras, 2cerveaux, 1 pensée, 2 jambes.

Artistes

Retour

Tuuli/Tulii vs joli-joli


Tuuli/Tulii :
Vent, blocs, géologie, structure, villes, sens, roches, hélices, fissures, champs magnétiques, insectes, restes, bruits, sonars, chirurgie, danses, vitesse, alpha, mains, strates, bulles, jouets, rues, pavés, solitude, phasmes, branches, bandes, couches, plaques, accès, serrures, enveloppes, fractures, faux semblants, juges, déviances, courses, chromes, mist, phasmes, engins, saturations, phosphates, conjugaisons, entropie, rencontres, ruisseaux, pinces et marteaux,non-piano, flaques, Meta, para, tétra, bêta, machines de désir… Flottant. Elements séparés par quelques virgules,Vompleud (J.Gowthorpe) et eXsitYouSick (A.Degrenier) se rapprochent en 2003 pour une série de concerts autour des « centres » en Avignon.Deux mondes en apparence décimés vacillent dès lors entre eux pour ne plus se quitter. Ce n’est qu en 2008 qu’ils décident de dresser la table sans couverts ni assiettes autour d’ellipses de la vie quotidienne. Forts de leurs expériences en solo, ou compositeurs ils se retrouvent pour créer tuuli/winds, cherchant ainsi un espace et une créature : 4 bras, 2cerveaux, 1 pensée, 2 jambes.

joli-joli :
joli-joli aime la solitude, la nature, les femmes, la télépathie, l’Histoire avec un grand H, les histoires avec un h plus petit, les voyages astraux, la perversité, la bonté aussi, les images qui effraient, les images qui émeuvent, les nuits sans lune, les courses hippiques, le son d’une voix dans un téléphone, la neige sur les vieilles télévisions, les psaumes… Mais ce qu’il préfère avant tout, et par-dessus tout : se perdre. Ne plus savoir où il est, d’où il vient, ce qu’il était censé faire, "ces souvenirs qui s’agitent dans ma tête sont-ils vraiment les miens ?"…

Artistes

Retour

Ultralibéral


Ultralibéral est un duo d’improvisation composé de Marc Jolibois (platines, électronique, micro-contact, objets ...) et de Sébastien Llinares (guitare, guitare préparée, objets, électronique ...). Leur musique est tour à tour mélodique, bruitiste, ambiante et toujours inattendue, à la croisée de l’improvisation brute et du design sonore. Le travail de l’art dans une époque de surproduction culturelle.

Artistes

Retour

V/A

Artistes

Retour

Vompleud

1.Lisez attentivement toutes les instructions avant utilisation.
2.Utilisez ce vompleud uniquement avec un courant électrique de 110 à 125 volts en 60Hz. Un autre
voltage pourrait endommager vompleud. Référez vous à la page 3 "Démarrage" pour les Modèles vmpldII
et vmpldIII qui possédent un sélecteur de voltage.
3.Soyez attentif à ne pas toucher les parties dissipant la chaleur pendant l’utilisation et 5 minutes après extinction.
Pour remplacer la plume, laissez le module se refroidir avant de manipuler la plume et les cloisons l’environnant.
Ne placez pas le support de plume en contact avec des surfaces sensibles à la chaleur.
4.N’utilisez pas vompleud si le cordon est endommagé ou si vompleud est tombé ou a été abîmé.
(voir page 30 "Comment obtenir le S.A.V")
5.Si une extension de cordon est nécessaire, veillez à utiliser une extension de qualité supérieure ou égale à
celle du cordon d’oriQuand vous utilisez vompleud, suivez toujours ces consignes de sécurité de base:
gine. Un cordon ne supportant pas un ampérage équivalent pourrait vous exposer à de
dangeureuses surchauffes.
6.Débranchez le cordon d’alimentation de vompleud avant toute opération de nettoyage.
7.Laissez vompleud refroidir avant de le ranger.
8.N’immergez pas vompleud dans l’eau ou d’autres liquides.
9.Ne démontez pas vompleud. Faites appel à un technicien qualifié quand une réparation est nécessaire.
10.L’utilisation d’une pièce ou d’un accessoire non recommandé par le fabricant augmente le risque de panne
et de dommage?
11.Veiillez à garder les ventilateurs propres et non obturés.

Artistes

Retour

WMK


Aprés des études phraséologiques et digestives (robboratives, oh oui) au coeur du terroir européano-catholique-touristico-marchand, Fred Point se consacre actuellement à élaborer une géologie mystique du chiffre arabe, à partir de numeros de series prélevés visuellement sur un nombre indefini d’objets techniques manufacturés d’usage courant (tramways, robots ménagers, bouches d’égout). Il enseigne également l’ambidextrie à qui veut l’entendre, là ou il peut.
Vincent Bourdeau ne se définit pas volontiers
il a trouvé quelques vieux morceaux de bois et en a fait une sorte d’arbalète à cinq branches, à partir desquelles il fait résonner des cordes, il élabore aussi des accordages dont les noms anglais font presque des noms communs dans une langue pas nette.

À la Tardière, on a pas souvent entendu ça...
Malheureusement, l’un d’eux il est parti cherché un double des clefs, et on l’a jamais revu. L’autre a fait une cassette, puis s’est dépéché de filer.

Artistes

Retour

Won

Won est le projet solo de Sébastien Llinares.
Après plusieurs années à essayer de faire dialoguer l’aléatoire et l’écriture, après avoir plongé ses mains dans la matière sonore et cherché si l’on pouvait "chanter les bruits", après avoir explorer une rencontre possible entre ses guitares et l’électronique en temps réel, Won abandonne ses machines et se concentre sur la guitare. Au programme : improvisations, lectures brutes de pièces inconnues, musique pour enfants et transcriptions fantasques ....

Artistes

Retour

Zoom Back Camera


"vouloir être quelqu’un d’autre est un gâchis de la personne que vous êtes." Kurt Cobain

nk189

Artiste

Igor Dornelles
Lunar


Photographie et design : M.J.

nk189
06-2017
Tracklisting :

nk188

Artiste

Nanopix
Sous-marin et périscope


Peinture : Benoît Balfet ; design : M.J.

nk188
05-2017
Tracklisting :

nk187

Artiste

Barascud
Nulle part


Photographie et design : M.J.

nk187
04-2017
Tracklisting :

nk186

Artiste

Joâo Schnier
Brisures


« brisure :
nom féminin
(de briser)
• Littéraire. Fente, fêlure dans un objet brisé ; fragment d’objet brisé : Les brisures d’une glace.
• Modification apportée à des armoiries, pour distinguer une branche cadette ou bâtarde de la branche principale ou légitime. »

Je suis entre deux eaux, en mon patronyme comme en mon cheminement culturel. Ce placement intermédiaire est un legs que j’apprivoise et que j’ausculte. Et je fais en sorte de rester ainsi, suspendu, entre sérieux et gravité, entre avant garde et culture pop, entre règles et libertés, entre écriture réfléchie et improvisation spontanée ou
l’inverse.
Au demeurant, j’aime à picorer dans tout les genres, me colletant avec les techniques et les idées pour voir ce qui en sort. A la fin des fins, cela donne quelques menus sonorités qui correspondent à ce que je sentais vouloir obtenir, plus parfois quelques surprises ravissantes.
Et de ces brisures, je fais un bouquet qui je l’espère saura divertir.

Photographie et design : M.J.

nk186
03-2017
Tracklisting :

nk185

Artiste

sWeenDL
Toxicophobie


Photographie : Franck Jolibois ; design : M.J.

nk185
02-2017
Tracklisting :

nk184

Artiste

Light is a blue trap
Amnèsia l'hort


Photographie et design : M.J.

nk184
12-2016
Tracklisting :

nk183

Artiste

sWeenDL
Organisationen von Verschwörern


Photographie et design : M.J.

nk183
11-2016
Tracklisting :

nk182

Artiste

Philippe Zulaica
Morphose


"L’album Morphose est composé à partir d’improvisations enregistrées en 2015 et 2016. Elles sont ensuite découpées, superposées, samplées, et réorchestrées selon un processus rapide et intuitif lui aussi proche de l’improvisation. Comme je le fais habituellement depuis de 2001, de nombreux fragments d’enregistrements et d’albums précédents sont également réutilisés, transformés et manipulés sous forme de boucles ou de textures. Avec cette méthode de fabrication, la musique est spontanée, immédiate, organique, mais elle est aussi le résultat d’une lente évolution d’une matière première sans cesse écoutée et découverte."

Musiciens:
- Ninel Cam : voix
- Aurore Dudevant : clarinette
- Alice Zulaica : voix
- Philippe Zulaica : piano, violon, violoncelle, programmation


Photographies : Philippe Zulaica ; design : M.J.

nk182
10-2016
Tracklisting :

nk181

Artiste

Santeco Wibowo
Baby Aye


Photographie : Santeco Wibowo ; design : M.J.

nk181
09-2016
Tracklisting :

nk180

Artiste

Igor Dornelles
II


Dans ce projet, Igor effectue une improvisation libre avec sa guitare 8 cordes, sans effets, ni pédales ou tout autre instrument. Juste de la guitare et de l’esprit, 4 morceaux totalement live en studio.
La façon dont la musique est traitée dans l’industrie est la raison pour laquelle Igor a choisi ces titres pour l’album et ses pistes.
"II" est la suite de "I", publié sur le netlabel tecnoNucleo : http://www.tecnonucleo.org/

Photographie et design : M.J.

nk180
08-2016
Tracklisting :

nk179

Artiste

Tuuli/Tulii vs joli-joli
The Summoner


A l’époque, on en avait rêvé. En réalité, ils l’avaient fait.
Voici une archive précieuse surgie des tiroirs de nos trois monstres adorés. Une rencontre au sommet entre l’électronica lourde et matièriste du duo Tuuli/Tulii (J.Gowthorpe et A.Degrenier) et les spasmes vocaux de joli-joli, plus proche d’un Mark E. Smith en coma éthylique que de sa post-synthpop testostéronée habituelle. Ces sessions d’improvisations datant de 2011-2012 furent heureusement sauvées des eaux (Nantaise...) par notre grand spécialiste des cours d’eau joli-joli. Et, par la grâce de ses ciseaux, nous donne à entendre huit pièces vraiment intenses.
Et l’on mesure ce qu’aurait donné ce projet s’il avait été poursuivi.

Photographie : Gerard Scordia (Crocothemis annulata) ; design : M.J.

nk179
07-2016
Tracklisting :

nk178

Artiste

ioa
2013-2016


La fête triste, grave célébration de l’instant présent,
langage universel, fascination de la laideur.

Dessin : ioa (autoportrait aveugle 052) ; design : M.J.

nk178
06-2016
Tracklisting :

nk177

Artiste

Traqueurs de Combes
Akrasia


Dessin : Arnot Jolibois ; design : M.J.

nk177
05-2016
Tracklisting :

nk176

Artiste

Neurosync
Ito


Ces compositions ont été produites comme une révélation de l’espace intérieur, ou même, comme un dialogue entre l’espace intérieur et extérieur.
En raison de la gamme volumétrique des tons, chaque piste éclot de son propre coin profond, provenant d’un univers inconnu ...
Au figuré, à propos de la trame : dans l’espace sonore de ce travail, les textures sont principalement synthétisées dans un vide transparent, avec des nuances chaudes, dans un mouvement vers l’éternel, parfumées à l’aide de forte pulvérisation à froid de structures logiques.
Globalement, l’auteur est un individu ordinaire vendeCrimé,
Konstantin Tolcheyev.. Il a été mis en condition de détonation interne, qui, éventuellement, a pris de la forme de son.

Réalisations graphiques : Konstantin Tolcheyev. ; design : M.J.

nk176
04-2016
Tracklisting :

nk175

Artiste

Ravcan and RMSS Systems Inc.
Reactive Magnetron Sputtering


Photographie : Ravcam/RMSS Systems ink ; design : M.J.

nk175
03-2016
Tracklisting :

nk174

Artiste

Picard et Jolibois
Retrospektive 95-15 4/4


Composée du Mini LP "Rock is Dead" de 2013, du "Live à Fukushima" de 2011, évidement, et de deux Sigles, "White" de 2014 et "Pink" de 2015, complètée par deux morceaux en Bonus, ainsi s’achève notre quatrième et dernier volet des aventures soniques et mutantes du duo Picard et Jolibois.
Les pochettes originales sont incluses dans le fichier de téléchargement.

Visuels : Bruno Picard ; Design : M.J.

nk174
03-2016
Tracklisting :

nk173

Artiste

joli-joli
EP


Image : La Roue de Fortune (Tarot de Marseille) ; design : M.J.

nk173
02-2016
Tracklisting :

nk172

Artiste

Traqueurs de Combes
Crève !


Dessins : Arnot Jolibois ; design : M.J.

nk172
01-2016
Tracklisting :

nk171

Artiste

Lorenzo Gomez Oviedo
Pasajes


"Cette pièce a été réalisée avec quantité de sons électroniques, d’instruments virtuels, des enregistrements de terrain ainsi que ma propre voix lisant un texte poétique que j’ai écrit en 2014, publié dans le livre "La radio-y la estática" édité par Zindo

nk171
01-2016
Tracklisting :

nk170

Artiste

Picard et Jolibois
Retrospektive 95-15 3/4


Un ep "Yellow Flexidisc" (2007), le mini album "Tahiti Bitch" (2007), la "Johannesburg Session" (2010), et le mini album "Poor Love" (2012), composent ce troisiéme et avant dernier volet de la rétrospective Picard et Jolibois. Les années "tubes".

Visuels : Bruno Picard ; design : M.J.

nk170
12-2015
Tracklisting :

nk169

Artiste

José Sánchez et Niño de Elche
Strates


Composé et arrangé par José Sánchez et Niño de Elche.
Produit par Natural Artifice (www.natural-artifice.com).
Enregistré au studio Le Graal par Stephane Ley
et au studio Sputnik par Javi Mora
en Juillet et Août 2014.
Masterisé par Boris Beziat.
Précédement édité en cd par Natural Artifice (Na-Na-1, 2014)

Peinture : José Maria Yturralde (Preludio, 1993. Acrílico sobre lienzo, 100 x 100 cm.) ; design : M.J.

nk169
12-2015
Tracklisting :

nk168

Artiste

Picard et Jolibois
Retrospektive 95-15 2/4


Second volume de la retrospective du duo Toulousain de Mutant-Pop.
On retrouvera Picard et Jolibois dans de nouvelles aventures psycho-soniques, à travers trois projets de la décennie passée : le mini-album "Brown" (2009), l’album "WTC0911" (2001), et le single "Cold Days" (2006).
Les pochettes originales sont incluses dans le fichier de téléchargement.

Visuels : Bruno Picard ; design : M.J.

nk168
11-2015
Tracklisting :

nk167

Artiste

Barascud
Nous ceignent



Photographie et design : M.J.

nk167
11-2015
Tracklisting :

nk166

Artiste

Picard et Jolibois
Retrospektive 95-15 1/4


Enfin, la rétrospective complète du duo toulousain.
De 1995 à aujourd’hui, la solide amitié qui les lie les a conduit à élaborer un projet hors du temps, une sorte de Pop mutante, toute en improvisation, une folie douce parfois rageuse, purement analogique.

Cette "Retrospektive 95-15" comprendra quatre volumes retraçant l’ensemble de leur carrière et l’intégralité de leurs productions.

Ce premier volume court sur les débuts du duo.
Il contient les trois premiers ep7", "Blue" (1995), "Green" (1997), et "Red" (1999), la "Jaune Pile Session" (2002), deux titres provenant de la compilation "Shiny People" (2005), et enfin le "Live in Odessa" (2008).
Les pochettes originales sont incluses dans le fichier de téléchargement.

Visuels : Bruno Picard ; Design : M.J.

nk166
10-2015
Tracklisting :

nk165

Artiste

Nanopix
Ecoumène lab


Photographie : Benoit Balfet ; design : M.J.

nk165
09-2015
Tracklisting :

nk164

Artiste

V/A
Dépôt BNF


Le mois dernier, la Bibliothèque Nationale de France nous a conviée à faire un dépôt d’oeuvres phonographiques au sein de son illustre fond. Nous avons reçu cette invitation comme un cadeau fait à notre humble label pour ses dix années d’existence. En effet, en 2005, nous publiions le premier disque Nowaki, et jusqu’à 2008, nous en avons sorti une dizaine. Nous avons déposé les quelques rares références qui nous restaient en stock :

Won : "a forest" (nk-r01/nk004, cd, 2005)
Ultralibéral : "Ecotourisme" (nk-r06/nk014, dvd audio, 2006)
Traqueurs de Combes : "Attentifs ensemble" (nk-r07/nk016, cd, 2006)
Ultralibéral : "L’âge d’or, encore" (nk-r09/nk024, cd, 2007)
Ultralibéral : "Unshock the monkey-the Mons project" (nk-r11/nk029 et nk030, cd mp3, 2008)

Cette présente mise en ligne est une petite compilation de ces cinq disques, une façon pour nous de marquer le coup. Une petite piqûre de rappel aussi, histoire de se souvenir d’où vient Nowaki, initialement un petit label d’auto-production basé à Toulouse, une histoire d’amis, qui a beaucoup et bien évolué depuis.
Une façon aussi de remercier Mr Zanzotto de la BNF pour la surprise et l’honneur qu’il nous a fait.

Photographie : Franck Jolibois ; design : M.J.

nk164
08-2015
Tracklisting :

nk163

Artiste

Light is a blue trap
Tot el que pot un cos


Photographie et design : M.J.

nk163
07-2015
Tracklisting :

nk162

Artiste

Lorenzo Gomez Oviedo
Mi música / Tarkovski / Scelsi / actriz porno


" Mi música / Tarkovski / Scelsi / actriz porno " est un collage sonore constitué de plusieurs de mes premières compositions, modifiées en temps réel. A partir de ces résultats sont extrapolés différents fichiers audio du réalisateur Andrei Tarkovski, du compositeur Giacinto Scelsi et d’une actrice pornographique au nom inconnu.

Photographie : Lorenzo Gomez Oviedo ; design : M.J.

nk162
06-2015
Tracklisting :

nk161

Artiste

Pellerin/Koek/Boussougou/Cabott
Live @ court-circuit café



Live @ court-cicuit café, Nice (FR), 10-12-2014.

Photographie et design : M.J.

nk161
05-2015
Tracklisting :

nk160

Artiste

Lord Havoc
Storm Among Stars

Tempête parmi les étoiles

01 - Voyage :
Ce fut un long voyage. Une nouvelle maison. Une colonie, loin des suzerains d’Orderaki. Epsilon Eridani, la maison de l’humanité. Leur lieu de naissance détruit, ils partirent loin et longtemps. Ils entrèrent dans un système. Deux planètes, assez froides, un disque de débris planétésimaux résiduels et deux ceintures d’astéroïdes. "Un bel endroit ...", dit Jaroslava Zadiska, capitaine du Darius, le navire d’hibernation.
Jaroslava était aussi la petite-fille d’un célèbre mais brutal pirate de l’espace, Drago, du même nom de famille. Le gros de l’équipage se réveilla dès qu’ils arrivèrent au-dessus d’Epsilon Eridani b, et ils commencèrent à se poser. La création des premières villes, des fermes et des systèmes terraformés prendrait du temps.

02 - Colonisation :
Plusieurs années passèrent et les Eridaniens souffrirent, mais ils supportèrent. Leur population augmenta, leurs usines construisirent des navires et des transports. Même des machines de guerre. Les sciences étaient florissantes. Jaroslava grandissait lentement, alors qu’elle conduisait son peuple vers un avenir meilleur. Comment était-elle devenu un leader ?
Elle fut choisie en raison du fait que les pirates d’autrefois donnèrent naissance à la rébellion contre l’empire Orderak. Elle savait que sa volonté devait être forte. Reconstruire, coloniser, créer un empire puissant. Puis répondre à la vengeance, même en étant vieille.

03 - Le progrès guidé par la vengeance :
Et ce n’était pas seulement le sentiment de Jaroslava Zadiska, leur chef. Les humains d’Eridania avaient tous un désir de vengeance. Leurs maisons furent détruites, ainsi que leur lieu de naissance. C’était un grand empire qui l’avait fait au nom de sa propre «justice», et ils massacrèrent les familles des Eridaniens, leurs amis,leur liberté, leur indépendance.
Ils travaillaient pour la survie ... et pour la vengeance. Unis dans ces deux tâches, ils prospérèrent vite et bien. La République d’Eridania devint un pouvoir uni, mais caché au sein de la galaxie.

04 - Contacts avec l’Ombre :
Quand l’économie fut pleinement utilisée et l’approvisionnement alimentaire plus en danger, la direction d’Eridania commença à dresser un plan.
Le plan de riposte, d’assouvissement de la vengeance, et de destruction de l’Empire Orderak, une fois pour toutes. Les archives parlèrent d’un ennemi d’Orderak. Les Fantômes, ou Ombres. Les seuls ennemis que les Orderaks n’ont jamais été en mesure de vaincre et qu’ils détestaient. Une pensée : peut-être qu’ils nous aideront.
Après qu’une flotte défensive et puissante fut construite, ils décidèrent d’envoyer un message aux différents endroits de la Voie Lactée où Les Ombres vivaient. Il ne fallut pas longtemps avant qu’ils n’apparussent juste au-dessus Epsilon Eridani. C’était un moment de tension. Toutefois, la communication fut établie.

05 - Intentions diplomatiques :
Le navire de la dite Ombre était grand. Très grand. Long d’environ 4200 mètres (alors que les navires Eridaniens mesuraient 1000 mètres de long).
La peur était présente des deux côtés. Qui sait, tout cela pourrait être un piège Orderak. Les tensions subsistaient toujours, mais finalement, les diplomates de l’Ombre furent d’accord pour se poser sur la surface d’Eridania.

06 - Face à Face avec les Ombres :
C’était étrange comme les Ombres semblaient nouveaux et inhabituels pour les humains Eridaniens. Au cours des entretiens, il fut constaté qu’ils ne s’appelaient pas Ombres ni Fantômes, mais les Karodiens ; ils furent nommés ainsi en raison de leur technologie de camouflage avancée. Les Karodiens avaient cinq pattes, ils pouvaient aussi utiliser leurs bras et leurs mains, chacune avec quatre doigts. Un seul œil noir, et ils devaient toujours garder un masque sur leurs visages, car ils vivaient au dépend du sélénium. Ils maniaient d’étranges fusils de couleur noire, qui, selon eux, projetaient de grands et puissants faisceaux, alimentés en particules alpha, agissant sur le biologique et d’autres formes de vie. Ils utilisaient aussi d’autres types d’armements.

07 - Ennemi commun :
Les pourparlers diplomatiques commencèrent peu de temps après les échanges culturels. Une fois la barrière de la langue entièrement surmontée, ils convinrent que les Orderaks étaient une menace.
Les Karodiens les combattirent durant les six cents dernières années. Beaucoup moururent pour la défense de Karodia, mais une fois que les dispositifs de camouflage furent créés,tout devint facile. Bien que la guerre fut devenue une impasse, les Orderaks asservirent et conquirent d’ autres races galactiques afin de piller leurs ressources. Orderak était un empire puissant, rongé par la corruption et «la saleté», comme le déclarait le diplomate Xozoruk. Ils convinrent, à nouveau, qu’avec une opération militaire combinée, ils devraient être en mesure d’atteindre Orderak, la capitale de l’Empire Orderak, et de les vaincre une fois pour toutes.

08 - La haine plus forte que les étoiles :
C’était beau de voir deux espèces travailler ensemble contre un ennemi commun, un ennemi qui avait tué un si grand nombre d’entre eux. Leur soif de vengeance était formidable. La guerre était leur seule option, car ils pensaient que la diplomatie était évidemment hors de question tant que les Orderaks ne seraient mis à genoux. La mort plutôt que la reddition ou la défaite.

09 -L’Alliance Guerrière se lève :
"Dans deux de vos années ...", déclara le diplomate Xozoruk, "... nous allons commencer l’offensive. Nous vous ferons parvenir les coordonnées d’ Orderak et d’autres planètes plus proches de vous. Ensemble, nous allons les attaquer. ". Jaroslava, en tant que chef élu des humains, accepta. Un traité fut signé.

10 - A travers les trous de ver de Krasnikov :
Les scientifiques humains Eridaniens travaillèrent deux années entières sur de nouvelles technologies qui leur permettraient d’attaquer Orderak efficacement. Ils pensaient qu’ils n’y parviendraient pas à temps, mais, fondant son travail sur celui d’un scientifique nommé Krasnikov, Jamal Darin, un des scientifiques Eridaniens les plus brillants, réalisa un propulseur plus rapide que la lumière, qui les mènerait très vite à destination , encore plus rapidement que les Karodiens. De nouveaux navires, plus grands et de meilleure qualité furent aussitôt construits, mesurant jusqu’à 2200 mètres de long. Ce furent deux années glorieuses pour les Eridaniens.
Et quand le moment fut venu, l’offensive commença. Elle dura plusieurs mois, et beaucoup tombèrent, jusqu’à ce qu’ils atteignissent finalement
Orderak Première, la planète capitale d’Orderak ...

11 - La bataille d’Orderak :
Le vieil ennemi de l’Homme etait ici, en orbite d’Orderak Première, l’amiral Tonura, avec une vaste flotte de vaisseaux spatiaux Orderaks survivants.
Les deux flottes Eridaniennes et Karodiennes combinées n’étaient guère un défi pour lui. Dès qu’elles sortirent de leur vitesse supraluminique respective, des mines spatiales furent activées et détruisirent de nombreux navires. L’Admiral Tonura ordonna rapidement une contre- attaque et une vaste bataille commença.
Les Orderaks avaient aussi une nouvelle technologie, l’amiral Tonura commandait sa flotte à partir de leur nouveau mastodonte, le cuirassé Daxzri, le plus grand navire connu dans l’univers, d’environ 14 kilomètres de long. Cependant, les Humains et les Karodiens se retroussèrent les manches ensembles.
Bien qu’arrivée avec une heure et demie de retard, Jaroslava et une nouvelle flotte humaine se précipitèrent dans la bataille, avec 15 navires nouvellement créés, de la plus récente téchnologie.
La bataille elle-même semblait être une loterie, personne n’étant en mesure de prendre l’avantage.
Le chaos de la bataille porta la plupart des navires à une certaine distance d’Orderak Première, et l’essentiel de la bataille se livrait maintenant près de sa lune. Une nouvelle flotte arriva. Celle-ci, cependant, était différente. Elle n’était composée que de deux petits navires de soutien et d’un cuirassé plus grand de conception Karodienne. Il ne ressemblait pas aux autres cuirassés Karodiens. Les trois navires se dirigeaient tout droit vers Orderak Première, les deux navires de soutien défendant le cuirassé, le protégeant des feux indésirables de l’ennemi. Une fois en position, il tira plusieurs missiles étranges et lents vers la planète. Ensuite, un grand canon, ressemblant à un de leurs fusils, commença à se charger et à tirer sur la planète. De grandes explosions nucléaires commencèrent à apparaître sur sa surface. Le faisceau du canon semblait en outre avoir surchauffé l’atmosphère, créant une tempête de feu globale sur Orderak Première. "Oeil pour oeil".
La flotte Orderak finalement vaincue, l’amiral Tonura et quelques autres navires battirent en retraite dans l’espace inconnu.

12 - Orderak n’est plus :
La planète Orderak Première était toujours là, mais comme auparavant pour la Terre, aucun être vivant ne fut laissé dessus. "Oeil pour oeil.".
La guerre mit fin à un Empire, il n’en restait que des cendres. La sombre vengeance fut accomplie, des deux côtés. Jaroslava, cependant, reçu un message du diplomate de la flotte Karodienne. "Maintenant, nous sommes seuls. Peut-être serez-vous les prochains. Notre alliance est terminée, et notre guerre interminable est enfin achevée."
"Nous allons reprendre les territoires de notre empire autrefois puissant, et vous ...", notifia le diplomate Xozoruk à Jaroslava, "... et votre petite planète ètes sur notre chemin."
La flotte Karodienne se retournait maintenant contre la flotte Eridanienne, et commença à attaquer. La flotte Eridanienne se replia sur Epsilon Eridani, et entama les préparatifs en vue d’une puissante invasion...

13 - Les cendres d’un empire :
Un empire déchu qui combattit pour sa puissance, un empire éxistant qui sombra. Le chaos s’ensuivit dans la galaxie, des planètes libres devinrent indépendantes.
De nouvelles possibilités s’ouvrent maintenant ici, de nouvelles alliances ...
Beaucoup sont conquis par les Karodiens, certains s’allient avec l’amiral Tonura, d’autres avec les humains ...
Y aura-t-il une fin à cette guerre ? Peut-être est-ce le prochain chapitre.


Première sortie sur Haze Netlabel, 02-2015.


Photographie : Détail de la nébuleuse de l’Aigle connue sous le titre des Piliers de la Création (Téléscope Spatial Hubble, NASA/ESA, 1995) ; design : M.J.

nk160
04-2015
Tracklisting :

nk159

Artiste

Anonym 150
Seascape


Image : Garik Balayan ; design : M.J.

nk159
03-2015
Tracklisting :

nk158

Artiste

Ovio
2nd



"2nd" est le deuxième album de Roberto Massoni, alias Ovio. Toutes les pistes ont été créées sur la base de l’improvisation en utilisant le paquet d’outils gratuits «process».
Rythmes doux, accords pulsés, couches subtiles de bruits, mélodies incomplètes, bugs audio, polyrythmies, silence, obscurité, l’eau d’une piscine se déplaçant lentement, le bruit constant d’une route au loin, l’ attente, la radio fm passant le tube du moment, des ongles fraîchement peints, les derniers jours de l’été.
Une musique qui embrasse l’attente, des sons pour décorer la pièce, ne voulant pas endurer les bruits, des sons qui ne veulent rien dire, qui ne veulent pas qu’on s’en souvienne.

Photographies : Roberto Massoni ; design : M.J.

nk158
03-2015
Tracklisting :

nk157

Artiste

Julien A. Lacroix
Les bétyles


Mastering : Greg Davis
Photographie : Julien A. Lacroix ; design : M.J.

nk157
02-2015
Tracklisting :

nk156

Artiste

RRR
Days of nothing


Photographie : Sébastien Pires ; design : M.J.

nk156
01-2015
Tracklisting :

nk155

Artiste

Free Variety Theater and Riley Theodore present
Fluid Mechanics


“/GOD, TAKE THIS OFF.”

Riley Theodore – guitar and objects
Daniel Moschopoulos – piano, guitar
Alexander Cutteridge – digital percussion, synthesiser

Photographies : Alexander Cutteridge ; design : M.J.

nk155
01-2015
Tracklisting :

nk154

Artiste

Santeco Wibowo
Tired Cheerful


Dessin : Santeco Wibowo ; design : M.J.

nk154
12-2014
Tracklisting :

nk153

Artiste

RMSS Systems Inc.
Mechanistische Schritt


Ces six morceaux représentent la première partie d’une compilation comportant quatre volumes : "Fabrykacja Nauka", avec quelques pistes déjà publiées ainsi que des nouvelles, couvrant toute la période noisy-step de RMSS.

Soit dit en passant ...
D’autres versions de la première et seconde piste ont déjà été publiées sur le "Dark Delusion Sine EP"
http://ephedrinanetlabel.bandcamp.com/album/eph047-rmss-system-inc-dark-sine-delusion

Une autre version de la quatrième piste était auparavant auto-publié par Ravcan dans "Service Damage"
http://ravcan.bandcamp.com/album/damage-service

Une autre version de la sixième piste a été publiée précédemment dans "inadéquate"
http://rmsssispoiler.bandcamp.com/album/inadequate

Photographie : RMSS Systems Inc. ; design : M.J.

nk153
12-2014
Tracklisting :

nk152

Artiste

Nanopix
After G spot

nk152
11-2014
Tracklisting :

nk151

Artiste

Philippe Zulaica
Versprochen ist versprochen



Ninel Cam : voix
Aurore Dudevant : clarinette
Rodolphe Gissinger : violon
Sara Nussberger : piano
Clotilde Zulaica : flute
Philippe Zulaica : violon, violoncelle, clavier, programmations

Photographie : Philippe Zulaica ; design : M.J.

nk151
10-2014
Tracklisting :

nk150

Artiste

Lee Noyes
Wandering The Way


"Wandering The Way"
Improvisations pour Banjo tenor seul, 2010-2014.

Au-delà de son histoire générale, c’est à dire des airs folkloriques des Appalaches, des Hillbillies, etc, je n’en sais pas beaucoup plus sur le banjo en tant qu’instrument. Sur le banjo ténor en particulier (sur lequel ces improvisations d’arrière-court et de fin de soirée réconfortante ont été enregistrées), j’en sais encore moins, sauf que c’est une variante à quatre cordes (par opposition au banjo à cinq cordes plus commun, avec l’accord-clé à mi-manche) qui a été utilisé pour soutenir les orchestres pop / Swing dans la première moitié du 20e siècle.

Quoi qu’il en soit, mon approche du banjo ténor est plus documentée par le blues de Mississipi Fred McDowell ou par JS Bach (et bien sûr, Eugene Chadbourne qui a exploré ce territoire ; avec lui, c’est banjo et Bach, à fond et sans pareil...), mais plus encore, dans le cas de cet ensemble de marmonnements capturés, la musique du Tao joué par des Maîtres de Giqin chinois (un autre instrument dont je ne connais pas grand chose de l’histoire ou de la culture, mais qui a une tonalité et un timbre similaire à mon banjo bien-aimé.

J’espère donc que les auditeurs de ces pièces pourront les entendre comme je les ai faites, comme sortant des sonorités de l’instrument lui-même, sans aucune intention autre que d’entendre sa voix et sa résonance dans des moments fugaces ; c’est sans doute naïf, en effet, mais fragile et honnête aussi ... et éclairé par un amour profond pour La Voie et "l’utilité d’être inutile". l’Inutilité.

Lee Noyes, Juin 2014.

Images : Lee noyes ; design : M.J.

nk150
10-2014
Tracklisting :

nk149

Artiste

Traqueurs de Combes
Oderint, dum metuant

Quelques voix, batteries et basses par Mia P., Stéphane C. et Eric L..
Tout le reste par Marc J..
Dessin : Arnot Jolibois ; design : M.J.

nk149
09-2014
Tracklisting :

nk148

Artiste

WMK
Rupture franche d'un pipeline à l'amont immédiat d'un terminal pétrolier à Nanterre (92)


Cet album , personne ne sait bien quand il a été commencé, il disait un soir d’aout 1997 , mais vu qu’il est parti on ne sait ou , et bien on ne sait pas.
"Retournez y donc, dans votre ville, et ne mettez plus les pieds ici...
ah mais quel malheur, quel malheur, je n’ai rien vu, j’vous dis, rien vu.
et puis je n’ai pas à vous répondre, tiens...."

Photographies : WMK ; design : M.J.

nk148
08-2014
Tracklisting :

nk147

Artiste

The Cherry Blues Project
Conclusiones


«Partout où nous sommes, ce que nous entendons, c’est le bruit. Lorsque nous l’ignorons, nous sommes mal à l’aise. Lorsque nous écoutons, nous trouvons ça fascinant. Le son d’un camion à 90 miles par heure. Le bruit de fond à partir d’une station de radio à l’autre. La pluie. Nous voulons capturer et contrôler ces sons, les utiliser non pas comme des effets sonores, mais comme des instruments de musique. " John Cage.

Photographies : TCBP ; Design : M.J.

nk147
08-2014
Tracklisting :

nk146

Artiste

Jared C. Balogh
I Am The Ship/I Am The Shaman


Artwork : Jared C. Balogh ; design : M.J.

nk146
07-2014
Tracklisting :

nk145

Artiste

Latin People With Breathing Problems
Triptychon


Photographies : André Téjo ; design : M.J

nk145
07-2014
Tracklisting :

nk144

Artiste

Arnaud Romet et Eric Demay
Ktonokino


..."Ayant toujours joué ensemble sous forme d’improvisation électroacoustique, en 2013 la rencontre de deux univers singuliers (pulsions industrielles et nuances oniriques) prend la forme d’un album de poésie sonore, conçu comme un troublant film onirique : KTONOKINO - cinema du monde enfoui pour l’oreille autour de leur propres textes. Ils envisagent une version live."

Photographie : Eric Demay ; Design : M.J.

nk144
06-2014
Tracklisting :

nk143

Artiste

sWeenDL
Chega de BumBum



Photographie et design : M.J.

nk143
05-2014
Tracklisting :

nk142

Artiste

Lord Havoc
In between


"In Between" est un album de compilation et de remix. Certains morceaux ont été publiés sous forme de singles, d’autres sont remixés et réédités par Zaman Cheh. C’est son deuxième "album". Il a jusqu’à présent réalisé deux EPs qui doivent sortir quelque part ces jours-ci. A suivre.

Photographies : Lord Havoc ; design : M.J.

nk142
05-2014
Tracklisting :

nk141

Artiste

Anonym 150
InLeaflets


photographies et artwork : Olga Kopyova ; design : M.J.

nk141
04-2014
Tracklisting :

nk140

Artiste

Sasha Raven
Countdown To Armageddon


Image : achetée par Saša sur Internet ; design : M.J.

nk140
04-2014
Tracklisting :

nk139

Artiste

Moxx
Collection


Everything by Moxx.

Photographies : Moxx ; design : M.J.

nk139
03-2014
Tracklisting :

nk138

Artiste

Philippenobodilamysoundz
Enfoui, incognito


Un projet collaboratif de Philippe Lamy et Philippe Neau (Nobodisoundz).

Photographies : Philippe Neau ; design : M.J.

nk138
03-2014
Tracklisting :

nk137

Artiste

The Truth
Low Info


The truth est un duo "avant-soul" new-yorkais composé de Jesse Ricke (guitare) et de Scott Wollschleger (piano).

Photographies : Jesse Ricke ; design : M.J.

nk137
02-2014
Tracklisting :

nk136

Artiste

Sonervol
Hard as f_ck, hard as Katie



Le nouvel album de Sonervol : "Hard as f_ck, har as Katie" est son tout récent trip dans le bruit XXX, aventure ayant commencé il y a environ un an. Il combine des bandes son porno avec des bruits tranchants enregistrés sur ordinateur, téléphone portable, dictaphone et appareil photo. C’est globalement lo-fi, "gonflé" avec une ancienne version d’Adobe Audition.

Photographie d’après vidéo : Sonervol ; design : M.J.

nk136
01-2014
Tracklisting :

nk135

Artiste

Light is a blue trap
Oh


"Light is a blue trap" est un projet de poésie sonore élaboré par Felip Costaglioli et Marc Jolibois.
"Oh" résume les premières tentatives réalisées entre l’Eté 2012 et l’Eté 2013.

Photographie et design : M.J.

nk135
01-2014
Tracklisting :

nk134

Artiste

JCA
Ghost's last dance



"Notre monde n’est juste que de l’information codée, avec un nombre infini de nombres compris entre 0 et 1, et commandée par le Grand Organisateur Dimensionnelle avec son énorme capacité, G.O.D.
Les bogues existent, des événements impossibles se produisent parfois, des états incompatibles coexistent comme des preuves.
En ce jour de décembre 2012, trois musiciens quittent Albuquerque à 15h13 pour L.A. dans un minibus bleu décoré avec des fleurs mauves. A 17h17, une météorite s’écrase sur le minibus. Au même moment, G.O.D disjoncte.
Comme le chat de Schrödinger avant d’ouvrir la boîte, les passagers du minibus sont à la fois morts et vivants .Excepté que, dans ce cas, la boîte a été ouverte.
Les restes trouvés entre des tôles broyées ont été enterrés, mais tout de même le trio JCA partait à LA dans le même minibus parfaitement bleu avec les fleurs mauves.
Avant que G.O.D. ne rectifie ce bogue, ils vinrent dans le studio et enregistrèrent cet album, deux jours après leur mort, une preuve."

Professeur Georges W. Bug.

Musiciens :
Jesse Ricke : guitares, effets, voix sur "dernière danse"
Christophe Meulien : claviers, électronique, batterie ipad
André D. : basse, ebow, objets, voix sur "fantôme"

Enregistré à New-York et dans le Sud de la France, 2013.

Photographie : Déclic Pholiotte ; design : M.J.

nk134
12-2013
Tracklisting :

nk133

Artiste

Alban de Tournadre
Broussailles


"À la croisée de la composition électroacoustique et de l’instrument improvisé.
Proposer au public une promenade, une divagation entre lui-même et le monde.
Fabriquer des paysages au milieu du brouillard."

Photographie : Alban de Tournadre ; design : M.J.

nk133
12-2013
Tracklisting :

nk132

Artiste

Lee Noyes
L'esprit de l'escalier


Lee Noyes :
percussion à surface unique, piezio et rétroactions électroniques.

Enregistrement : Dunedin, Nouvelle-Zélande, Février et Mars 2010.
Mixe et mastering : Août et Septembre 2011.
Mastering additionel : Juillet et Août 2013.

Artwork : Lee Noyes ; design : M.J.

nk132
11-2013
Tracklisting :

nk131

Artiste

Nanopix
Vibration Calling


Peinture : Benoît Balfet ; Design : M.J.

nk131
11-2013
Tracklisting :

nk130

Artiste

The Owlest
Imaginary Pianist Of Imaginary Orchestra



"Le deuxième album de The Owlest (Terebovlya, Ukraine) a des sonorités plus classique que le précédent, mais il reste encore des notes de musique douce et des contes de fées. Imaginary Pianist Of Imaginary Orchestra parle d’imagination. Des gens bizarres, de ceux qui peuvent tout imaginer. Leur imagination est si puissante, qu’ils peuvent imaginer un petit orchestre, avec piano et pianiste de talent. Ils pourraient marcher et écouter la musique de cet orchestre imaginaire dans leurs têtes. Belle musique, avec piano, parce que le pianiste joue plus fort que les autres musiciens, et plus merveilleusement."

Photographie : Ksenya Maksymlyuk ; design : M.J.

nk130
10-2013
Tracklisting :

nk129

Artiste

SiJ and RMSS Systems Inc.
Incorporated Ambit Of Lifeless Space


Ce projet a été initialement édité sur le super netlabel HAZE.
http://h-a-z-e.org/archives/1845#.UlUl3lDwnAk

Les pistes 1, 6, 9 écrites par SiJ et RMSS Systems Inc.
La piste 2 écrite par Morbid Silence et RMSS Systems Inc. Version coupée par SiJ .
Les pistes 4, 7 écrites par RMSS Systems Inc. Version piste 7 coupée par RMSS Systems Inc.
Les pistes 3, 5, 8 écrites par SiJ .

La piste 1 est apparue sur la compilation " GENERATION.torrent-2013 "
http://rutracker.org/forum/viewtopic.php?t=4397590
La piste 2 est apparue sur le EP " RMSS Systems Inc. - Dark Delusion de Sine » publié sur Ephedrina.
http://archive.org/details/eph047RmssSystemsInc.-DarkSineDelusion
La piste 6 est apparue sur la compilation " Infraschall Vol.4 " publié sur Dark System
http://darksystem.bandcamp.com/album/infraschall-vol-4

Tous les morceaux ont été enregistrés entre Octobre 2011 et Février 2013.
Toutes les pistes masterisées par RMSS Systems Inc.

Conception de l’oeuvre : Bela Lugosi ; design : M.J.

Clichés originaux de l’ESA / Hubble :
" Gloire iridescente dans les environs d’une nébuleuse planétaire, présentée lors de la Journée de l’astronomie "
NASA, NOAO , ESA, l’équipe de Helix Nebula Hubble, M. Meixner (STScI ) , et T.A Rector ( NRAO ) .
http://www.spacetelescope.org/images/heic0307a/
" Abell 2218 "
NASA, ESA, et Johan Richard (Caltech , USA)
http://www.spacetelescope.org/images/heic0814a/
" Magnetic monster NGC 1275 "
La NASA , l’ESA et Andy Fabian (University of Cambridge , UK)
http://www.spacetelescope.org/images/heic0817a/
" Utilisation de Hubble pour tracer les futurs mouvements des étoiles au sein d’un cluster "
NASA, ESA, J. Anderson et R. van der Marel (STScI )
http://www.spacetelescope.org/images/heic1017a/
" Hubble espionne de minuscules galaxies illuminées par la naissance d’étoile"
NASA, ESA, A. van der Wel (Institut Max Planck pour l’astronomie ), H. et A. Ferguson Koekemoer (Space Telescope Science Institute ) , et l’équipe Candels
http://www.spacetelescope.org/images/heic1117b/

nk129
10-2013
Tracklisting :

nk128

Artiste

RRR
Urban River


"Oppressé par la chaleur du bitume. Traversant des sites désaffectés, des chemins étroits, sombres et sinueux, je ressens la lourdeur humaine. L’oppression me guette pour finir par se dissiper dans l’exaltation torturée de la rivière urbaine"

Photographie : Sébastien Pirès ; Design : M.J.

nk128
09-2013
Tracklisting :

nk127

Artiste

Orgatanatos and Plandercozeron
Equal


Photographie et design : M.J.

nk127
09-2013
Tracklisting :

nk126

Artiste

André D. / C. Meulien / Henry Koek
Nos namajs


Henry Koek : bois, voix et autres.
Christophe Meulien : guitare, voix et autres.
André D. : basse et autres.
Enregistré live à Cuers, France. 1 mai 2013.

Photographie et design : M.J.

nk126
08-2013
Tracklisting :

nk125

Artiste

Lee Noyes/Massimo Magee
Lent


Lent (carême) : un désert, face cachée dans le sable.
Massimo Magee : contact mic’d feedback tenor saxophone
Lee Noyes : input-loop sampler and composition.

Lent Bent : plusieurs itérations de sons et d’images.
Massimo Magee : data-bending, manipulation d’image.

Photographie : Lee Noyes (front), Massimo Magee (back) ; design : M.J.

nk125
08-2013
Tracklisting :

nk124

Artiste

Zoom Back Camera
Mikado


" Je me suis acheté une nouvelle guitare électrique et j’ai commencé à en jouer avec mon ordinateur pendant une semaine."

Photographie : Julien Mérieau ; Design : M.J.

nk124
08-2012
Tracklisting :

nk123

Artiste

sWeenDL
Stéréonucléose


Pour "La Nuit Européenne Des Musées", le 18 Mai 2013, le Musée D’art et d’Histoire de la ville de Narbonne (Fr) nous a invité à "sonoriser" ses immenses et magnifiques pièces, sises au dernier étage du Palais des Archevêques (XIIIe s.). Accueil chaleureux, lieu sublime, expérience rare et fabuleuse. Nous vous présentons ici un large extrait de cette soirée inoubliable. Grand merci à Bertrand Ducourau pour son initiative, son accueil et sa fidélité, ainsi qu’à toute l’équipe du musée.

Photographie : Bertrand Ducourau ; design : M.J.

nk123
07-2013
Tracklisting :

nk122

Artiste

Traqueurs de Combes
Useless Eaters


Dessins : Arnot Jolibois ; design : M.J.

nk122
07-2013
Tracklisting :

nk121

Artiste

nobodisoundz
Darkk Lux Runner


La course à contre-jour
de l’homme lumière
fend l’outrenoir spatial
Plonge dans l’aube-jour contrastée
des limbes colorées
Soulève le blanc à l’infini
L’ enveloppe sans limite
Étend la blancheur
Navigue au-delà des cimes
Libre, infiniment blanc

"Darkk lux runner pourrait s’entendre et se vivre comme un voyage dans un entre-deux, où clarté et obscurité cohabitent, une déambulation dans un paysage mental contrasté, tendu et aérien ...."

Photographies : Philippe Neau ; design : M.J.

nk121
06-2013
Tracklisting :

nk120

Artiste

Philippe Zulaica
Cravate fantaisie


" Cet album est composé d’enregistrements divers (improvisations, fragments de maquettes inachevées) réalisés entre 2001 et 2007, complétés par quelques prises plus récentes en 2013. Cette matière brute est assemblée, superposée, découpée et recollée créant des harmonies accidentelles mais bel et bien intentionnelles."

Simon Breth : violoncelle
Ninel Cam : voix
Aurore Dudevant : clarinette
Rodolphe Gissinger : violon
Philippe Zulaica : violon, piano, clavier, programmations

Photographie : Philippe Zulaica ; Design : M.J.

nk120
06-2013
Tracklisting :

nk119

Artiste

Christophe Meulien / Jan Van Wissen
From a distance



"Les morceaux de cet album sont le résultat d’une collaboration musicale en ligne sur une base d’improvisation libre, durant les mois de Décembre 2012 et Janvier 2013, suite à une rencontre virtuelle via Souncloud.com"

Christophe Meulien (Paris) : guitare électrique, piano, samples.
Jan van Wissen (Amsterdam) : Guitare acoustique, harmonica.

Installation : Jan van Wissen ; Design : M.J.

nk119
05-2013
Tracklisting :

nk118

Artiste

Joachim De Lux
Salmon Ep



"Après avoir passé plus de 6 mois à peaufiner chaque son, je vous dévoile ici un petit bout de mon univers. Fabriqué à base de bruits aqueux et de textures surréalistes, j’ai composé cet E.P. sur le concept d’un voyage, chaque morceau représentant une escale. J’espère que le périple vous plaira. Bonne écoute".
Mastering : Le Melodist (www.atomixproject.fr) et Robert Joseph Manning.

Image : Joachim de lux ; design : M.J.

nk118
04-2013
Tracklisting :

nk117

Artiste

Kabul
Threshold House



"Cet album parle de la maison qui n’est plus.
Parle d’un homme qui entre dans la maison de l’enfance,
mais à l’endroit de cette maison, seulement la toundra."

Enregistrés entre Février 2008 et Juillet 2012.
Lors de l’enregistrement ont pris part:
Gumpilen : idée, concept, piano, reverb.
Jafar : instruments à vent.
George P. : résonateur, concept, mise en œuvre .
Lager: opérateur de bruit.
The Driver The trolley : réverbération.
Ingénieurs du son : Gumpilen et George P.
Mixage et montage : Gumpilen.

Photographie : Darya Kirillova ; Design : M.J.

nk117
03-2013
Tracklisting :

nk116

Artiste

joli-joli
On-off Libido : 2006-2009



" "Rien n’est poison, tout est poison. Seule la dose fait le poison" Paracelse.
Le plus important n’est pas tant dans la musique que dans les images mentales qui en sont la source.
L’intime étrangeté d’une sensation est infinie, le reste n’est que balbutiement."
joli-joli

photographie : joli-joli ; design : M.J.

nk116
02-2013
Tracklisting :